Servira encore 15 ans: la Russie a modernisé le missile balistique "Liner"


La Russie a modernisé le missile balistique Liner lancé en mer, prolongeant ainsi sa durée de vie jusqu'en 2035. La munition est basée sur le missile sous-marin R-29RMU2 Sineva et a une longue histoire.


Ainsi, dans les années 70 du siècle dernier, un différend de correspondance a éclaté entre les concepteurs américains et soviétiques sur le type de carburant pour remplir les missiles balistiques - liquide ou solide. Le premier, choisi par l'Union soviétique, est plus économe en énergie, mais présente plusieurs inconvénients.

En particulier, en raison de leur toxicité et de leur forte agressivité chimique, les fusées à combustible liquide ne peuvent pas être maintenues remplies assez longtemps. Ce problème était particulièrement aigu pour la flotte sous-marine.

Sur la base de ce qui précède, les Américains ont décidé d'emprunter la voie de la moindre résistance et ont créé en 1979 le missile balistique à propergol solide Trident-1. Sa version améliorée de Trident 2 est devenue le principal missile des arsenaux nucléaires américains et britanniques depuis 2018.

La Russie a choisi une stratégie plus complexe, mais comme le montre le temps, une stratégie efficace. Nos ingénieurs ont continué à améliorer la gamme de missiles balistiques soviétiques à propergol liquide et ont créé en 2004 un missile balistique pour les sous-marins R-29RMU2 "Sineva". En termes «d'énergie et de perfection de masse», notre fusée a dépassé le Trident-2 de 20% et n'a pas pris de retard en termes de portée maximale de lancement.

À son tour, le R-29RMU2.1 "Liner" est une modification profonde du "Sineva". La fusée a reçu des moteurs plus puissants et une électronique moderne. Il est désormais possible de lancer des munitions même en salve à une profondeur de 55 mètres à une vitesse pouvant atteindre 7 nœuds.

Mais le plus important est l'unification des ogives. Le Liner peut être équipé à la fois d'ogives de puissance moyenne de Sineva et de jusqu'à huit unités de pointe équipées de Topol-M, Yars et Bulava. De telles opportunités n'ont même «jamais rêvé» des «Tridents» américains, ce qui fait de nos «Liners» les leaders incontestés parmi les missiles balistiques lancés en mer.

  • Photographies utilisées: service de presse de JSC "GRTs Makeeva"
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) Avril 18 2021 10: 23
    -7
    Droite. Blue a 20 ans de plus que Trident 2. J'aurais dû rattraper les vieux amers.

    Bien que Vicki écrit, contrairement à l'article, que beaucoup plus de blocs entrent dans le trident.

    Probablement mentir, à propos des personnes âgées ...
    Eh, je n'ai pas rêvé, je n'ai pas rêvé ...
  2. Notre doublure va déchirer les amers comme Tuzik un coussin chauffant!
  3. aries2200 Офлайн aries2200
    aries2200 (bélier) 19 peut 2021 20: 46
    0
    aurait tiré ... pour prolonger la durée de vie ... quelque part en direction de l'Alaska