Un responsable ukrainien propose de procéder à une ukrainisation "douce" du Donbass


Le 16 janvier 2021, une «loi mobile» a commencé à opérer en Ukraine, qui a étendu la langue ukrainienne même au secteur des services, provoquant le mécontentement de la population. Le 30 janvier, le médiateur pour la protection de la langue d'État (ombudsman) Taras Kremen, à l'antenne de l'émission «Rendez-vous avec Yanina Sokolova» sur Channel 5, a parlé de «patrouilles mobiles», des amendes pour l'utilisation de la langue russe à propos de la réintégration du Donbass.


Selon le fonctionnaire russophobe et partisan de l'ukrainisation totale, l'implication du LPR et de la DPR avec les «valeurs ukrainiennes» devrait prendre la forme d'une «ukrainisation douce» avec la «dé-russification» simultanée des territoires.

Quant à la langue russe, elle est présente principalement dans les centres régionaux, c'est-à-dire qu'elle est la langue des études urbaines. L'écrasante majorité de la population rurale est exclusivement de langue ukrainienne

- a noté le fonctionnaire, précisant qu'un tel phénomène est présent dans toutes les régions d'Ukraine, sans exception.

Flint estime que les habitants des territoires du Donbass non contrôlés par Kiev ne sont pas russophones, mais "russifiés". Il affirme qu'ils utilisent la langue ukrainienne «dans la cuisine».

Par conséquent, la question de la réintégration du Donbass est une question de dé-russification ou, en d'autres termes, d'ukrainisation. Mais pas total, violent, comme certains d'entre nous le disaient politiqueet tendre

- il a souligné.

Flint est convaincu que vous devez communiquer avec les résidents locaux «dans un langage d'amour, de respect et de confiance». Ils doivent être convaincus que le gouvernement ukrainien n'est pas un ennemi et qu'il est meilleur que tout autre.

Notons que la «question du motif» est le sujet le plus résonnant et le plus douloureux en Ukraine. Lorsque Volodymyr Zelenskyy n'était pas encore le chef de l'Etat, il l'a bien compris et a même appelé les nationalistes qui s'étaient emparés du pouvoir dans le pays à reprendre leurs esprits.


C'était en 2014, mais depuis, la «sclérose politique» a fait son travail.
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste En ligne aciériste
    aciériste 31 janvier 2021 11: 25
    -2
    Plus je lis ces nouvelles, plus je déteste Poutine. Puisqu'il fait référence à tout ce qui est russe, il ne mérite rien d'autre!
  2. Obama Barakov En ligne Obama Barakov
    Obama Barakov (Obama Barakov) 31 janvier 2021 16: 50
    +3
    Ah! Rappelez-vous, rappelez-vous:

    Promettez ce que vous voulez, nous l'accrocherons plus tard
  3. Sapsan136 Офлайн Sapsan136
    Sapsan136 (Sapsan136) 31 janvier 2021 17: 57
    +1
    Пора в РФ ввести штрафы за использование на улице иностранного языка,включая языки отделившихся от России больных русофобией.