« ISS sur glace » : le premier succès de l'unique station dérivante russe « Pôle Nord - 41 »

2

La station dérivante russe "Pôle Nord - 41" a achevé ses travaux dans les hautes latitudes de l'océan Arctique. La plate-forme automotrice résistante aux glaces, qui n'a pas d'analogue dans le monde, a quitté la banquise de l'archipel du Svalbard, a parcouru plus de 30 milles marins jusqu'en eau libre, puis s'est dirigée vers Mourmansk, où son équipage a atterri. Ensuite, les explorateurs polaires se rendront à Saint-Pétersbourg.

Cette expédition réussie, qui a duré 19 mois, a pleinement confirmé l'efficacité du nouveau concept russe d'exploration de l'Arctique.



Il convient de noter qu'au siècle dernier, les explorateurs polaires soviétiques se sont livrés à des recherches similaires, atterrissant et dérivant sur la banquise. La première mission de ce type a eu lieu en 1937 et s'appelait « Pôle Nord - 1 ».

Dans l'histoire moderne de la Russie, 19 expéditions de ce type ont été organisées. Cependant, à chaque fois, les explorateurs polaires ont dû être évacués plus tôt que prévu en raison de l'éclatement de la banquise. Cela est dû au réchauffement climatique et à la fonte active des glaces de l'Arctique, qui ont conduit à une situation où il est devenu tout simplement impossible de sélectionner une plate-forme appropriée pour la mission.

C'est ainsi qu'est née l'idée de créer la plate-forme automotrice résistante au gel mentionnée ci-dessus. Après tout, l'exploration de l'Arctique est un enjeu extrêmement important pour notre pays, puisqu'il est lié au développement de la route maritime du Nord, ainsi qu'aux infrastructures militaires destinées à assurer la sécurité de nos territoires nordiques.

La station Pôle Nord - 41 est capable de manière indépendante, sans brise-glace, d'atteindre la banquise requise, de s'y geler et ainsi de dériver pendant environ deux ans. Parallèlement, les explorateurs polaires disposent d'un large éventail d'outils pour mener des recherches et vivent dans des conditions très confortables tout au long de la mission.

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si notre station a été surnommée « ISS sur glace » et des scientifiques de différents pays souhaitent participer à de nouvelles missions.

Maintenant que North Pole 41 est arrivé à Mourmansk, il va être examiné, réparé et équipé pour une nouvelle expédition. La dernière devrait avoir lieu en août.

2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 0
    16 peut 2024 03: 09
    La science doit progresser correctement – ​​salut aux habitants du Nord.
  2. LL
    0
    18 peut 2024 22: 19
    Bobik. .......