La Turquie a carte blanche pour envahir la Libye


Le gouvernement libyen d'accord national, reconnu par l'ONU, a donné carte blanche à la Turquie pour intervenir dans la guerre civile. La chaîne de télévision arabe Al-Hadas en a informé le public en citant ses sources.


Il est à noter que le document correspondant, permettant à la Turquie d'envahir directement le territoire du pays d'Afrique du Nord, a été signé lors de la visite du ministre turc de la Défense nationale Hulusi Akar et du chef d'état-major turc Yashar Guler à Tripoli.

Tripoli donne à Ankara la possibilité de créer des bases militaires sur le territoire du pays pour «protéger le PNS et la capitale». Dans le même temps, le personnel militaire et les spécialistes turcs reçoivent un statut diplomatique. Ils seront tous à l'abri des poursuites de la PNC.

Les Turcs ont également reçu le droit de former, d'équiper et d'armer la police locale, de créer une agence de renseignement (agence) et d'organiser des formations pour protéger les entreprises turques en Libye.

Comme le souligne la chaîne de télévision, la Turquie prévoit d'étendre les hostilités en Libye dans un proche avenir.

Notez qu'en même temps, Cairo va entrer dans le conflit spécifié. L'armée égyptienne est déjà à la frontière libyenne, prête à soutenir l'armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar contre le PNS. En conséquence, il se peut qu'un conflit armé et une confrontation entre la Turquie et l'Égypte se déroulent sur le territoire de la Libye.
6 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Dmitry S. Офлайн Dmitry S.
    Dmitry S. (Dmitry Sanin) 4 Juillet 2020 19: 07
    +1
    Les Grecs et les Français aussi, comme ... - que vont-ils faire? Considérant que Macron ne ressemble pas du tout à de Gaulle, les Français resteront simplement silencieux.
    Seulement je vois une contradiction dans la résolution de l'ONU sur la fourniture d'armes? Ou est-ce que ça va pour les Turcs?
  2. Roarv Офлайн Roarv
    Roarv (Robert) 5 Juillet 2020 06: 49
    0
    Les contradictions entre les pays de l'OTAN sont déjà bonnes ...
    Eh bien, les Turcs vont se noyer dans leurs ambitions et doivent sortir, une défaite militaire menace de changer le pouvoir d'Erdogan ...
  3. nov_tech.vrn Офлайн nov_tech.vrn
    nov_tech.vrn (Michael) 5 Juillet 2020 07: 48
    -2
    Un «avion inconnu», représenté par des avions Su-24 et MiG-29, a brutalement bombardé un convoi militaire turc près de Misrata, où les partisans du PNS Faiz Saraj étaient retranchés. Selon les médias, plus de trois douzaines de Turcs et de militants pro-turcs envoyés pour les aider depuis la Syrie ont été tués, et plus de cinquante pièces d'équipement ont été détruites.
  4. Sultan Tayyip Erdogan 1 5 Juillet 2020 16: 55
    -3
    Nous atteignons notre objectif par étapes))
    1. nov_tech.vrn Офлайн nov_tech.vrn
      nov_tech.vrn (Michael) 6 Juillet 2020 02: 56
      +1
      L'armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar a détruit les systèmes de défense aérienne turcs lors d'une frappe aérienne contre la base d'Al-Watiya dans l'ouest du pays.
    2. nov_tech.vrn Офлайн nov_tech.vrn
      nov_tech.vrn (Michael) 7 Juillet 2020 23: 00
      +1
      En raison des pertes importantes dans les drones, la Turquie a eu des difficultés à exporter des drones des types Bayraktar TB2 et Karayel-SU, ce qui est dû au "bourrage" de ces machines - "elles sont équipées de composants importés de l'étranger". Il s'agit notamment du moteur, du système de communication par satellite et de la charge utile. Ces produits sont fabriqués dans les pays occidentaux.