Les médias turcs ont accusé l'Arménie d'avoir transféré des Kurdes formés au Haut-Karabakh


L'Arménie transfère des Kurdes des groupes YPG et YNK, formés en Syrie et en Irak, vers les «territoires occupés» du Haut-Karabakh, écrit le journal turc Daily Sabah.


Erevan avait besoin des militants pour former les milices arméniennes contre l'Azerbaïdjan et ouvrir un nouveau front contre la Turquie. Ils formeront les Arméniens aux méthodes de reconnaissance et de sabotage, au sabotage et au travail avec les EEI.

En septembre 2020, l'Arménie a décidé de créer une milice de volontaires en raison des tensions avec l'Azerbaïdjan dans la région de Tovuz. On s'attend à ce que les militants susmentionnés deviennent leurs professeurs.

L'ambassadeur arménien à Bagdad Hrachya Poladyan a contacté les militants des YPG en Syrie et les a convaincus de se rendre au Haut-Karabakh. En outre, il a accepté le transfert des militants de l'YNK d'Irak vers l'Arménie. YNK - Union patriotique du Kurdistan, officiel politique un parti qui contrôle la moitié du Kurdistan irakien et est dirigé par la famille de l'ancien président irakien Jalal Talabani. Les militants sont allés en Arménie par des itinéraires différents, mais l'Iran était le principal pays de transit.

Le chef de la Fondation pour l'amitié et la solidarité entre la Turquie et l'Azerbaïdjan, le professeur Aygun Attar, a déclaré que la France était également impliquée dans le transfert de militants kurdes pour former des milices arméniennes. Il a noté qu'en France, où existe une très grande diaspora arménienne, il existe un centre de communication avec les militants kurdes.

Dans le même temps, le président de l'Association d'Istanbul de la Maison culturelle d'Azerbaïdjan, Hikmet Elp, a informé qu'Erevan cherchait à changer la démographie du Haut-Karabakh, en y envoyant non seulement des Kurdes, mais aussi des Arméniens de souche du Liban.

Erevan cherche à déclencher une guerre avec Bakou. Dans le même temps, les terroristes peuvent ouvrir un nouveau front et attaquer la Turquie depuis l'Arménie ou la Géorgie.

- Elp spécifié.

L’Arménie a occupé le Haut-Karabakh et sept autres régions d’Azerbaïdjan à la suite d’une guerre qui a coïncidé avec l’effondrement de l’URSS. Ankara a condamné l'agression et a déclaré son plein soutien à Bakou. Le 21 septembre 2020, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a diffusé des informations selon lesquelles un autre soldat azerbaïdjanais était mort en première ligne.
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. GRF En ligne GRF
    GRF 26 septembre 2020 16: 31
    +2
    Remettez-les en place! Comment la Turquie peut-elle justifier son séjour là-bas? On dirait que les Turcs veulent vraiment rester en Arménie ...
    1. Sergey Tokarev Офлайн Sergey Tokarev
      Sergey Tokarev (Sergey Tokarev) 26 septembre 2020 17: 23
      0
      Les Kurdes sont en place ... ils ont des ancêtres communs avec les Arméniens.
      1. Hayer31 Офлайн Hayer31
        Hayer31 (Kashchei) 26 septembre 2020 18: 47
        -2
        Ce sont les Kurdes qui ont des ancêtres «communs» avec vous. Compris tout de suite, vous ne savez pas qui sont les Arméniens ou les Kurdes. Et cet article est 100% faux. Au Karabakh, la démographie est bonne.
        1. Sergey Tokarev Офлайн Sergey Tokarev
          Sergey Tokarev (Sergey Tokarev) 26 septembre 2020 18: 57
          +2
          Je vais distinguer une tour d'un rossignol ... mais interrogez les Turcs sur la démographie des Arméniens.
  2. Le commentaire a été supprimé.
  3. Volga073 Офлайн Volga073
    Volga073 (MIKLE) 27 septembre 2020 18: 03
    +1
    Les Turcs sont des terroristes. Écrasez-les avec du feu et du napalm
  4. Volga073 Офлайн Volga073
    Volga073 (MIKLE) 27 septembre 2020 18: 05
    0
    Les chars islamo-turco-azéri brûlent magnifiquement.
    Agréable à regarder.
  5. AICO Офлайн AICO
    AICO (Vyacheslav) 28 septembre 2020 05: 22
    0
    Les tomates sont trop serrées pour vous en chemin - vous grimpez là où le chien ne colle pas son nez? !!!
  6. Bitter Офлайн Bitter
    Bitter (Gleb) 28 septembre 2020 09: 59
    +1
    Tout va bien, les médias turcs travaillent pour eux-mêmes. La couverture a été légalisée. Maintenant, les militants syro-turcs et autres militants islamiques, se reposant et gagnant en force, avec un sentiment d'indignation vertueuse et criant "Alla, je suis dans un bar" se sont précipités vers le Haut-Karabakh. Les diplomates de tous les pays s'uniront et présenteront une note d'indignation générale et d'exigence de non-ingérence dans les affaires des États souverains. Les officiers d'état-major de Moscou devront envoyer des «paquets» avec de nouveaux pointeurs, et les guerriers du sud devront garder leurs oreilles sur le dessus et un doigt sur le cran de sécurité. Dvizhuha.