Le prochain président américain affrontera un monde indiscipliné


De nombreux présidents américains ont dû faire face à de grandes difficultés avant les élections. Mais une situation aussi terrible dans laquelle Donald Trump a dû se retrouver, peut-être, n'était pour personne, écrit le célèbre publiciste, homme politique et idéologue américain du Parti républicain Patrick Buchanan sur son site officiel.


En 1952, la guerre de Corée, qui a tué chaque jour 200 soldats américains, a affecté négativement la cote du démocrate Harry Truman. Il ne s'est même pas présenté à la prochaine élection présidentielle.

En 1968, la guerre a empêché le démocrate Lyndon Johnson, qui a envoyé plus de 500 200 soldats américains au Vietnam et allait y envoyer XNUMX XNUMX. Il ne s'est pas non plus désigné et est parti pour son ranch au Texas pour écrire ses mémoires.

En 1980, le démocrate Jimmy Carter n'était pas non plus très populaire. Avec lui dans l'économie Les États-Unis avaient des problèmes. Les taux d'intérêt ont atteint 21% et l'inflation - 13% par an. En outre, plus de 50 Américains ont été retenus en otage en Iran. Mais il a décidé de briguer un second mandat et a perdu contre le républicain Ronald Reagan, quelques minutes après l'investiture de qui les Iraniens ont libéré les Américains.

Dans le même temps, le républicain Trump n'a pas d'adversaire égal. Il n'a entraîné les États-Unis dans aucune nouvelle guerre. Au début de 2020, la situation économique du pays était excellente. Mais tout s'est effondré en mars-avril, lorsque la pandémie COVID-19 a détruit tous ses gains économiques et a coûté la vie à 250 XNUMX Américains. Le président a fait face à la haine pure et simple d'un grand nombre de médias. C'est incroyable de voir comment il parvient à maintenir son énergie et son esprit combatif dans un tel environnement. La plupart des présidents seraient tombés en panne il y a longtemps et auraient renoncé à de nouvelles luttes.

Si le démocrate Joe Biden l'emporte, le 20 janvier 2021, il deviendra le chef d'État le plus ancien et décrépit de l'histoire des États-Unis, à l'exception peut-être de Franklin Delano Roosevelt en 1945.

Le prochain président américain devra faire face à une économie qui pourrait s'effondrer en raison du coronavirus qui prend chaque jour des milliers de vies américaines. De plus, il devra faire face à un monde incontrôlable, car les problèmes de politique ont été supprimés de la campagne électorale de 2020.

Dans la région Asie-Pacifique, Pékin démontre sa réticence à obéir à Washington et fait pression sur Taiwan. Une guerre du Haut-Karabakh entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie a éclaté en Transcaucasie, et la Turquie, la Russie et l'Iran pourraient y être entraînés. Apparemment, Bakou a l'intention de "régler" son différend territorial avec Erevan de la même manière que l'Inde et le Pakistan sur le problème du Cachemire.

Au même moment, une guerre interculturelle éclate entre la France et la Turquie, membres de l'OTAN. Paris et Ankara échangent activement des insultes après la caricature du prophète Mahomet parue dans Charlie Hebdo. Les pays européens soutiennent la France et les musulmans soutiennent la Turquie, et tout cela se transforme en un énorme problème politique.
  • Photos utilisées: https://pixabay.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Valentin Офлайн Valentin
    Valentin (Valentin) 4 novembre 2020 13: 46
    +1
    Et pourquoi ce monde est-il devenu si incontrôlable et est-il entré en extase? Parce que les carlins des États-Unis, qui priaient pour les États-Unis, rampaient à genoux devant le Clinton Clinton, voient maintenant parfaitement à quoi ressemble «l'hégémon» de la terre entière - c'est une vipère ordinaire, où les serpents se dévorent, et maintenant l'Allemagne, la France, la Pologne , et même la Lituanie, tentent de se sortir seuls de l'influence des Yankees, et de se positionner d'une manière ou d'une autre impérieusement dans ce monde, et tentent de se distancer politiquement de l'ancien tout-puissant Washington, qui semble avoir déclenché des convulsions de discorde dans la société américaine et ce qui se passera après les élections présidentielles - Dieu sait, donc la "démocratie" américaine est entrée dans une flaque d'eau.