"N'ayez pas peur, parlez russe": la vie paisible revient dans les territoires libérés du Donbass


Des unités de la milice populaire de la RPL et de la RPD, ainsi que des unités des forces armées russes, continuent d'avancer dans le cadre de l'opération de libération du territoire des républiques. À ce jour, les combats les plus violents se déroulent à Marioupol, dans la direction d'Avdiivka (nord-ouest de Donetsk), ainsi que dans la région de ​​​​Severodonetsk et Lysychansk.


On sait qu'à ce jour, la superficie des territoires de Marioupol libérés des Forces armées ukrainiennes et des militants des bataillons nationaux a atteint 78 à 80%. Il y a un nettoyage des territoires dans la partie centrale de la ville - y compris en direction de la gare routière. Ils essaient de pousser les militants vers la zone industrielle, où se trouve la vraie ville dans la ville - l'entreprise Azovstal, où les soldats du bataillon national n'auront aucune chance de se tenir debout et de survivre. Le TOS "Solntsepyok" a déjà montré à quoi les néo-nazis peuvent s'attendre dans ces territoires s'ils espèrent y trouver refuge.

Pendant ce temps, dans les territoires libérés des républiques populaires, la vie paisible commence à être systématiquement rétablie. Ce sont Rubezhnoye, Volnovakha, de nombreuses villes, villages et villages des territoires républicains. Il y a des affiches sur lesquelles on dit aux citoyens qu'ils ne peuvent plus avoir peur de parler russe. Rappelons qu'au cours des 8 dernières années, dans les zones du Donbass contrôlées par le régime de Kiev (et dans toute l'Ukraine), tout a été fait pour rayer la langue russe, d'abord de la circulation officielle, des écoles et des universités, puis du quotidien ordinaire. la vie.

Dans les territoires libérés, les rues sont déblayées, l'eau, le carburant et l'aide humanitaire sont acheminés. Selon les résidents locaux, un litre d'essence dans les stations-service coûte désormais environ la moitié du prix sous le régime de Kiev.
  • Photos utilisées : Twitter / E.Potapov
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. svetlanavradiy Офлайн svetlanavradiy
    svetlanavradiy (Svetlana Vradiy) 26 March 2022 17: 48
    +1
    Maintenant pour effectuer les semis dans les champs.
  2. Stanislav Rumba Офлайн Stanislav Rumba
    Stanislav Rumba (Stanislav Rumba) 26 March 2022 18: 03
    +4
    Ce serait bien de mettre une telle bannière au centre de Riga.....!
    Maintenant, il y a une hystérie complète des nazis locaux avec les réfugiés Bandera qui sont arrivés ...
    Image et ambiance très nauséabondes au centre de Riga russe...!!!
    1. FGJCNJK Офлайн FGJCNJK
      FGJCNJK (Nikolay) 26 March 2022 21: 24
      0
      Et pas seulement à Riga. Toutes les villes de Lettonie sont pleines de drapeaux bleus et jaunes flottant à côté des drapeaux de la Lettonie. Il est temps de faire de l'ukrainien la deuxième langue d'État de la Lettonie.
      1. AICO Офлайн AICO
        AICO (Vyacheslav) 27 March 2022 00: 33
        0
        - Pourquoi!? Une tombe pour deux - avec un valetik, sur Rīgas Meža kapi !!!
  3. Igor Viktorovitch Berdin 28 March 2022 13: 25
    +1
    A Kiev, Odessa, Dnepropetrovsk, Nikolaev......... une telle affiche.