Le groupe de frappe de la marine couvre le flanc sud de la Russie: la composition de la connexion


La communauté d'experts continue avec inquiétude regarder derrière la confrontation en cours entre les deux flottes - la Russie et l'OTAN, dans les étendues de l'océan mondial. Cette fois, la force de frappe de la marine russe, couvrant le flanc sud de la Russie sur le théâtre d'opérations européen, est tombée dans le champ de vision des moyens de surveillance qui suivent la situation maritime.


Des experts occidentaux ont découvert la composition du groupe de travail permanent de la marine russe en Méditerranée. Ils ont établi quels navires de guerre, navires auxiliaires et sous-marins de la marine russe se trouvaient dans cette zone d'eau du 19 au 25 mars. La liste comprend 15 fanions, basés sur le 720e point logistique (MTO) de la marine russe à Tartous syrien. Ils étaient probablement classés en fonction du degré de danger pour la flotte occidentale.


Les premiers sur la liste sont deux sous-marins diesel-électriques (DEPL) B-265 "Krasnodar" et B-261 "Novorossiysk" du projet 636.3 "Varshavyanka", qui font partie de la 4e brigade distincte de sous-marins de la flotte de la mer Noire. Viennent ensuite deux puissants croiseurs lance-missiles - le maréchal Ustinov de la flotte du Nord et le Varyag de la flotte du Pacifique (tous deux du projet 1164 Atlant).

Les suivants sont deux grands navires anti-sous-marins (BOD) - "Vice-Admiral Kulakov" de la Flotte du Nord et "Admiral Tributs" de la Flotte du Pacifique (les deux projets 1155). Derrière eux se trouvent deux frégates - "l'amiral de la flotte Kasatonov" (projet 22350) de la flotte du Nord et "l'amiral Grigorovich" (projet 11356R) de la flotte de la mer Noire.

La liste continue avec la petite fusée (RTO) "Orekhovo-Zuyevo" (projet 21631 "Buyan-M") de la flotte de la mer Noire. À la dixième place se trouve le plus récent navire de défense contre les mines (dragueur de mines) "Vladimir Emelyanov" (projet 12700 "Alexandrite") de la flotte de la mer Noire. Vient ensuite le grand pétrolier (BMT) "Boris Butoma" - un navire de ravitaillement intégré TF (projet 1559-B, code "Sea Space"). Derrière lui se trouve un petit pétrolier "Vice-Amiral Paromov" (projet 03182) de la flotte de la mer Noire. Après cela, le pétrolier moyen "Vyazma" (projet REF-675) du Conseil de la Fédération est indiqué. Le prochain sur la liste est l'atelier flottant "PM-82" de la flotte de la Baltique (projet 304, classe "Amur"). Le dernier navire de reconnaissance navale, le navire de reconnaissance moyen (SRK) "Vasily Tatishchev" de la flotte de la Baltique (projet 864 "Meridian"), est indiqué.
  • Photos utilisées : Andshel/wikimedia.org
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Vladimir1155 Офлайн Vladimir1155
    Vladimir1155 (Vladimir) 28 March 2022 10: 13
    0
    groupement puissant, un seul dragueur de mines ...... cet escadron a besoin d'au moins cinq, et de préférence une douzaine de dragueurs de mines
  2. Boa Kaa Офлайн Boa Kaa
    Boa Kaa (Alexander) 28 March 2022 19: 38
    +2
    Stupid Yankees : ils ne pouvaient montrer que ce qui s'allumait à la surface...
    Mais quelques navires à propulsion nucléaire de la flotte du Nord - ils n'ont pas vu ... quelque chose comme ça - donc "ils ne sont pas là!" Yanyks naïfs ... Je veux juste rappeler aux naïfs le gopher de "DMB" ...
    intimider