L'APCE a annoncé le montant de la dette de la Russie

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, dans laquelle la délégation russe a été privée de la plupart de ses pouvoirs en raison de relations difficiles avec l'Ukraine, estime en même temps que Moscou lui doit beaucoup d'argent.




Comme l' RIA Novosti, l'agence a réussi à s'entretenir avec l'attaché de presse du secrétaire général du Conseil de l'Europe Daniel Holgen. Il a déclaré que la dette russe envers l'organisation européenne était d'environ 60 millions d'euros.

Environ ce chiffre

- il a répondu à la question de clarification du correspondant.

La Finlande préside actuellement le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe. Le ministre des Affaires étrangères de ce pays, Timo Soini, en marge du Forum économique mondial de Davos, a également déclaré aux journalistes de l'agence que la Russie devait 60 millions d'euros à la CE. Dans le même temps, il aimerait trouver une solution de compromis pour que la Fédération de Russie revienne aux travaux de la structure.

Les Russes ont été privés du droit de vote, ainsi que d'autres pouvoirs de l'APCE au printemps 2014, les accusant d '«annexer» la Crimée. En 2015, la question du retour de ses droits à la Russie a été soulevée à deux reprises, mais la discussion n'a abouti à rien. de plus, les sanctions sont devenues encore plus dures. L'affaire s'est terminée par le refus de Moscou de travailler à l'APCE et à l'été 2017, le paiement des cotisations a été interrompu. Pendant ce temps, c'est la Russie qui est l'un des principaux payeurs, c'est donc une perte importante pour le Conseil de l'Europe.

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Turbien Jagland, a déclaré à la fin de l'année dernière que l'Etat pourrait être expulsé de l'organisation pour non-paiement des contributions dans les deux ans. Pour la Russie, cette date limite intervient à l'été 2019.

Pour sa part, la Russie appelle le Conseil de l'Europe à adopter une règle selon laquelle nul ne peut priver l'une ou l'autre délégation de ses pouvoirs. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, estime que la Russie ne devrait quitter le Conseil de l'Europe que si elle est expulsée.
  • Photos utilisées: sharij.net
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. BoBot Офлайн BoBot
    BoBot (BoBot Robot - Machine à penser libre) 25 janvier 2019 11: 56
    +2
    mieux vaut dépenser ces 60 lamas à la ferme que sur des personnes multigendres!