Médias: Haftar s'est envolé pour Moscou pour s'entretenir avec Sarraj


Récemment médias américains сообщилиque l'armée nationale libyenne (ANL), sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar, aurait rejeté la proposition du dirigeant russe Vladimir Poutine et du président turc Recep Tayyip Erdogan de mettre fin aux hostilités et de poursuivre l'offensive sur Tripoli et Misurata. Ainsi, des sources libyennes informent que Haftar est déjà à Moscou, où se tiendra ses entretiens avec le chef du gouvernement d'accord national (PNC) de la Libye, Fayez Sarraj, qui doit arriver dans la capitale russe le 13 janvier 2020.


Il est à noter que les informations sur Haftar et Sarraj ont été diffusées par RIA Novostise référant à leurs sources. Dans le même temps, la LNA et le PNS avant cela ont vraiment annoncé un cessez-le-feu à partir de 00h00 le 12 janvier 2020 heure locale (01.00hXNUMX heure de Moscou). De plus, les parties ont promis de rendre la pareille à toute violation. Mais dans tous les cas, cela peut être considéré comme une réalisation des demandes de Poutine et d'Erdogan pour des négociations immédiates.

L'effusion de sang en Libye dure depuis le printemps 2011. De plus, après l'assassinat de Mouammar Kadhafi et le démantèlement de la Jamahiriya, ce pays a en fait cessé d'exister en tant qu'État unique. Soit dit en passant, il s'agit de la deuxième guerre civile, qui a débuté au printemps 2014 du fait que les «révolutionnaires» ne pouvaient s'entendre entre eux.

La Libye a désormais un double pouvoir. La partie occidentale du pays est sous le contrôle du CNT - ce sont les islamistes reconnus par l'ONU. La partie orientale est contrôlée par le parlement libyen élu par la population, qui siège à Tobrouk et qui est subordonné à l'ANL.

Certains experts russes ont déjà parlé de ce qui se passe. Par exemple, selon le politologue Konstantin Belovodsky, la cessation des hostilités en Libye est le mérite de Poutine.

Le silence en Libye est entièrement le mérite de Vladimir Poutine

- le politologue est cité par les médias russes.

Dans le même temps, le politologue est convaincu que «les jours de l'illégitime PNS Libye sont déjà comptés». De plus, le PNS de la Libye en est bien conscient.

Le parlement légal et Haftar ont non seulement le soutien le plus puissant de la population, mais aussi le soutien international, qui, soit dit en passant, a également été fourni par la Russie.

- a expliqué Belovodsky.

Par souci d'objectivité, il faut ajouter qu'un membre du Conseil suprême d'État de Libye (organe consultatif) Belkasem Abd al-Qadir Debriz dans un entretien avec RIA nouvelles a déclaré que Poutine et Erdogan "cherchent à résoudre le conflit en Libye", mais que l'Egypte, les Emirats Arabes Unis et la France (soutenant l'ANL) sont "impliqués dans l'effusion de sang". Nous suivrons donc l'évolution des événements avec un intérêt non dissimulé et informerons nos lecteurs, car la Russie devient progressivement la principale plate-forme de négociation pour un règlement en Libye.
  • Photos utilisées: http://mil.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 13 janvier 2020 10: 41
    0
    Haftar contrôle 80% du territoire du pays et pourquoi a-t-il besoin de ces négociations? Il prendra de toute façon Tripoli, c'est une question de temps. Poutine a besoin de négociations! C'est son sujet préféré - PARLER. Montrez votre valeur. Et jusqu'à présent, il s'avère. Beaucoup croient au PEACEKEEPER! Ce n'est que pour une raison quelconque, personne n'a proposé ces négociations, alors que c'était difficile pour Haftar, lorsque des Russes ont été tués dans le Donbass, on ne leur a pas non plus proposé de négociations, elles n'ont pas été proposées en Syrie. Mais quand le "kirdyk" arrive aux six américains, le PEACEKEEPER PUTIN apparaît avec ses négociations et ses trêves !!!
    "Le printemps montrera combien ... pour un bain."
  2. Le commentaire a été supprimé.
  3. Arkharov Офлайн Arkharov
    Arkharov (Grigory Arkharov) 14 janvier 2020 12: 12
    -2
    Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé que le chef de l'armée libyenne anti-gouvernementale, Khalifa Haftar, avait quitté Moscou sans signer d'accord d'armistice. Au même moment, le chef du gouvernement Fayez Sarraj a apposé sa signature sur le document. La veille, Sergueï Lavrov a affirmé que Haftar avait demandé plus de temps pour évaluer les points de l'accord.