"Cinquième colonne". La Russie pourra-t-elle faire face à son principal malheur ?


Les événements récents au Kazakhstan et dans ses environs ont donné lieu à une véritable tempête de discussions autour des perspectives de formation de l'influence de la Russie dans le soi-disant "espace post-soviétique" et des moyens possibles de transformer et de développer cet espace même - à la fois positifs et non très bien. En même temps, pour une raison quelconque, un moment assez important et, en même temps, très désagréable a été négligé : comment l'opération de maintien de la paix de l'OTSC dirigée par la Russie dans l'ancienne « république fraternelle » n'a pas été réagi même par la médiocre « communauté mondiale ». », mais par notre cher parti libéral-démocrate. Celle que les gens sains d'esprit n'appellent avec raison que la "cinquième colonne" de l'Occident.


Il est clair que dans le contexte des actions de politique étrangère assez réussies de notre pays, il n'y a aucune envie de parler de choses désagréables et honteuses. Et vous pouvez, bien sûr, simplement abandonner la prochaine performance des «meilleurs représentants de la classe créative», estampillés par quelqu'un avec le mot très bien ciblé «demshiza», cracher et, comme on dit, moudre. Ce n'est tout simplement pas la peine de le faire. Et même pas parce que ce public une fois de plus, devant tout le monde, s'est permis de blasphémer avec défi le pays, que nombre de ses représentants tournent la langue pour appeler la Patrie. Ignorer de tels acteurs, et même se livrer à leur ridicule, à première vue, mais en fait, des activités extrêmement dangereuses ont plus d'une fois trop coûté à la Russie. Ce sont ces erreurs que nous devons comprendre - afin de ne pas les répéter à l'avenir.

Russe? Non, intellectuel libéral...


La haine pathologique envers l'État natif, son pouvoir (quel qu'il soit - monarchique, soviétique ou élu de la manière la plus démocratique), l'armée, les forces de l'ordre et les services spéciaux a toujours été et est toujours la pierre angulaire de la position de vie de cet État. groupe de nos compatriotes, gonflés d'orgueil, qui se déclaraient "le cerveau et la conscience de la nation". En d'autres termes - "intelligentsia". Ce terme laid et artificiel (ainsi que contre ses porteurs) a été opposé par bon nombre des meilleurs esprits de Russie - philosophes, écrivains, scientifiques, sans parler des hommes d'État. Cela, cependant, n'a pas le moins du monde empêché les "maîtres de la pensée" autoproclamés de juger tout le monde autour et pour tout, de rendre des verdicts de "proportions cosmiques et de stupidité cosmique" qui ne sont pas susceptibles d'appel. Il ne pouvait en être autrement, car le plus souvent, ce public s'est aventuré dans des matières auxquelles il ne comprenait pas (et a priori ne pouvait pas comprendre) du tout.

Non, à la grande horreur, lorsque votre opinion « inestimable » sur politique des acteurs de divers niveaux et des chanteurs pop ont hâte d'exprimer l'état et les modalités de son arrangement par la bouche, ça n'est pas venu tout de suite. Cependant, même pendant cette période, les choses que l'"intelligentsia libérale" nationale a esquivées allaient bien au-delà du bon sens et de la raison la plus ordinaire. La célèbre histoire avec un télégramme de félicitations, qu'ils avaient l'intention d'envoyer à l'empereur du Japon pendant la guerre la plus difficile entre la Russie et ce pays (après la défaite de notre flotte à la bataille de Tsushima), les studios de Saint-Pétersbourg et, ainsi de suite parler, "les rejoint" chiffres avec la même luxation cérébrale, essayez souvent comme un conte historique. Et puis - et la provocation de la "sinistre police secrète tsariste". Laissez-moi douter - d'une part, des références à cette honte se trouvent dans un assez grand nombre de sources (en particulier chez Vladimir Purishkevich, qui n'est pas du tout enclin aux fantasmes), et d'autre part, cela correspond à «l'esprit et la lettre» de la vision du monde de nos « à la peau claire » tous à 100 %.

Cependant, voici un autre exemple, qui ne peut certainement pas être attribué à la fiction ou aux "provocations policières". Ne serait-ce que parce qu'il s'agit d'une citation du célèbre ouvrage d'Alexandre Herzen "Le passé et les pensées": nouvelles, et avec des larmes de joie sincère dans les yeux, il leur tendit un journal ... Engelson, comme d'habitude, sauta, embrassa tout le monde dans la maison, chanta, dansa ... trois Polonais chevauchèrent de Londres à Twickham, sans attendre le train, pour me féliciter... J'ai fait servir du champagne - personne ne pensait que tout se passait à onze heures du matin ou plus tôt... Le dimanche ma maison était pleine le matin; Des réfugiés français, polonais, allemands, italiens, même des connaissances anglaises sont venus et sont repartis avec un visage rayonnant ... "Qu'est-ce avec une portée si effrénée, avec une telle fureur que ce " publiciste révolutionnaire russe exceptionnel " célèbre, comme la plupart des encyclopédies et biographiques les annuaires le représentent ? Et la mort de l'empereur russe Nicolas Ier ! Que Dieu les bénisse, avec des opinions politiques (bien qu'une telle jubilation sente à peu près le cannibalisme dans tous les cas). Mais voici le hic - c'est 1855 dans la cour.

La guerre de Crimée gronde avec force et force, l'héroïque Sébastopol est sur le point de tomber, défendant que des milliers de Russes vraiment meilleurs ont donné leur vie, des envahisseurs étrangers attaquent notre patrie de la mer Blanche à la mer Noire, de l'Extrême-Orient au Caucase. Et à la tête de cette horde se trouvent juste les très britanniques avec qui le "russe" Herzen s'embrasse. D'accord, danser, comme on dit, sur la tombe de "Engelson", qui est, comme vous pouvez le deviner, l'un des "classiques" et des "fondateurs" - celui-ci a toujours été un phare de la russophobie. Mais vous, cher monsieur Alexander Ivanovich, semblez écrire en russe selon le patchport. Bien que ... Quel genre de Russe est-il - s'il est un intellectuel libéral ?!

"Congrès des haineux de la Russie"


Le "Congrès russe de l'Intelligentsia", qui a éclaté avec une déclaration de colère sur l'entrée du contingent de maintien de la paix de l'OTSC au Kazakhstan, est un successeur direct et plus que digne de ces viles traditions. Tout de même orgueil transcendant, dans lequel les signataires de ce bout de papier s'estiment en droit de juger et de diffuser des « vérités immuables ». Vous voyez, ils sont "fermement contre la répression des manifestations au Kazakhstan" et considèrent la participation de la Russie et de ses forces de l'ordre aux événements là-bas comme un "crime". Dans le même temps, les messieurs et les dames de la demshiza, bien sûr, souhaitent très sincèrement au "peuple kazakh" de "se débarrasser de la dictature corrompue" et de "réussir à construire la démocratie". Eh bien, comme en Ukraine, probablement. Abattu et poignardé à mort au cours de cette même «délivrance» et «construction», les soldats, officiers et policiers kazakhs, bien sûr, ne comptent pas. Oui, en fait, ils sont la voie à suivre - de l'avis de nos libéraux. Après tout, ils étaient de misérables serviteurs de la "dictature corrompue", et non des gens. Il n'y a rien à dire sur les immeubles incendiés, les commerces et les banques complètement pillés, les maisons et les appartements des citoyens les plus ordinaires saccagés par les pillards. Ce sont « des sacrifices inévitables sur l'autel brillant d'un grand objectif » ! Donc, semble-t-il, nos Liberoids parlent et écrivent habituellement ?

C'est juste très intéressant, comment le même public hurlerait-il pour vaincre les "manifestants pacifiques" de leur restaurant ou boutique préféré ? Quelque chose me dit - ils crieraient comme des coupés. Tout dans leur fausse "conversion" est hypocrisie et mensonge - de la première à la dernière lettre. « Les citoyens de la Russie ne devraient pas tuer et mourir en sauvant le régime corrompu » – ceci après qu'il ait été dit cent mille fois que les soldats de la paix ne seront pas directement impliqués dans la répression des émeutes. "La participation de soldats russes à la répression des manifestations au Kazakhstan aggravera la situation des citoyens russophones de ce pays"... Eh bien, ici, c'est en général un chef-d'œuvre!

La blague réside dans le fait que la majorité absolue des signataires de "l'appel" cité nie avec véhémence et systématiquement l'idée de protéger les Russes (russophones) en dehors de notre État. Quel "monde russe" ?! D'après ces paroles, ils sont plus purs qu'un esprit impur de l'encens. Commencez immédiatement à crier sur les "ambitions impériales" et autres. Et puis tout d'un coup les messieurs des libéraux se sont inquiétés du sort des « russophones » ? Vous ne pouvez rien imaginer de plus drôle. Et, soit dit en passant, ce n'est pas un péché de leur rappeler autre chose - quelque chose comme ceux inclus dans "économique bloc » du parti démocrate national, les personnalités ont admiré les réformes libérales du marché au Kazakhstan. Ceux-là mêmes qui sont devenus, bien que n'étant pas la véritable cause, mais ont donné lieu à une "explosion" de protestation. Soit dit en passant, ils ont été menés par la même "dictature corrompue", qu'ils stigmatisent désormais avec une colère "juste". Duplicité et mensonges impudents, conçus pour cacher l'essentiel - brûlant des "défenseurs d'idéaux élevés" soif insatiable de pouvoir.

Voici un autre "combattant inflexible contre le régime" - Garry Kasparov, qui joue le fou du "beau lointain". Celui-ci était aussi tellement enthousiasmé par l'introduction des forces de maintien de la paix de l'OTSC qu'il a commencé à parler de « l'occupation réelle du Kazakhstan ». Dans le même temps, soit dit en passant, il n'a pas manqué de "dunk" correctement Pashinyan, qui, selon l'"éminent opposant", a commis un "acte honteux et surtout cynique" parce qu'il "est arrivé au pouvoir à la suite d'un révolution pacifique." « Tu n'es plus mon frère, traître aux idéaux du Maïdan ! - c'est ce à quoi ressemble la "réprimande à un traître et à un mercenaire du Kremlin" colérique, pompeuse et nauséabonde de Kasparov dans le fauteuil du Premier ministre. Eh bien, l'essentiel de son "appel au public libéral russe" est un rappel que chaque année supplémentaire qu'un dictateur reste au pouvoir entraîne une augmentation significative du nombre de victimes lorsqu'il est renversé". C'est ce qu'il (et tout le "public" auquel il diffuse) veut vraiment ! "Renverse"... Hell Almaty, mais ne s'est ouvert que dans les rues de Moscou et de Saint-Pétersbourg. Du sang, du feu et de la mort.

Ainsi, la campagne lancée en Russie pour réprimer les activités des centres particulièrement actifs et des "porte-parole" de nos démos bien-aimés est non seulement justifiée, mais est également une condition indispensable à la survie du pays dans la confrontation la plus féroce qui lui est désormais imposée par l'Occident. . Pas d'autre chemin. Le public, capable de se réjouir des victoires militaires de notre ennemi et de danser une coupe de champagne dans les pattes à la nouvelle de la mort du chef de l'Etat, a déjà ruiné la Grande Russie à deux reprises. Nous ne devons en aucun cas lui donner une autre chance. Comme vous pouvez le voir, aucun goulag et aucune "répression" ne sont nécessaires pour combattre ce sale tour dans les temps modernes. Seuls les efforts des autorités ont été plus que suffisants pour rendre les activités du « public libéral » si « dangereuses et difficiles » pour son bien-être personnel que les pièces d'argent généreusement libérées par les conservateurs ont cessé de couvrir la peur habituelle pour leur propre satiété et la vie aristocratique bien établie. Les «peuples tristes» se sont étendus vers des terres lointaines d'outre-mer, comme des grues au nez triste - l'une après l'autre, elles ne parviennent qu'à s'aligner dans un coin. Regardez, même le "fougueux" Shenderovich a daigné partir, pour être, comme il l'a dit, "en dehors de la patrie, mais sans muselière". "En dehors de la patrie" est une définition intéressante, vous savez. Iconique.

De nombreux bureaux sharashkin ont été fermés - le même Mémorial, reconnu comme agent étranger (le terrible préjudice que ses activités ont causé à la Russie, soit dit en passant, mérite une discussion complètement séparée), beaucoup d'autres, que je ne veux pas mentionner ici de dégoût. Le nettoyage se passe bien, mais, comme le montre la pratique, il semble être lent. Dans un avenir très proche, notre pays sera très probablement confronté à des épreuves bien plus graves que sa participation aux événements kazakhs. Avons-nous besoin d'une "cinquième colonne" active en ce moment fatidique ? La question est clairement rhétorique.
38 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Valentin Офлайн Valentin
    Valentin (Valentin) 17 janvier 2022 08: 26
    +2
    Ces cellules somnolentes de "l'intelligentsia russe" n'apporteront pas le bien au pays - pour l'argent de toutes sortes d'ONG étrangères et de Khodorkovsky-Kassianov, elles gâteront la Russie de plus en plus dégoûtante et pourront basculer dans la terreur, vu que leurs frères Eltsine-Chubais seront bientôt emmenés en masse pour développer les mines de Kolyma et la toundra de Taimyr, car ils ne peuvent pas attendre que leur heure vienne pour rencontrer les troupes de l'OTAN avec du pain et du sel.
    1. zenion Офлайн zenion
      zenion (zinovy) 17 janvier 2022 16: 59
      +1
      Personne ne peut plus gâter le pays que celui qui l'a sous ses pieds.
  2. Mikhail L. Офлайн Mikhail L.
    Mikhail L. 17 janvier 2022 08: 31
    -1
    L'auteur est persuasif.
    Mais selon son indice : le « russe » Herzen est-il un traître ?
    Puis, de manière inappropriée, je me suis souvenu de U. Lénine:

    Les décembristes ont réveillé Herzen. Herzen lance une agitation révolutionnaire. Il a été repris, élargi, renforcé, tempéré par les révolutionnaires raznochintsy, en commençant par Chernyshevsky et en terminant par les héros de Narodnaya Volya.

    Donc, tout ce qui précède devrait être classé comme « traîtres à la démocratie » ?
    Il y a un grain rationnel dans la position de la "cinquième colonne".
    Et "tu ne peux pas mettre un foulard sur toutes les bouches".
    "Faire face au principal malheur de la Russie" est possible non pas avec des caractéristiques désobligeantes et des pressions administratives, mais uniquement avec un désarmement idéologique!
    1. Cher expert en canapé. 17 janvier 2022 09: 04
      +7
      Puis, de manière inappropriée, je me suis souvenu de U. Lénine:
      Les décembristes ont réveillé Herzen. Herzen lance une agitation révolutionnaire. Il a été repris, élargi, renforcé, tempéré par les révolutionnaires raznochintsy, en commençant par Chernyshevsky et en terminant par les héros de Narodnaya Volya.

      Vous êtes-vous simplement « souvenu de cela de manière inopportune » ?)

      Avez-vous oublié que plus tard, Herzen a renoncé à la révolution, et son libéralisme a été remplacé par le conservatisme et le chauvinisme des grandes puissances ?

      Quand Herzen lui-même vivait en Occident, son esprit s'est rapidement mis en place et il a abandonné ses passe-temps pour l'Occident, alors que dans la vraie vie, il s'est avéré être à ses yeux en dessous de l'idéal précédemment compilé.

      L'esprit de Herzen comprit rapidement les imperfections et les lacunes de ces formes de vie occidentales auxquelles il était initialement attiré par la réalité russe lointaine et pas belle des années 1840.

      Wiki.

      Comme on dit, celui qui n'était pas libéral à 20 ans n'a pas de cœur, et celui qui reste libéral à 40 ans n'a pas d'esprit.

      Non, Herzen n'est pas un traître. Il s'est juste adouci avec l'âge. Ce qui serait bien de souhaiter aux autres ici aussi.
      1. Mikhail L. Офлайн Mikhail L.
        Mikhail L. 17 janvier 2022 10: 46
        -3
        Attaques personnelles - avec une explication au fou qu'il n'est pas un argument.
        Surtout si tout se réduit à la personnalité d'Herzen !
        D'ailleurs. L. Tolstoï, qui a appelé Nicolas I Nikolai Palkin - également "demshiza"?
        Les autocrates russes ont perdu la guerre de Crimée, la guerre russo-japonaise, la Première Guerre mondiale...
        Après l'effondrement de l'État unioniste, le tsar actuel entend restaurer l'empire russe sans, comme ses prédécesseurs, une base économique.
        Par conséquent, cet événement, doublé d'une confrontation insoutenable avec l'Occident, est voué à l'échec d'emblée.
        Et la présence d'une intelligentsia dissidente dans le pays est un avertissement à cela !
        1. Le commentaire a été supprimé.
          1. Le commentaire a été supprimé.
        2. Cher expert en canapé. 17 janvier 2022 11: 51
          0
          Attaques personnelles - avec une explication au fou qu'il n'est pas un argument.
          Surtout si tout se réduit à la personnalité d'Herzen !

          autocritique !)

          D'ailleurs. L. Tolstoï, qui a appelé Nicolas I Nikolai Palkin - également "demshiza"?

          Deuxième essai?

          le tsar actuel a l'intention de restaurer l'empire russe

          Vous avez une sorte d'imagination malsaine.)

          ..base économique.

          Ltd ! Avez-vous également une "connaissance approfondie" de ce sujet ?

          Les autocrates russes ont perdu la guerre de Crimée, la guerre russo-japonaise, la Première Guerre mondiale...

          Ainsi qu'une « connaissance exhaustive » de l'histoire !

          Par conséquent, cet événement, doublé d'une confrontation insoutenable avec l'Occident, est voué à l'échec d'emblée.

          Et le cadeau d'un devin !!

          Puis-je déjà commencer à admirer vos "talents" ?)

          Et la présence d'une intelligentsia dissidente dans le pays est un avertissement à cela !

          Excusez-moi, mais vous considérez-vous aussi comme une intelligentsia ?
          Eh bien, c'est le cas, d'ailleurs.

          Mais sérieusement, à votre avis - dans un pays hypothétiquement prospère, il ne devrait pas y avoir d'intelligentsia?
          Et si c'est le cas, alors tout devrait être exclusivement consonne?
          Ou y a-t-il là aussi une place pour l'opposition ?

          Et s'il y a une place pour l'opposition (voir "intelligentsia dissidente"), est-il possible, selon vos conclusions "brillantes", d'appeler même n'importe quel autre pays un succès ?

          Votre cerveau est-il encore en ébullition avec mes questions ?)
          1. Mikhail L. Офлайн Mikhail L.
            Mikhail L. 17 janvier 2022 12: 10
            0
            Les gens dignes discutent des publications, pas des personnalités des opposants.
            Nahamil - ça va mieux ? Soulagement! ;-(
            1. Cher expert en canapé. 17 janvier 2022 12: 23
              +2
              Les gens dignes discutent des publications, pas des personnalités des opposants.
              Nahamil - ça va mieux ? Soulagement! ;-(

              J'ai donc pensé que vous seriez offensé.)
              Oui, c'est compréhensible : il est plus facile de gonfler les joues que d'accepter correctement les critiques dans votre propre adresse.

              C'est le problème de la soi-disant "intelligentsia dissidente" : faire des cris populistes (souvent avec des thèses d'autres personnes, délibérément sorties de leur contexte, quelque chose de grand) pointant les erreurs des autres, tout en n'offrant aucune solution adéquate en retour. Comme - eh bien, je vous l'ai dit, et puis vous-même !)
              Donnez des faits historiques, tout aussi commodément arrachés à l'histoire.

              Je ne vous ai posé que quelques questions inconfortables et vous, ne sachant pas comment y répondre, m'avez immédiatement accusé d'impolitesse.
              1. Mikhail L. Офлайн Mikhail L.
                Mikhail L. 17 janvier 2022 13: 51
                -5
                Il semble que le principal problème de la Russie soit ces "patriotes".
                1. Le commentaire a été supprimé.
                  1. Le commentaire a été supprimé.
                    1. Le commentaire a été supprimé.
                2. Adler77 Офлайн Adler77
                  Adler77 (Denis) 17 janvier 2022 23: 00
                  -3
                  Au point) des experts du canapé à moitié ivres dans des leggings qui fuient lol
        3. zenion Офлайн zenion
          zenion (zinovy) 21 janvier 2022 18: 14
          -1
          Pour savoir à quoi ressemblait la Russie tsariste, vous devez lire Kozma Prutkov.
    2. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 18 janvier 2022 15: 00
      -2
      Eh bien, Lénine et Staline sont dans la même catégorie que les membres du Comité central du POSDR (Parti travailliste social-démocrate russe), appelant à la défaite de leur pays dans la guerre. De plus, certains d'entre eux sont également vus en coopération avec l'ennemi.
  3. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
    Xuli (o) Tebenado 17 janvier 2022 08: 44
    -6


    Et cent ans ne se sont pas écoulés depuis lors, mais peu de choses ont changé.
  4. Tam DV 25 Офлайн Tam DV 25
    Tam DV 25 (DV Tam 25) 17 janvier 2022 09: 07
    0
    Tout est déjà arrivé. L'article le mentionne. Une valise en main et 48 heures pour quitter le pays.
    Au milieu des années vingt du 20e siècle, tout ce demshiza, en gros, a quitté l'Union soviétique. Et alors? Oui, le fait que la construction sans précédent dans le monde a commencé et que le pays arriéré et déchiré par la guerre a commencé à changer. Et transformé. A survécu à la guerre Et... eh bien, c'est une toute autre histoire. Qu'en est-il de l'intilihenty ? Oui tout va bien. Ils ont dégénéré, sont devenus plus petits, se sont bu et ont péri. Les pays étrangers les ont aidés en cela. Pas tous, bien sûr, mais très, très nombreux ont disparu... et tant pis pour eux. Est-il possible qu'une période similaire ait commencé ? Toute cette racaille a décemment récupéré l'argent volé aux Russes. Ils se sont construit des maisons là-bas, sur la colline. Ils ont installé la progéniture ... Eh bien, laissez-les y aller aussi. Renforcer leur "travail" réalisable "l'ouest progressiste" au nom de la prospérité et de la bonté mondiales. Quels problèmes? Qu'est-ce qui peut y périr (avec le temps) comme leurs homologues des années vingt ? Eh bien, ils pourraient ne pas mourir, n'est-ce pas ? L'essentiel est de les laisser partir.
  5. svetlanavradiy Офлайн svetlanavradiy
    svetlanavradiy (Svetlana Vradiy) 17 janvier 2022 09: 27
    -1
    Demshiza fulmine jusqu'à ce que des voleurs et des pillards protestataires se tiennent devant leurs appartements. C'est alors qu'ils chantent différemment. Et les voleurs et les pillards ne se soucient pas de quoi détruire et voler.
  6. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 17 janvier 2022 10: 33
    0
    Tout cela se répète année après année.
    Mais tout cela est secondaire.

    Tout le monde comprend que le pouvoir principal n'est pas avec le "mémorial" ou le "Congrès russe de l'Intelligentsia" (essentiellement inconnu de personne), mais avec un pouvoir réel.

    Celui qui soutient les "centres Eltsine", les intouchables "Chubais, Sobchachek, et Svanidze....", lui-même restant dans l'ombre "rien à faire", et balaie sous le paillasson "ordres" et promesses non tenues... (les nettoyer d'Internet et de la conscience du pays)

    Et les petits aiguilleurs ... ils peuvent toujours être trouvés, créés ou jetés comme déchets ....
  7. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 17 janvier 2022 10: 34
    +1
    Ce ne sont pas les idées, les opinions et les théories des "grands et mérités" qui sont importantes, mais la conscience publique, qui est formée par l'industrie de l'agitation, les relations industrielles et les conditions matérielles de la vie. Par conséquent, dans toute société, il existe des porteurs d'un large éventail de points de vue sur les mêmes événements, qui sont évalués sur la base du système social, de l'appartenance de classe, de la position, de l'éducation
  8. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 17 janvier 2022 10: 35
    0
    Fondamentalement, c'est écrit correctement.
    A propos de la vie, j'ai récemment parlé avec un "camarade". Les bolcheviks sont à blâmer, si en 1917 ils n'auraient pas vécu dans du "chocolat". Le sens de ses propos. Plus de 100 ans se sont écoulés, et toute la 17e année est à blâmer. Ils ne peuvent rien offrir, tout le monde cherche le coupable.
    Certes, le passé ne s'oublie pas. Nous devons nous souvenir, apprendre et tirer des conclusions. Mais nous devons vivre dans le présent et l'avenir. Qu'avons-nous au présent ? L'inégalité sociale sauvage en Russie n'est pas seulement vue par les aveugles, trop stupides ou trop rusés. Eh bien, que nous disent les Zaputinites de toutes les chaînes ?
    Eh bien, si vous n'aimez pas ça en Russie, descendez-le !
    Eh bien, si vous n'aimez pas la médecine, mourez !
    Eh bien, si vous n'aimez pas le fromage de palme russe, n'en mangez pas !
    Eh bien, si vous n'aimez pas le salaire, ne travaillez pas !
    Eh bien, si vous n'aimez pas que les officiels volent, tuez-vous sur l'asphalte !
    La cinquième colonne nous gouverne !! Va-t-elle se débrouiller toute seule ? Et le plus triste, c'est qu'ils ne pourront rien changer démocratiquement. Les lancers, les contrefaçons seront à tous les niveaux. Et aucun tribunal ne changera quoi que ce soit. Nous n'aurons pas de situation révolutionnaire avant longtemps.
    Que faire? Pour commencer, pour montrer le mépris général pour le pouvoir de Poutine. Pour ce faire, n'allez à aucune élection. Quand 80% ne viennent pas aux urnes, qu'ils prouvent plus tard que leur peuple a élu !
    1. zenion Офлайн zenion
      zenion (zinovy) 17 janvier 2022 16: 55
      +3
      Comme Mark Twain l'a écrit - si les élections signifiaient quelque chose, les gens ne seraient pas autorisés à se rapprocher.
    2. Dart2027 Офлайн Dart2027
      Dart2027 17 janvier 2022 20: 07
      -2
      Citation: sidérurgiste
      Nous n'aurons pas de situation révolutionnaire avant longtemps.

      À votre regret.
  9. Kriten Офлайн Kriten
    Kriten (Vladimir) 17 janvier 2022 13: 30
    +1
    Le chef de la cinquième colonne du Kremlin. Tant que notre pouvoir sera déterminé par l'argent et uniquement par des discours patriotiques, la cinquième colonne s'élargira.
  10. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 17 janvier 2022 16: 53
    -1
    Le pouvoir est établi par Dieu, et quoi qu'il en soit, vous devez vous incliner devant lui et embrasser le bout de vos chaussures.
  11. Le commentaire a été supprimé.
  12. Dart2027 Офлайн Dart2027
    Dart2027 17 janvier 2022 20: 14
    -2
    D'accord, mais si nous nous souvenons de la discussion sur les événements récents au Kazakhstan, il n'y a pas que les libéraux qui ont hurlé de colère. Leurs alliés étaient... les communistes. Sur ce même site, vous pouvez trouver des commentaires selon lesquels "la participation de soldats russes à la répression des manifestations au Kazakhstan va aggraver la situation des citoyens russophones de ce pays" de la part de personnes qui ne sont absolument pas libérales. Ainsi que le raisonnement selon lequel c'est soi-disant "le peuple s'est levé".

  13. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
    Xuli (o) Tebenado 17 janvier 2022 20: 23
    -2
    Le retrait précipité des forces de l'OTSC du Kazakhstan aurait pu être soigneusement planifié afin d'amener l'armée américaine et des représentants de la CIA sur le territoire de ce pays. Comme l'ont appris les rédacteurs de l'agence de presse Avia.pro, un avion spécial américain est arrivé à Alma-Ata avec à son bord des représentants de l'armée américaine et de la CIA. Dans le même temps, l'arrivée de forces étrangères a en fait commencé après que l'armée russe a transféré l'aéroport international d'Alma-Ata sous le contrôle des forces de sécurité du Kazakhstan.

    https://avia.pro/news/s-uhodom-odkb-v-kazahstan-pribyli-amerikanskie-voennye-i-cru
    1. Dart2027 Офлайн Dart2027
      Dart2027 17 janvier 2022 21: 36
      -1
      Citation: Xuli (o) Tebenado
      Pour le moment, le but de l'arrivée de l'armée américaine et des représentants des services spéciaux au Kazakhstan n'est pas connu avec certitude.

      En fait, on ne sait pas qui est arrivé ou qui est parti là-bas, car il est peu probable que la CIA fasse rapport à l'auteur.
      1. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
        Xuli (o) Tebenado 17 janvier 2022 21: 52
        0
        En fait, on ne sait pas qui est arrivé ou qui est parti là-bas, car il est peu probable que la CIA fasse rapport à l'auteur.

        J'explique populairement : le fait est que Les Russes sont partis et les Américains sont arrivés. Tout le reste n'est que duvet verbal.
        1. Dart2027 Офлайн Dart2027
          Dart2027 17 janvier 2022 23: 27
          -1
          Citation: Xuli (o) Tebenado
          J'explique populairement : le fait est que

          on ne sait pas qui est arrivé et d'où (si quelqu'un est arrivé et ne s'est pas envolé).
          Tout le reste n'est que duvet verbal.
          1. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
            Xuli (o) Tebenado 18 janvier 2022 03: 47
            +1
            on ne sait pas qui est arrivé et d'où (si quelqu'un est arrivé et ne s'est pas envolé).

            Bien sur.
            Si vous payez toujours un supplément, alors vous (comme deux doigts sur l'asphalte) prouverez ici que le blanc est noir, 2 x 2 = 5, et qu'un chien est un chat qui aboie.
            Votre travail est comme ça.
            1. Dart2027 Офлайн Dart2027
              Dart2027 18 janvier 2022 19: 20
              -2
              Citation: Xuli (o) Tebenado
              Bien sur.
              Si vous payez plus, alors

              Autrement dit, il n'y a aucune objection?
              1. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
                Xuli (o) Tebenado 18 janvier 2022 20: 44
                0
                "Ce à quoi beaucoup ne s'attendaient pas, c'est que juste au moment où l'armée russe était sur le point de se retirer du Kazakhstan, un avion d'affaires de la compagnie aérienne américaine Phoenix Airlines a volé directement de l'aéroport international géorgien de Tbilissi à la plus grande ville du Kazakhstan pour organiser l'évacuation du personnel, mais toutes les personnes concernées savaient que ce n'était qu'un prétexte américain. Étant donné que l'avion appartient à la CIA, cette fois son véritable objectif est de transporter des agents de la CIA au Kazakhstan pour effectuer le travail de renseignement pertinent. Les États-Unis voudront peut-être profiter du chaos au Kazakhstan pour prendre le contrôle de nouvelles régions limitrophes de la Russie », rapporte NetEase.

                https://avia.pro/news/s-uhodom-odkb-v-kazahstan-pribyli-amerikanskie-voennye-i-cru
                1. Dart2027 Офлайн Dart2027
                  Dart2027 18 janvier 2022 21: 12
                  -2
                  Citation: Xuli (o) Tebenado
                  https://avia.pro/news/s-uhodom-odkb-v-kazahstan-pribyli-amerikanskie-voennye-i-cru

                  Citation: Dart2027
                  on ne sait pas qui est arrivé et d'où (si quelqu'un est arrivé et ne s'est pas envolé).
                  Tout le reste n'est que duvet verbal.
  14. baltique3 Офлайн baltique3
    baltique3 (baltika3) 18 janvier 2022 00: 25
    0
    L'auteur n'y cherche pas d'ennemis. Pendant ce temps, il est presque impossible de rencontrer des femmes lors de forums de canapés patriotiques, ce qui ne peut que déranger. Vous n'entendrez pas d'eux "nous pouvons répéter", ou là sur les cendres nucléaires, et ils ne sont pratiquement pas intéressés par le matériel. Ils parlent apolitiquement. Si un parent leur est amené en pièces détachées dans une boîte fermée, ils peuvent commencer à mal comprendre la situation. Des copines de combat aussi merveilleuses que Skabeeva ou Zakharova sont une rare exception. Mais elles, les femmes - la moitié de la population ou plus. Voici où chercher.
  15. Nicolas Офлайн Nicolas
    Nicolas (Nicolas) 18 janvier 2022 11: 53
    0
    Dans les premières années qui ont suivi l'effondrement de l'URSS, l'idéologue de la révolution permanente, Leiba Trotsky, a été réhabilité à la suggestion du Mémorial. Il semblerait, quel est le lien entre les libéraux et les révolutionnaires extrémistes ? C'est simple, ce sont tous des poussins du même nid, qui détestent la Russie et les Russes. Et ils ont été nourris alors et maintenant ils sont nourris par leurs propriétaires étrangers.
  16. musclé Офлайн musclé
    musclé (Gloire) 18 janvier 2022 12: 34
    +2
    Citation: Valentine
    après tout, ils ne peuvent pas attendre que leur moment vienne pour rencontrer les troupes de l'OTAN.

    Vous êtes juste Soloviev au salaire minimum))
    Dites-moi comment les Russes avec un salaire de 23 12 et une pension de 80, mais avec du lait pour XNUMX roubles encore plus de merde? Demander à Obama d'écraser encore plus les routes et les entrées ?
  17. musclé Офлайн musclé
    musclé (Gloire) 18 janvier 2022 12: 42
    +1
    Citation: kriten
    Le chef de la cinquième colonne du Kremlin. Tant que notre pouvoir sera déterminé par l'argent et uniquement par des discours patriotiques, la cinquième colonne s'élargira.

    La croissance économique a pris fin ainsi que la croissance du bien-être de la population. Nous avons commencé à chercher à la hâte des ennemis extérieurs qui veulent nous capturer ainsi que la cinquième colonne, car nous devons en quelque sorte justifier notre besoin de gouverner le pays. Nous ne pouvons pas assurer le développement, ce qui signifie que nous protégerons des ennemis, et celui qui n'est pas d'accord est une 5e colonne, un espion et un agent étranger. Et les vrais patriotes de la Russie avec la double nationalité et un tas de biens immobiliers dans les repaires ennemis nous diront à la télévision comment aimer leur patrie.
  18. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 18 janvier 2022 14: 56
    -2
    Mais je me demande pourquoi l'auteur n'a pas mentionné l'un des dirigeants du Parti travailliste social-démocrate russe, qui s'est également souillé en collaborant avec l'ennemi. Est-ce aussi le fameux « demshiza » ? Un certain Vladimir a écrit :

    Une guerre autrichienne avec la Russie serait une chose très utile pour la révolution (dans toute l'Europe de l'Est), mais il est peu probable que Franz Joseph et Nikolasha nous fassent ce plaisir.

    La classe révolutionnaire dans une guerre réactionnaire ne peut que désirer la défaite de son gouvernement. C'est un axiome. Et il n'est contesté que par des partisans conscients ou des serviteurs impuissants des social-chauvins.

    Et les actions révolutionnaires pendant la guerre contre son propre gouvernement, sans aucun doute, indéniablement, signifient non seulement le désir de le vaincre, mais en fait aussi la promotion d'une telle défaite.

    La haine de « l'ennemi » est un sentiment spécialement attisé par la bourgeoisie (pas tellement les prêtres) et qui ne lui profite qu'économiquement et politiquement.

    Une révolution en temps de guerre est une guerre civile, et la transformation d'une guerre de gouvernements en guerre civile est, d'une part, facilitée par les échecs militaires ("défaite") des gouvernements, et d'autre part, elle est impossible en pratique de tendre vers une telle transformation sans contribuer ainsi à la défaite.

    Le mot d'ordre de "paix" est faux - le mot d'ordre devrait être la transformation de la guerre nationale en guerre civile.
    Non pas sabotage de la guerre, ... mais propagande de masse (pas seulement parmi les "civils"), conduisant à la transformation de la guerre en guerre civile.

    Il n'y a aucune preuve que ses associés dans le parti, Joseph, ne partageaient pas ces vues.
  19. Vladimir Daetoya Офлайн Vladimir Daetoya
    Vladimir Daetoya (Vladimir Daetoya) 25 janvier 2022 03: 19
    0
    Rien n'apprend à Poutine ! Maintenant, une autre avalanche de la prochaine exportation de devises par les spéculateurs de change de Russie a commencé. Ce sont en très grande majorité des Anglo-Saxons, qui ont été attirés par les libéraux du cabinet Mishustin pour ruiner l'économie russe. Qui rend les sislibs si influents que même Mishustin a commencé à danser avec eux ?
  20. Sapsan136 Офлайн Sapsan136
    Sapsan136 (Alexander) 26 janvier 2022 09: 13
    +1
    Premièrement, ceux qui se disent intellectuels libéraux n'ont rien à voir avec la population indigène de la Fédération de Russie, et si quelque chose ne leur convient pas dans la Fédération de Russie, personne ne les retient ici, ils ont leurs propres États indépendants de la Fédération de Russie. Deuxièmement, ils peuvent difficilement être attribués à des personnages de l'intelligentsia comme Sobchak ... Une femme qui boit et marche a la même relation avec l'intelligentsia qu'une tortue avec l'aviation