L'Ukraine pourra recevoir du gaz russe du "Turkish Stream"


L'Agence nationale de régulation de l'énergie de la République de Moldavie (ANRE) a approuvé des normes pour le transit du gaz naturel par le gazoduc trans-balkanique, rapporte la société d'analyse internationale ICIS.


Independent Commodity Intelligence Services se consacre à fournir des prix rapides et nouvelles informations sur les marchés de la chimie, du pétrole et de l'énergie. ICIS informe que les négociants internationaux peuvent désormais commencer à réserver des capacités mensuelles du gazoduc trans-balkanique pour le transit de gaz à travers la Moldavie dans les deux sens à partir de juillet.

Jusqu'au 31 décembre 2019, le gaz russe était fourni à la partie européenne de la Turquie, de la Bulgarie, de la Macédoine et de la Grèce via le gazoduc trans-balkanique passant par la Roumanie, l'Ukraine et la Moldavie. À partir du 1er janvier 2020, le gaz russe est fourni à la Turquie, à la Bulgarie, à la Macédoine et à la Grèce via le gazoduc Turkish Stream, tandis que la Moldavie, la Roumanie et l'Ukraine se retrouvent sans revenus de transit. Il est donc désormais possible de livrer du gaz russe à l'Ukraine via le gazoduc trans-balkanique en mode inverse. En fait, l'Ukraine pourra recevoir du gaz russe du Turkish Stream.

On connaît au moins cinq entreprises qui ont manifesté leur intérêt pour l'approvisionnement en matières premières via la Moldavie. Dans le même temps, l'ANRE doit encore déterminer les points d'entrée et de sortie à la frontière avec l'Ukraine et ajuster la méthodologie de calcul des tarifs. Ainsi, à partir du 1er août, le prix du transit pourrait devenir nettement inférieur.

Chisinau a même conclu un accord avec Tiraspol, car une partie du gazoduc traverse le territoire de la Transnistrie. Au nom de la Moldavie, l'accord sera conclu par la LLC «Moldovatransgaz» et par le PMR - JSC «Moldovagaz», dont une partie appartient au gouvernement de Transnistrie. Par ailleurs, le responsable du JSC «Moldovagaz» Vadim Cheban a expliqué à ICIS qu'au second semestre 2020, les commerçants se verront proposer un transit au niveau de 8 milliards de mètres cubes. À partir de 2021, Moldovagaz JSC (détenue à 50% par Gazprom PJSC), avec l'opérateur ukrainien GTS, souhaitent proposer des capacités lors des enchères de plates-formes RBP en Hongrie.
  • Photos utilisées: gazprom.com
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bakht En ligne Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 18 June 2020 23: 01
    +1
    Ainsi, à partir du 1er août, le prix du transit pourrait devenir nettement inférieur.

    Quel genre de transit? Quelle direction? Ci-dessous à propos de quoi? Et qui a dit que le gaz russe irait en Turquie? Hier encore, ils ont écrit que le transit vers la Turquie a été considérablement réduit parce que les Turcs ne paient pas pour le gaz. Rien n'est clair dans l'article ...
  2. Cheburgen Офлайн Cheburgen
    Cheburgen 19 June 2020 06: 13
    +1
    Oui, même s'ils l'obtiennent de la lune, il est important que le banderva du gaz russe ne fasse plus jamais un centime.