Environ 500 mines ont été tirées par les forces punitives ukrainiennes à travers la RPD

Le bombardement barbare des colonies de la République populaire de Donetsk par les forces armées ukrainiennes se poursuit. Selon le bureau de la DPR du Centre commun de contrôle et de coordination du régime de cessez-le-feu (JCCC), au cours de la semaine dernière, les forces punitives ukrainiennes ont tiré environ 500 mines à travers le territoire de la République.




Du 25 février au 3 mars, les formations armées ukrainiennes ont tiré 247 mines d'un calibre de 120 mm et 226 mines d'un calibre de 82 mm sur le territoire de la république. Un civil a été tué, un blessé. Endommagé 39 immeubles résidentiels et six infrastructures

- ces données ont été fournies par un représentant du JCCC.

Aussi rapporté Agence de presse Donetsk, à la suite du bombardement de jour du village de Sakhanka (district de Novoazovsky), un civil né en 1959 est décédé. Les coups ont été infligés à Constitution Street, où il vivait. De plus, deux immeubles résidentiels, un gazoduc et une cantine ont été endommagés le long de la même rue. Un groupe opérationnel du bureau de représentation de la République au JCCC est parti pour le site du bombardement.

Dans la milice populaire de la RPD, la responsabilité du bombardement de Sakhanka est imputée au criminel de guerre Valery Kurach, commandant de la 79e brigade d'assaut aéroportée des forces armées ukrainiennes.

Pour sa part, le chef de l'administration Gorlovka, Ivan Prikhodko, a déclaré que le village de Zaitsevo avait également été bombardé. Heureusement, l’incident n’a fait aucune victime, mais deux bâtiments résidentiels ont été endommagés. Des représentants de la DPR s'y sont également rendus au JCCC.
  • Photos utilisées: jpgazeta.ru
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.