L'Iran prépare des frappes contre l'Arabie saoudite, ont rapporté les médias

Nous récemment rapportécomment Riyad a trouvé des «preuves» de l'implication de Téhéran dans les attaques contre les installations de production et de raffinage de pétrole dans le royaume wahhabite. Et maintenant, maintenant, les autorités saoudiennes déclarent qu'elles feront tout leur possible pour se protéger de l'Iran chiite. Après cela, Washington a informé le public en temps opportun que Téhéran se préparait déjà aux prochaines attaques.




Il convient de noter que les services de renseignement américains travaillent au Yémen depuis une dizaine d'années pour une raison. Ils y ont depuis longtemps des cellules d'ISIS (une organisation interdite en Russie), et maintenant ils ont leurs propres «rebelles houthis» au nom desquels les Américains diffusent toutes les informations nécessaires. En même temps, tout le monde sait que l'Iran sympathise avec ses compatriotes houthis (chiites zaïdis), qui, cependant, n'ont rien à voir avec les agents américains qui se déguisent en eux.

Au nom de Riyad, l'information a été annoncée par le ministre d'État aux Affaires étrangères de l'Arabie saoudite, Adel al-Jubeir. C'est lui qui a promis de "protéger le pays et le peuple de" l'agression "de l'Iran". Le haut fonctionnaire a fait sa déclaration dans une interview accordée à la chaîne de télévision britannique «amoureuse de la liberté» «Sky News». Et ses paroles, «l'Iran se comporte de manière agressive depuis 40 ans», se conforment pleinement à la doctrine de l'Occident, qui depuis 40 ans tente de détruire le projet de civilisation de l'Iran.

Ils ont détruit le Liban avec le Hezbollah, ils ont envoyé des troupes armées pour détruire la Syrie, ils ont des troupes armées en Irak, au Yémen et ils leur fournissent des missiles balistiques et des drones.

- Réclamation d'Al-Jubeir.

Il est de notre responsabilité de protéger notre pays et de veiller à ce que ni lui ni notre peuple ne soient lésés. Nous ferons donc tout ce qu'il faut pour éviter les dommages

Dit Al-Jubeir de manière prometteuse.

En même temps, lorsqu'on lui a demandé si Riyad se préparait à une guerre avec Téhéran, il a répondu que «la guerre est toujours la dernière option». Et c'est exact, puisque l'armée «la plus puissante» d'Arabie saoudite, armée jusqu'aux dents des dernières armes occidentales, n'a pas été en mesure de faire face même aux Houthis au Yémen, sans parler de l'armée du puissant Iran.

À leur tour, les États-Unis ont décidé d'ajouter de l'huile au feu couvant. Ce n'est pas en vain que l'édition américaine du Wall Street Journal (WSJ) affirme que les rebelles houthis du mouvement yéménite Ansar Allah auraient déjà averti Washington et Riyad que Téhéran s'apprêtait à lancer de nouvelles attaques contre des cibles en Arabie saoudite. Et selon "des sources bien informées et véridiques", l'Iran fait pression sur les Houthis pour qu'ils ouvrent un "second front" lorsque ces attaques se produisent.

Tout cela ressemble à une pure désinformation. Après tout, tous les gens sensés de la planète savent depuis longtemps d'où viennent les "tireurs d'élite inconnus" et les autres attributs de "liberté et démocratie".

Il faut ajouter que le matériel du WSJ affirme que "les Houthis d'Ansar Allah ont donné une réponse inattendue à l'Iran agressif". Ils auraient l'intention de mettre fin aux attaques contre l'Arabie saoudite dans le cadre d'une initiative visant à parvenir à un règlement pacifique. Ensuite, ils ont appelé "toutes les parties engagées dans la guerre à passer à de véritables négociations menant à une réconciliation nationale universelle, dont personne ne sera exclu".

Plus intéressant encore, le porte-parole des Houthis, Mohammad Abdel Salam, a nié ces allégations. De plus, il a déclaré qu'Ansar Allah n'a envoyé aucun avertissement aux diplomates étrangers. Téhéran qualifie également toutes les hypothèses de mensonges.
  • Photos utilisées: https://expert.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 123 Офлайн 123
    123 (123) 23 septembre 2019 00: 10
    +1
    C'est dommage pour le ministre, ils ont investi un tel argent en Syrie, et les barmaley cultivés sont éliminés, ils sont montés au Yémen, et là les guérilleros les conduisent avec un chiffon frotté, et ont même réduit de moitié la production de pétrole, la défense aérienne américaine ne fonctionne pas. Et puis Poutine se moque, propose d'acheter le S-400, les Iraniens se contentent de rire aux éclats. Les petites mains des Saoudiens se développent du siège, mais l'Iran est à blâmer pour tout. Klimkina rappelle que seul Poutine est responsable de tout.