Troisième force à blâmer pour avoir alimenté le conflit entre l'Inde et le Pakistan

Le conflit entre l'Inde et le Pakistan se développe selon le pire des scénarios. Cette opinion a été exprimée par le colonel à la retraite Alexander Zhilin sur les ondes de la station de radio Spoutnik.




A la frontière des deux pays, il y a eu une bataille aérienne entre des chasseurs F-16 américains, pilotés par des pilotes pakistanais, et des SU-30 MK russes, opérés par des pilotes indiens.

NDTV rapporte qu'un total de 32 avions de combat des deux côtés étaient dans le ciel dans la zone de conflit. Le Pakistan a piloté huit chasseurs F-16, quatre Mirage-3 fabriqués par la France et quatre JF-17 créés conjointement par la Chine et le Pakistan. L'armée indienne a utilisé quatre "séchoirs", deux MiG-21 et deux Mirage-2000.

On a appris que des pilotes pakistanais avaient utilisé plusieurs bombes à guidage laser contre des cibles militaires indiennes le long de la ligne de contact au Cachemire, les détruisant presque.

L'expert militaire Alexander Zhilin, chef du Centre d'étude des problèmes publics appliqués de la sécurité nationale, estime que même si ni l'Inde ni le Pakistan ne sont intéressés par l'escalade du conflit en une action militaire à grande échelle, ils doivent se comporter aussi durement que possible.

En outre, selon Zhilin, la «troisième force» est engagée dans le réchauffement de la situation, qui «jette activement des bûches dans ce conflit». À qui l'expert avait en tête, il n'a pas précisé.
  • Photos utilisées: https://warspot-asset.s3.amazonaws.com/
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.