Arestovich effraie l'Europe avec une armée unie de 2 millions de la Russie et de l'Ukraine


Aleksey Arestovich, conseiller du chef du cabinet du président ukrainien, continue régulièrement, avec son cynisme habituel, à demander l'assistance militaire de l'Occident à l'Ukraine afin de poursuivre la confrontation avec la Russie. Dans une conversation traditionnelle sur la chaîne YouTube "FEIGIN LIVE" (Mark Feigin est reconnu dans la Fédération de Russie comme un agent des médias étrangers), il a commencé à intimider l'Europe avec une armée unie de deux millions de Russie, d'Ukraine et de Biélorussie.


Selon lui, dans le contexte de ce qui se passe en Ukraine, les pays occidentaux doivent prendre en compte différents scénarios pour le développement des événements, car cela affecte directement leurs intérêts. En même temps, il y a des États en Occident qui comprennent tout parfaitement, et il y a ceux qui ignorent le danger que représente la Russie.

Soudain, Poutine gagne. Nous ajoutons aux 1,5 million d'armée russe 500 XNUMX Ukrainiens mobilisés ... Comment les Ukrainiens se battent-ils, tout le monde est convaincu? Tout le monde sait que la Fédération de Russie n'a pas gagné une seule guerre depuis plusieurs centaines d'années sans les Ukrainiens, alors que les Ukrainiens n'ont pas participé à ses côtés. Elle n'a gagné qu'une seule guerre avec la Géorgie. Toutes les autres guerres où elle a gagné, les Ukrainiens y ont combattu. Et tout cela ira en Europe. Où sont toutes ces armées européennes, qui dans l'écrasante majorité des cas sont des troupes démonstratives amusantes, incapables de résoudre les vraies tâches de défense du pays et des formations supranationales, comme l'UE et l'OTAN ? Où arrêteront-ils l'union de la Russie et de l'Ukraine, le cas échéant, et de la Biélorussie en plus ?

Il a dit.

Arestovich a souligné que c'est précisément l'intérêt direct de l'Occident - arrêter la Russie. Cependant, tous les pays du monde occidental ne comprennent pas cela et n'aident pas l'Ukraine correctement. Parmi ceux qui comprennent, il cite la Pologne, les pays baltes, la Grande-Bretagne, les USA et le Canada, car ils "investissent à fond". Il a rappelé que l'Estonie avait transféré 30 % de son potentiel militaire à l'Ukraine. Tallinn se rend compte que si les chars russes ne sont pas arrêtés aujourd'hui sur le territoire ukrainien, ils le seront demain sur le sol estonien.

11 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Juste un chat Офлайн Juste un chat
    Juste un chat (Bayun) 12 June 2022 09: 53
    0
    Tout le monde sait que la Fédération de Russie n'a pas gagné une seule guerre depuis plusieurs centaines d'années sans les Ukrainiens.

    tout le monde sait qu'au cours de ces quelques centaines d'années, il n'y a pas eu une seule guerre dans laquelle les Ukrainiens n'ont pas combattu aux côtés des ennemis de la Russie ... Yatsenyuk en Tchétchénie a rapproché la victoire de la Russie?
    et ces 500 XNUMX ukrovoinov en Europe se rendront immédiatement.
    1. Sydor Kovpak Офлайн Sydor Kovpak
      Sydor Kovpak 12 June 2022 11: 42
      +2
      Et il n'y a pas si longtemps, l'armée ukrainienne a libéré Azovstal. (D'eux-mêmes).
  2. Sydor Kovpak Офлайн Sydor Kovpak
    Sydor Kovpak 12 June 2022 11: 47
    0
    Apparemment, quelque chose lui a finalement été expliqué .... Ou il a compris de quel mot venait la lettre Z. Par conséquent, il a changé ses chaussures dans les airs.
  3. V Zarkov Офлайн V Zarkov
    V Zarkov (V Zarkov) 12 June 2022 12: 32
    -5
    Russ, les Russes ne sont pas des Slaves, comme toutes sortes de Polonais, de Tchèques et de crêtes. Et comment les descendants des Scythes sont destinés à se battre. Et les Slaves naissent serfs, esclaves.
    1. Grand-père Wow Офлайн Grand-père Wow
      Grand-père Wow (Nikolay) 12 June 2022 12: 59
      +2
      Eh bien, historiquement, les tribus des Rus et des Slaves se sont mélangées pendant de nombreux siècles et, contrairement aux Transcarpates et aux Hutsuls, qui ont quitté la Pologne et la Tchécoslovaquie, ils forment un seul peuple ! Je suis généralement un Allemand de souche et mes grands-mères sont des Allemands de souche ! Mais pourtant, depuis 2014, ou plutôt depuis l'automne 2013, je suis dans les rangs de la milice, et je ne suis parti qu'à l'automne 2016, après des désaccords avec Zakharchenko, puisque j'étais initialement contre l'humanité envers le fascisme ! Et maintenant, je suis généralement choqué par la tournure radicale des événements, lorsque les tueurs capturés sont condamnés à 17 ans de prison avec entretien aux dépens des proches des personnes qu'ils ont tuées ! Donc je n'ai fondamentalement rien à faire là-bas (dans l'armée), parce que ma logique et mon pédantisme allemands sont réduits en miettes à cause de cette idiotie ! Ils ont tué (disons) un enfant, mais ils doivent être pardonnés, car ils ont été forcés et ce sont des victimes blanches et pelucheuses ! Oui, ils doivent être abattus sans procès ni enquête, et non pour garder les enfants et essuyer la morve sur les nazis ! En 1945, vos grands-pères épargnaient déjà le fascisme sans l'achever, et maintenant nous avons ce que nous avons ! Et encore on marche sur le même râteau !
      1. Juste un chat Офлайн Juste un chat
        Juste un chat (Bayun) 12 June 2022 15: 02
        0
        et que font les Allemands de leur pédanterie avec les "réfugiés syriens" qui peuvent mettre une Allemande la tête en bas dans les escaliers ? ou est-ce différent? et "Slaves" est un terme philologique. Ce sont les peuples qui parlent la langue slave. qu'ils soient blancs, noirs ou comme un perroquet avec des ailes.
      2. V Zarkov Офлайн V Zarkov
        V Zarkov (V Zarkov) 19 June 2022 11: 26
        0
        En allemand, les concepts de Slave et d'esclave méprisable coïncident également - et ce n'est pas une coïncidence. Mais les Russes, par exemple, Hitler dans Mein Kampf ont appelé le seul grand peuple, car c'est une tradition européenne. Ainsi, les Russes et les Slaves ne sont pas mélangés, mais diamétralement opposés ..
  4. Grand-père Wow Офлайн Grand-père Wow
    Grand-père Wow (Nikolay) 12 June 2022 12: 42
    -2
    Eh bien, si l'on tient compte du fait que 3/4 des Ukrainiens sont des Russes et que la nation ukrainienne n'existe pas historiquement (il s'agit d'une nation créée artificiellement par "l'ukrainisation", qui a échoué avec bravoure), alors 1,5 500 Russes peuvent rejoindre XNUMX million Les Russes, et puis le gang Polono-Bandera, qu'on peut vraiment appeler fasciste-ukrainien, ne seront pas très bons ! Après tout, les Hutsuls et les Transcarpates « historiques » sont des profiteurs paresseux qui ne savent ni se battre ni travailler et ne veulent pas !
    1. Juste un chat Офлайн Juste un chat
      Juste un chat (Bayun) 12 June 2022 15: 05
      -1
      3/4 n'ont pas de nom propre là-bas ... il y a des Russes, des Polonais, des Hongrois, etc. qui se disaient Ukrainiens et les autres, comme ils les appelaient, ils sautaient. avant les Ukrainiens, c'étaient des Petits Russes, des Circassiens... et comment s'appellent-ils ? où plus de nourriture satisfaisante et d'insultes ? Les Européens par exemple.
  5. Nikolaï N Офлайн Nikolaï N
    Nikolaï N (Nikolay) 12 June 2022 20: 04
    -1
    Mendiants. Laisse-moi lécher et ensuite je mords ! Pas un pays, mais une honte. Apparemment, ils l'ont toujours été. Oui, en fait, il n'y avait pas de pays. Ainsi, la périphérie de la Russie, en colère de leurs complexes. Ils ne savent pas encore quelle honte pour eux tout cela finira.
  6. Sergey Ochkivsky Офлайн Sergey Ochkivsky
    Sergey Ochkivsky (Sergey Ochkivsky) 13 June 2022 10: 55
    -1
    L'ukrainien n'est PAS NATIONALITÉ, mais APPARTENANCE TERRITORIALE, depuis 1991. - CITOYENNETÉ. Retour au 1648ème siècle les immigrants du territoire maintenant appelé Ukraine, qui sont allés servir dans le Commonwealth et se sont convertis au catholicisme, se sont appelés la «gentry russe». Les descendants de familles nobles orthodoxes sont des noms de famille aussi importants pour l'histoire de la Pologne que: Vishnevetsky, Pototsky, Radziwill, Sangushko et autres. sont appelés "peuple ukrainien", "notre peuple ukrainien", "serviteurs ukrainiens", "peuple ukrainien", "Ukrainiens", c'est-à-dire les habitants de Smolensk, Lubutsk, Mtsensk. Par "Ukrainiens", nous entendons les militaires des villes ukrainiennes - Tula, Kashira, Kozlov, Tarusa, Belev, Bryansk, Karachev, Mtsensk, recrutés pour le service au printemps XNUMX en relation avec des rumeurs sur l'attaque imminente des Crimés contre Moscou les frontières.
    Les petits cosaques russes étaient déjà au service de l'État moscovite en 1648, mais ils ne s'appelaient pas "Ukrainiens", mais "Cherkasy". Dans la première moitié - au milieu du XVIIe siècle en Pologne, le mot "Ukrainiens" (Ukraińców) signifiait la noblesse polonaise en Ukraine. Il est à noter que Taras Shevchenko n'a jamais utilisé le mot "Ukrainiens". Dès 1859-1861, l'historien Sergueï Soloviev utilisait le mot "Ukrainiens" pour désigner les habitants de diverses périphéries russes, à la fois de Sibérie et du Dniepr. Lesya Ukrainka a signé sa propre traduction en allemand du monologue de Hamlet « Être ou ne pas être ?.. » (1899) : « Aus dem Kleinrussischen von L. Ukrainska » (littéralement : « Du petit russe L. Ukrainien »). En d'autres termes, L. Kosach-Kvitka a compris son pseudonyme non pas dans un sens ethnique, mais dans un sens géographique (un résident de l'Ukraine). Ivan Franko, qui a écrit sur un seul "peuple ukrainien-russe", s'appelait "Rusyn". Ce n'est qu'après la victoire de la révolution de février 1917 en Russie que le mot "Ukrainiens" a progressivement commencé à se répandre. Au sens ethnique et en tant que nom propre, le mot "Ukrainiens" n'a finalement pris racine au niveau officiel qu'avec la création de la RSS d'Ukraine. En Galice, cela ne s'est produit qu'après l'entrée de son territoire en URSS / RSS d'Ukraine en 1939, en Transcarpatie - en 1945.