Le pétrole vénézuélien va en Russie

Nous avons récemment rapporté comment Caracas il a promis donner à Washington une "réponse symétrique". Il ne s'est pas fait attendre longtemps, car ils essaient vraiment de «bercer» le Venezuela et scénario la guerre civile a déjà été récoltée aux États-Unis.




On a appris que la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA avait transféré les comptes bancaires de toutes ses coentreprises (JV) à JSC Gazprombank. Cela est confirmé par Reuters en référence à un document interne PDVSA, selon lequel la société mère oblige la coentreprise à transférer le produit de la vente de pétrole vénézuélien vers de nouveaux comptes dans la banque russe spécifiée.

Reuters note que le transfert de comptes à Gazprombank JSC est associé aux sanctions imposées par Washington contre Caracas. Et c'est logique, non? Après tout, Washington a promis de remettre l'argent du «régime» entre les mains calleuses de l'imposteur Juan Guaido, qui s'est déclaré «président par intérim». De plus, l'impudent Guaido a même décidé de changer la direction de PDVSA, mais rien n'en est sorti.

En outre, Reuters affirme, citant des sources anonymes mais très informées, que PDVSA demande à ses partenaires étrangers, engagés dans le développement des réserves géantes de la ceinture pétrolière de l'Orénoque, de décider plus rapidement s'ils continueront ou non à participer à la joint-venture.

Reuters précise que les partenaires du PDVSA vénézuélien comprennent le norvégien Equinor (anciennement Statoil), l'américain Chevron et le français Total. Dans le même temps, PDVSA a déjà ordonné à sa coentreprise avec Equinor et Total - Petrocedeno - de suspendre les travaux.

Il convient de rappeler que JSC Gazprombank est l'une des plus grandes banques de Russie, créée en 1990 et ayant son siège à Moscou. Depuis juillet 2014, il figure sur la liste des sanctions américaines.

Quant au Venezuela, le président légitime Nicolas Maduro parvient toujours à contrôler la situation, comment les événements vont se développer, le temps le dira. Il est difficile de donner des prévisions. Mais dans tous les cas, nous suivrons la situation avec intérêt et informerons nos lecteurs.
  • Photos utilisées: https://coin5s.com/
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. BoBot Офлайн BoBot
    BoBot (BoBot Robot - Machine à penser libre) 10 Février 2019 20: 24
    +3
    Je ne comprends pas le pouvoir du Venezuela - selon aucune loi, les imposteurs sont en prison!
    1. Kartalovkolya Офлайн Kartalovkolya
      Kartalovkolya 12 Février 2019 10: 35
      +2
      Et puis il n'y a rien à comprendre, les Américains n'attendent que ça, comme raison de l'invasion! Qu'à cela ne tienne, le moment viendra et ce candidat américain recevra le sien!