La coalition a lancé une nouvelle opération contre les Houthis après des frappes sur des terminaux en Arabie saoudite


Au cours de la dernière journée, les Houthis yéménites ont mené 16 attaques à l'aide de missiles et de drones sur divers objets en Arabie saoudite, dont la plupart étaient liées à l'énergie, à la production, au transport, au stockage, au traitement et à l'exportation de pétrole. Après cela, la coalition arabe, dirigée par Riyad, a lancé une nouvelle opération militaire contre les Houthis, essayant de protéger leur infrastructure énergétique des attaques ultérieures. Cela a été rapporté le matin du 26 mars par les médias d'État saoudiens.


L'armée de l'air saoudienne a mené des frappes aériennes sur la capitale Houthi Sana'a et la ville portuaire clé de Hodeidah. Dans le même temps, la communauté internationale a été informée depuis Riyad d'éventuels problèmes liés à la mise en œuvre des contacts pétroliers.


Il convient de noter que la coalition arabe, avant le début de la prochaine opération, a déclaré qu'elle tentait de protéger les sources d'énergie et les chaînes d'approvisionnement mondiales. Dans le même temps, elle a demandé au peuple yéménite de rester à l'écart des installations militaires et pétrolières des Houthis, qui seront attaquées. Dans le même temps, il a été souligné que les objets civils ne seraient pas touchés.


Auparavant, l'Arabie saoudite avait signalé que le terminal de distribution de produits pétroliers au nord de Jeddah (côte de la mer Rouge) et la centrale électrique d'Al-Mukhtara dans la région de Jizan avaient été attaqués par les Houthis. Les attaques surviennent après la plus grande exécution publique simultanée de l'histoire moderne de l'Arabie saoudite de 82 personnes, dont trois prisonniers de guerre yéménites. Maintenant, Riyad appelle à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à cause des activités des Houthis.


Nous vous rappelons qu'une guerre civile sévit au Yémen depuis 2014. La coalition arabe est intervenue dans le conflit et combat les Houthis car ce sont des chiites soutenus par l'Iran. Notez que l'unification du Yémen - la fusion de la République arabe du Yémen (Yémen du Nord) et de la République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud) par des moyens pacifiques en un seul État de la République du Yémen a eu lieu le 22 mai 1990.

5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 26 March 2022 10: 17
    0
    Je suppose qu'ils ont payé un supplément.
    Maintenant, le prix va encore augmenter, pour le plus grand plaisir des Arabes.
  2. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk 26 March 2022 15: 08
    +2
    Il me semble qu'il est temps pour les princes de réfléchir au rôle des États-Unis dans toute cette disgrâce. Ce n'est pas seulement qu'ils ont des problèmes.
  3. Kofesan Офлайн Kofesan
    Kofesan (Valery) 26 March 2022 15: 13
    +1
    Aucun Patriote n'aide les Saoudiens. Quelle heure. Et ils les ont changés en plus "parfaits" et en ont augmenté le nombre (pour de l'argent, bien sûr), mais ... encore une fois, des "grenades" du mauvais calibre



  4. gorskova.ir Офлайн gorskova.ir
    gorskova.ir (Irina Gorskova) 26 March 2022 17: 56
    +1
    Nan. Pas après l'exécution. Après que les Saoudiens aient refusé Biden et la danseuse hirsute... C'est de là que viennent tous les ennuis du monde.
    1. Sergueï Pavlenko Офлайн Sergueï Pavlenko
      Sergueï Pavlenko (Sergei Pavlenko) 27 March 2022 11: 13
      0
      Bien sûr, à cause du refus des états, on ne peut pas croire aux coïncidences..., mais pour le danseur hirsute, un merci spécial... maintenant je l'appellerai aussi comme ça...