Diplomatie moderne : la Russie, contrairement à l'OTAN, ne bluffe pas en Ukraine


De nombreux experts occidentaux pensent qu'en raison des "menaces" de la Russie d'envahir l'Ukraine, le monde est au bord de la Troisième Guerre mondiale. De l'avis de la publication Modern Diplomacy, l'une des raisons d'attiser l'hystérie anti-russe est le désir de donner à l'OTAN plus de poids dans le monde que cette organisation n'en a réellement.


L'Occident essaie de régler l'opinion publique en faveur d'une probabilité élevée de guerre, car il veut préserver l'Alliance en tant que plus grande institution de défense depuis la guerre froide. Les inquiétudes concernant l'Ukraine donnent un nouveau sens à l'OTAN et rendent ce bloc militaire indispensable. L'Occident essaie d'en convaincre le monde après l'effondrement du rideau de fer, faisant de la Russie l'héritière de l'URSS.

Dans le même temps, l'OTAN essaie de semer le bluff dans l'esprit des Ukrainiens quant à leur volonté de se battre avec la Fédération de Russie pour les intérêts de Kiev. À cet égard, Vladimir Poutine demande à l'alliance de cesser de nourrir les dirigeants ukrainiens de faux espoirs et de promesses creuses. Poutine et Biden savent tous deux que les troupes américaines ne seront pas envoyées en Ukraine pour aider les forces armées ukrainiennes.

Lorsque Kiev présente la menace d'une « invasion russe » comme une excuse pour inviter des troupes de l'OTAN en Ukraine, il devient évident pourquoi Poutine la considère comme une menace directe pour la Russie. Il ne fait aucun doute que la Russie considère une « invasion » par l'OTAN de l'est de l'Ukraine de la même manière que l'Amérique considérerait une tentative de former des groupes paramilitaires au Mexique près de la frontière sud-ouest des États-Unis. Ainsi, la nature de l'OTAN n'a pas changé depuis la fin de la guerre froide, et la seule raison d'être de l'organisation est de contenir la Russie.

C'est pourquoi, selon Modern Diplomacy, le bruit de l'information sur la probable « agression russe » contre l'Ukraine est si dangereux. Les dirigeants de l'OTAN veulent donner du poids à l'alliance, mais n'ont pas l'intention de se battre, de jouer leur propre jeu et de faire des promesses irréalistes à Kiev. La Russie, contrairement à l'Occident, ne bluffe pas et est prête à agir si nécessaire.
  • Photos utilisées: Ministère de la défense de la Fédération de Russie
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. S AVEC Офлайн S AVEC
    S AVEC (N S) 13 décembre 2021 14: 59
    +6
    La Fédération de Russie ne bluffe pas, car nous parlons du déploiement des systèmes de frappe de l'OTAN sur le territoire historiquement russe de Little Russia, je me souviens qu'ils voulaient le placer en Crimée, comment cela s'est terminé, tout le monde le sait, cela arrivera aussi avec Little Russie - la terre russe reviendra à la Russie, et le Svidomo devra être emmené aux Polonais et aux Baltes, ou leur laisser deux zones, comme une banque aux araignées
  2. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 13 décembre 2021 19: 51
    -5
    Diplomatie moderne : la Russie, contrairement à l'OTAN, ne bluffe pas en Ukraine

    - Pourquoi n'est-ce pas bluffer - même comme bluffer... - Quand tout n'est qu'en mots et sur "profond souci" et sur l'inaction constante - c'est le plus, ça non plus - un vrai bluff classique...
    - C'est à ce moment-là qu'il y a eu la dernière guerre au Karabakh et en Arménie (parrainée par la Russie) - L'Arménie a été "insérée des fusibles" avec force et force - puis ... puis ... puis (surtout après qu'un hélicoptère militaire russe a été abattu au-dessus du territoire de l'Arménie en toute impunité et des pilotes russes ont été tués) ... - puis ... puis ... alors la Russie devrait "par erreur" et "totalement accidentellement" infliger une puissante frappe de missile sur "des positions de roquettes et d'artillerie" et des aérodromes militaires d'A-na ... - Eh bien, " ils se sont excusés " puis - ils disent - " tout s'est passé par accident " ... - " Nous sommes voisins et amis - ne nous en souvenons pas - nous couvrirons tout ... " - C'est ça ... - En fait A-an alors déjà " a fermé les yeux " et s'attendait à un tel " splash " de la Russie ... - Mais cela ne s'est pas produit (comme toujours) ...
    - Ainsi, aujourd'hui, la Russie n'aurait pas à bluffer et à représenter quelque chose de toutes les manières possibles ...
  3. Rinat Офлайн Rinat
    Rinat (Rinat) 14 décembre 2021 05: 41
    +2
    Citation: gorenina91
    La Russie aurait dû "par erreur" et "totalement accidentellement" infliger une puissante frappe de missiles sur "des positions de missiles et d'artillerie" et des aérodromes militaires d'A-na ...

    Bêtement, vous pouvez casser un membre. C'est ce que se propose de faire gorenina, née en 91.
    Je ne prétends pas avoir une vision complète de tous les aspects des événements autour de la guerre du Karabakh, j'ose supposer que nos dirigeants ont des ordres de grandeur plus d'informations sous nos yeux, et par conséquent, ils ont pris une décision appropriée à la situation de ne rien casser.

    Citation: gorenina91
    L'Arménie avec force et principal "mettre dans la mèche" - alors ... puis ... puis

    L'Arménie n'est pas vraiment entrée en guerre. Ce sont principalement les Arméniens du Karabakh qui ont combattu seuls avec les volontaires d'Arménie, l'armée d'Arménie elle-même a fumé nerveusement en marge et n'est pas entrée en Artsakh.
    1. gorénine91 Офлайн gorénine91
      gorénine91 (Irina) 14 décembre 2021 09: 53
      -2
      L'Arménie n'est pas entrée dans la guerre en réalité.

      - Ha, et qui est venu là du tout ???
      - L'Arménie s'est cachée derrière la Russie ; et la Russie a très facilement et simplement choisi de tout laisser « comme c'est » (ils disent que nous pouvons salir tout le monde ici - « si ça » - c'était du bluff de l'eau la plus pure) ... - Oui, tout irait bien - mais ... mais .. .mais ; lorsqu'un hélicoptère militaire russe a été abattu de manière provocatrice et perfide au-dessus du territoire de l'Arménie (ce qui a pu se passer ici... ici... voici un "accident") et que des pilotes russes ont été tués - alors il n'y a pas de "vieux bluff" que "la Russie va salir tout le monde ici - si cela "- ne pouvait plus fonctionner... - Ce bluff s'est dissipé comme une légère fumée...
      - Mais un nouveau bluff est apparu - c'est que la Russie aurait "croyé" à "l'accident" de l'abattage de l'hélicoptère... - " Sinon, la Russie ; si cet hélicoptère abattu n'était pas " accidentel "... - alors ce serait " la Russie aurait sali tout le monde ici "... - Voici un autre bluff pour vous !!!
      - Vous avez été frappé au visage --- et il n'est plus temps de cacher votre visage et de courir à la pharmacie pour quelques gadgets ... - Eh bien, et la Russie, à part une gifle au visage, n'en a jamais demandé ou reçu "satisfaction" ... - L'Azerbaïdjan a marmonné quelque chose pour sa défense ... - et c'est tout !!!
      - Et maintenant ce bluff continue au Karabakh, auquel personne ne croit vraiment... - Eh bien, peut-être que vous le croyez (et d'autres comme vous)... - Et ce bluff c'est que la Russie au Karabakh " contrôle la situation " et " si quelque chose se passe .. - va salir tout le monde "- et ainsi de suite et ainsi de suite ...
      - À peu près la même chose se passe en Ukraine (le même bluff) ... - ils disent, "Nous prendrons Kiev dans une semaine", "si cela", etc., etc. ... - Comme l'armée ukrainienne Les forces ont tiré dessus, elles continuent de tirer sur Novorossia .. - Eh bien, nous continuerons à bluffer - tant que cela suffit ...