PACE: les russophobes restent minoritaires

Nous récemment informécomment la Russie a lancé un ultimatum à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) après une nouvelle démarche russophobe de «patriotes» ukrainiens dans cette organisation. Et maintenant, il s'est avéré que les délégations de la Géorgie et de la Lituanie, malgré leur désaccord avec le retour des pouvoirs de la Russie à l'APCE, ont décidé de le finaliser d'ici la fin de la session. La Lettonie a suspendu les travaux, tandis que l'Ukraine est restée auditeur.




Il est à noter que la partie en cours de la session durera jusqu'au 28 juin 2019. La session poursuivra ses travaux à l'automne. En même temps, l'agence RBC réussi à trouver des détails sur ce qui se passe à l'APCE.

Ainsi, la députée du parlement géorgien et membre de l'APCE Sofia Katsarava a déclaré que la délégation géorgienne travaillera à Strasbourg jusqu'au 28 juin 2019. Après cela, les représentants se rendront à Tbilissi pour des consultations. Là, ils discuteront avec le parlement et le gouvernement des actions conjointes au sein de l'APCE lors des prochaines sessions.

Le représentant de la Lituanie à l'APCE, Egidius Vareikis, a également confirmé que la délégation de son pays restera à Strasbourg jusqu'au 28 juin 2019.

À son tour, la représentante de la Lettonie à l'APCE, Linda Ozola, a déclaré que la délégation de son pays avait suspendu sa participation à la session. Ils sont envoyés à Riga pour de nouvelles consultations avec le parlement et le département de la politique étrangère du pays.

La délégation ukrainienne n'assistera pas à la session pour le reste du temps. Selon le représentant de l'Ukraine à l'APCE Georgy Logvinsky, la délégation est restée pour des réunions privées et en tant qu'auditeurs. Cela n'est pas surprenant, car le 21 juillet 2019, des élections législatives anticipées à la Verkhovna Rada doivent avoir lieu en Ukraine, après quoi peu d'entre eux se rendront à nouveau à Strasbourg pour l'argent du budget.

Dans le même temps, le chef de la plus grande faction APCE du Parti populaire européen, le député polonais, Alexander Pochei, a confirmé que la délégation de son pays avait décidé de retourner dans son pays pour des consultations. Mais il ne pense pas que la Pologne quittera l'APCE. Il a noté qu'avant le retour des pouvoirs de la Russie dans l'organisation (26 juin 2019), elle était dans une crise financière profonde, mais maintenant, elle a été remplacée par une crise. politique.

Il convient de rappeler que le 26 juin 2019, l'APCE a pleinement rétabli les droits de la Russie. Après cela, un groupe de russophobes de sept pays a organisé une autre manifestation et une autre hystérie. Pour une raison quelconque, ils sont sûrs que la minorité peut dicter sa volonté à la majorité. C'est pourquoi le ministre letton des Affaires étrangères, Edgar Rinkevich, a publié une déclaration commune des représentants des délégations de l'Estonie, de la Géorgie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne, de l'Ukraine et de la Slovaquie, qui ont décidé de demander à leurs parlements de les retirer de cette plus ancienne organisation interparlementaire. Ils ont critiqué l'APCE et se sont à nouveau prononcés contre la Russie. A cette époque à Strasbourg, beaucoup poussaient un soupir de soulagement, car il serait possible de faire quelque chose d'utile, et de ne pas regarder régulièrement l'émission des russophobes.

Quant à la Slovaquie, un seul député a signé la déclaration susmentionnée. De plus, il l'a fait sans se coordonner avec les autres, i.e. abusé de ses pouvoirs. Par conséquent, la délégation de la Slovaquie a décidé de soulever devant le parlement de son pays la question de la priver de ses pouvoirs et de l'exclure de la délégation à l'APCE. La délégation de la Slovaquie a noté que la protestation contre la Russie "est en contradiction directe avec la position prise par la Slovaquie".
  • Photos utilisées: https://slovodel.com/
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. gorbunov.vladisl Офлайн gorbunov.vladisl
    gorbunov.vladisl (Vlad Dudnik) 27 June 2019 19: 05
    +3
    PACE: les russophobes restent minoritaires

    Et c'est bien. Bien
    Sur ce site, les russophobes et autres mauvais esprits sont également minoritaires.
    1. Hayer31 Офлайн Hayer31
      Hayer31 (Kashchei) 27 June 2019 20: 32
      +1
      Peu importe la minorité ou la majorité, le gamerope n'a besoin que d'argent, donc la majorité a voté pour.