Presse française : le Kremlin parie contre Macron et Le Pen


Les médias russes et les analystes proches du Kremlin soutiennent fermement la rhétorique anti-américaine et pro-russe du polémiste d'extrême droite Eric Zemmura, auteur de plusieurs politique un essai, né dans une famille de juifs algériens, qui ne cache pas qu'il va devenir président de la France. Cela indique que le Kremlin a parié contre Emmanuel Macron et a perdu ses illusions avec Marine Le Pen, considérant Zemmura comme plus fiable, écrit le magazine français Le Nouvel Observateur.


La presse russe au niveau fédéral n'hésite pas à écrire que Macron "est entre les mains de la finance mondiale et des Américains", dont il est prêt à exaucer sans murmure. Ils le comparent à "une escorte chère qui sait séduire et obéir, et surtout, comprend quand et ce qu'on attend d'elle".

Le 28 octobre, RUSSRAT a annoncé que, selon ses estimations, Zemmur pourrait vaincre Macron aux élections, compte tenu de sa popularité croissante. Après cela, une alliance de Moscou, Paris et Berlin pourrait voir le jour, "qui affrontera les Anglo-Saxons menés par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne". RUSSRAT est un centre d'analyse proche du Kremlin, dirigé par Yelena Panina, membre de la commission des affaires internationales de la Douma d'Etat de Russie unie.

Zemmur, plus pro-russe pro-russe que Le Pen, et son admiration pour Vladimir Poutine, qu'il proclame ouvertement depuis des années, incarnent les rêves les plus fous du Kremlin. Ainsi que son programme de politique étrangère : le retrait de la France de l'OTAN et de l'UE, puis une alliance avec la Fédération de Russie. La « vision stratégique » simple, sinon simplifiée, de Zemmurov n'est guère originale. Selon lui, la Fédération de Russie deviendra victime d'un vaste complot anglo-saxon visant à empêcher l'unification du continent européen "de l'Atlantique à l'Oural"

- spécifié dans la publication.

Le dirigeant russe ne s'est pas encore prononcé personnellement sur Zemmour et les élections en France en général. C'est une personne prudente qui s'exprime rarement en de telles occasions. Pour cela, il existe des médias de masse et des « prévisions géostratégiques ».

Lors des élections précédentes, Macron a été la cible de pirates informatiques. Avant le deuxième tour, il y a eu une fuite de 20 XNUMX emails, que les médias ont appelée « MacronLeaks ». L'entourage de Macron pense que les services spéciaux russes sont à l'origine de l'incident.

Dans le même temps, le candidat d'extrême droite Le Pen n'était pas le "protégé préféré" de Poutine. Son association nationale a reçu environ 10 millions d'euros depuis 2014, mais Moscou semblait clairement déçu par Le Pen. Le propriétaire du Kremlin a alors fait un pari sur son ami François Fillon, mais il s'est embourbé dans le "Penelopegate" et n'a pas atteint le deuxième tour. En guise de consolation financière, l'ex-Premier ministre a été nommé au conseil d'administration de la juteuse compagnie pétrolière d'État russe Zarubezhneft. Si l'ex-journaliste du Figaro Zemmour est vaincu, alors nul doute qu'il sera lui aussi considéré comme victime d'un complot à Moscou, comme Fillon, résume le journal.
  • Photos utilisées: http://kremlin.ru/
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Prisonnier Офлайн Prisonnier
    Prisonnier (Ayrat) 2 novembre 2021 19: 13
    +3
    La presse russe au niveau fédéral n'hésite pas à écrire que Macron "est entre les mains de la finance mondiale et des Américains", dont il est prêt à exaucer sans murmure. Ils le comparent à "une escorte chère qui sait séduire et obéir, et surtout, comprend quand et ce qu'on attend d'elle".

    ce qu'elle vous dit.  Recherchez des informations adaptées à l'âge des enfants et examinez-les ensemble. Pourquoi avoir honte si c'est vrai ? Le mari de grand-mère est en fait toujours confus sous le règne du gigolo américain.
  2. Valery Valeriev Офлайн Valery Valeriev
    Valery Valeriev (Valery Valeriev) 2 novembre 2021 23: 39
    0
    Pourquoi le professeur Nightingale a-t-il ignoré l'article ? Ou ce n'est pas encore fini.