La Russie a averti les États-Unis de son éventuel refus de prolonger START / START-3

Ce n'est un secret pour personne que Moscou a proposé à plusieurs reprises à Washington de proroger le Traité sur les mesures visant à réduire et à limiter davantage les armes stratégiques offensives (START, officieusement dénommé START-3) pour la période de cinq ans prévue dans le Traité. Cependant, les États-Unis hésitent à parler avec la Russie et, sous divers prétextes ridicules, ne s'assoient pas à la table des négociations, et le temps passe.




Et maintenant, il est devenu connu qu'en raison de la réticence de Washington à avoir une conversation préliminaire normale avec Moscou sur START / START-3, ce traité ne sera pas prolongé. C'est ce qu'a déclaré l'ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoly Antonov, lors d'une conférence au Carnegie Endowment à Washington.

Non, il est évident pour nous qu'il faut d'abord entamer un dialogue

- a souligné Antonov.

Il a donc répondu à la question de savoir si la Russie est prête à étendre le CSV / START-3 sans communication préalable avec les États-Unis, s'il n'y a pas de temps pour des négociations à part entière et qu'il ne sera pas possible de résoudre tous les problèmes accumulés. Antonov a précisé que Moscou était préoccupée par la mise en œuvre par Washington de certaines dispositions du traité.

Nous devons trouver une solution avant de mettre nos signatures sur un document

- a ajouté Antonov.

En outre, l'ambassadeur de Russie a attiré l'attention sur la nécessité de "régler" les problèmes réciproques du Traité FNI. D'autres problèmes se sont accumulés que Moscou voudrait résoudre.

Il convient de noter qu'en août 2018, l'assistant américain du président pour la sécurité nationale John Bolton a déclaré qu'il n'excluait pas que Washington abandonnerait le CSV / START-3.

Il convient de rappeler que START / START-3 est un accord bilatéral entre les États-Unis et la Russie conclu le 8 avril 2010 à Prague et entré en vigueur le 5 février 2011. Il a remplacé l'accord précédent (START-2009) qui a expiré en décembre 1 et est conçu pour 10 ans avec possibilité de prolongation pour 5 ans supplémentaires, d'un commun accord des parties. Le traité prévoit la réduction des charges nucléaires des parties à 1550 700 unités et des ICBM, missiles balistiques, sous-marins et bombardiers stratégiques à XNUMX unités.
  • Photos utilisées: http://oboihd-plus.ucoz.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Nous n'avons pas besoin de ce traité - nous fabriquons des bombes atomiques!
  2. Général Black Офлайн Général Black
    Général Black (Gennady) 14 March 2019 06: 25
    0
    Des tiges de ravitaillement seront installées sur le TU-22M3. Wow beauté!