La Turquie a accepté la troisième unité de puissance de la centrale nucléaire, qui est en cours de construction par Rosatom


Ankara a accepté de construire la troisième centrale électrique de la centrale nucléaire d'Akkuyu. Selon le message du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles de Turquie, publié sur le compte Twitter officiel, la licence correspondante a été délivrée.


Le ministère a précisé que la cérémonie de lancement de la première unité d'alimentation aura lieu à l'occasion du 100e anniversaire de la Turquie en 2023. Dans le même temps, il a assuré que la diversification énergétique du pays se poursuivra.

Il convient de noter qu'avant cela, Akkuyu Nuclear JSC (propriété de la société d'État Rosatom) a informé le public que le «cœur» de la première unité de puissance, la cuve du réacteur, avait été amené sur le chantier. Il a été précisé que quatre générateurs de vapeur avaient été livrés peu de temps auparavant. Les travaux sur l'installation sont très actifs et une partie des structures principales a déjà été installée au niveau de la première unité de puissance - le deuxième étage de la coque de confinement interne, la poutre de console et la poutre de support, le dispositif de localisation de la fonte et la protection sèche du réacteur sont installés dans la position de conception.

La coque complète avec des anneaux de poussée et de soutien a parcouru près de 3 km sur la route d'Atommash (une branche d'AEM-de la technologie", Qui fait partie de JSC Atomenergomash - la division de construction de machines de Rosatom - ed.) À Volgodonsk, sur le site de la centrale nucléaire d'Akkuyu

- a déclaré le directeur de la centrale nucléaire Sergei Butskikh.

La centrale nucléaire d'Akkuyu sera la première du genre en Turquie et le premier projet au monde à être mis en œuvre sur une base de construction-propre-exploitation. Un accord pour la construction d'une centrale nucléaire sur la côte sud de la Turquie a été signé en 2010. On suppose que la centrale nucléaire comprendra quatre unités de puissance et que son coût sera d'environ 22 milliards de dollars. Elle répond à toutes les exigences de la communauté nucléaire internationale. Des réacteurs VVER-1200 de génération 3+ y seront installés, de sorte que la capacité totale de la centrale nucléaire sera de 4800 2024 MW. La mise en service du deuxième groupe motopropulseur est prévue pour XNUMX.

En outre, une délégation du Conseil de sûreté nucléaire dirigée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, dirigée par son chef Zafer Demirjan, a effectué une visite technique à la branche susmentionnée de Volgodonsk d'AEM-Technologies JSC. Cela a été annoncé le 17 novembre 2020 par la société d'État "Rosatom".
  • Photos utilisées: http://www.kremlin.ru/
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Igor Pavlovitch Офлайн Igor Pavlovitch
    Igor Pavlovitch (Igor Pavlovitch) 17 novembre 2020 21: 31
    0
    Encore une fois, gratuit pour la Turquie et aux frais des retraités russes ...
    1. Bitter Офлайн Bitter
      Bitter (Gleb) 18 novembre 2020 01: 04
      -1
      L'essentiel est enfin permis, et aux dépens de qui n'est pas si important.
      Tout d'abord

      Akkuyu Nuclear JSC (propriété de Rosatom State Corporation) ...

      Deuxièmement, sur la base du fait qu'il sera construit

      ... construire-faire fonctionner ...

      On peut imaginer que Rosatom détiendra bientôt, avec la permission des Turcs, bien sûr, une certaine part de l'approvisionnement énergétique de la Turquie et que le butin coulera de la Turquie par fleuves directement dans les poches des retraités russes. C'est simple. Nous devons endurer un peu plus. recours
      1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
        Marzhetsky (Sergey) 18 novembre 2020 07: 20
        +3
        Citation: amer
        Le butin coulera dans les rivières de Turquie directement dans les poches des retraités russes. C'est simple. Nous devons endurer un peu plus.

        Droit dans les poches des retraités? Pas sur les tâches que le conseil d'administration de JSC fixe pour la société d'État, pas sur le paiement de primes aux cadres supérieurs, mais directement aux retraités?
        1. Bitter Офлайн Bitter
          Bitter (Gleb) 18 novembre 2020 12: 07
          +1
          ... les tâches que le conseil d'administration de JSC fixe pour la société d'État,

          Ne prenez pas tout si littéralement. Naturellement, si les Turcs ou peut-être aussi les Africains, les Brésiliens, les Syriens, les Chiliens ... leur permettent de construire quelque chose à crédit, alors bien sûr ce projet aura une priorité absolue et devra attendre encore un peu. Pour accélérer le processus, on peut conseiller aux retraités d'aller plus souvent au temple de Dieu, pour faire plus pour l'âme et l'église, vous regardez que le temps passera. Et là, comme dit le proverbe: «Soit l'âne meurt, soit le padishah meurt».
  2. Radikal Офлайн Radikal
    Radikal 18 novembre 2020 06: 54
    +2
    La Turquie a accepté la troisième unité de puissance de la centrale nucléaire, qui est en cours de construction par Rosatom

    Le grand janissaire a gracieusement permis au garant de lui plaire. lol