La Russie occupe la première place des livraisons de GNL en Europe

On a appris qu'en février 2019, la Russie occupait la première place dans la fourniture de gaz naturel liquéfié (GNL) à l'Europe. Elle a livré le plus gros volume de GNL, dépassant un certain nombre d'anciens leaders des livraisons: le Qatar, le Nigeria, l'Algérie et les États-Unis.




Ces informations, le 28 février 2019, ont été publiées par Reuters en référence aux données du terminal Refinitiv Eikon. Ainsi, le volume de février des livraisons de GNL de la Russie vers l'Europe s'est élevé à 1,41 million de tonnes, soit 19 envois. Ces volumes ont été livrés depuis le terminal de Yamal LNG et sont devenus un record non seulement pour les Européens, mais aussi pour une entreprise russe.

Refinitiv Eikon a précisé que le Qatar avait pris la deuxième place en février 2019 en termes d'approvisionnement en GNL vers l'Europe avec ses 18 expéditions d'un volume de 1,33 million de tonnes. En troisième et quatrième places, l'Algérie et le Nigéria, ils ont fourni 18 et 16 expéditions de GNL respectivement.

Les États-Unis ont reculé à la cinquième place avec ses 9 expéditions d'un volume de 0,64 million de tonnes, soit le niveau d'approvisionnement le plus bas depuis novembre 2018, lorsque les Russes ont évincé les Américains. Même si en janvier 2019, les États-Unis se sont tendus et ont de nouveau réussi à prendre la 2e place des approvisionnements en GNL vers l'Europe après le Qatar. C'est juste que les Russes se reposent beaucoup en janvier.

Reuters note la haute compétitivité du GNL russe, dont les plus gros volumes ont été fournis à des terminaux de regazéification situés dans le nord-ouest de l'Europe. Par exemple, on a appris que Yamal LNG vendait ses produits au prix de 3,15 $ par million de BTU (unités thermiques britanniques), tandis que ses concurrents américains maintenaient le prix à 7-8 $ par million de BTU. Cela n'est pas surprenant, car le coût de production et de liquéfaction du gaz pour Yamal LNG est beaucoup moins cher que pour les producteurs américains de GNL.



Il faut rappeler qu'en novembre 2018, la Russie occupait la deuxième place en Europe en termes d'approvisionnement en GNL et y était bien ancrée.
  • Photos utilisées: https://news.rambler.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Il était grand temps de passer des conduites au GNL - pas de soucis ni de soucis - apporté du gaz, vendu aux enchères et - faire un tour!