Nouvelle stratégie gazière de la Fédération de Russie : le GNL est produit au point de départ de Nord Stream


La station de compression de Portovaya a récemment beaucoup retenu l'attention en lien avec l'épopée autour du Nord Stream et la réparation de ses turbines. Maintenant, cette zone d'infrastructure près de la station, située près du point d'entrée initial dans le pipeline au fond de la mer Baltique, a reçu encore plus d'attention.


Désormais, les journalistes et les experts ne se préoccupent plus du flambeau vacillant du gaz gaspillé qui n'est pas fourni à l'Europe, mais s'intéressent davantage à la production de carburant naturel liquéfié organisée par Gazprom près du CS de Portovaya.

La Fédération de Russie a maintenant une nouvelle stratégie gazière : le gazoduc d'exportation est arrêté, le GNL est produit et l'excédent de gaz est brûlé au lieu d'être fourni à l'UE

- écrit la ressource OilPrice.

Le démarrage de la production de GNL, qui est demandé dans le monde, a été officiellement confirmé par Vitaly Markelov, directeur général adjoint de Gazprom. Selon lui, 30 XNUMX tonnes de ce type de carburant ont déjà été produites, et il existe également un transporteur de gaz pour le livrer aux clients partout dans le monde. La demande pour les marchandises est garantie, estime Gazprom. Le premier lot est prêt à être expédié.

Un tanker sera bientôt livré pour livrer le GNL à nos clients. Compte tenu de l'état des marchés mondiaux, nos produits seront certainement en demande

- a déclaré le directeur général de la holding.

Selon OilPrice, le GNL produit à l'usine ira d'abord à Kaliningrad. Ensuite, il sera rechargé sur un transporteur de gaz et envoyé au client. Le gouvernement russe parie sur un nouveau type de carburant différent du pipeline. Premièrement, ses itinéraires peuvent être facilement modifiés en fonction non seulement de économique, mais aussi de politique conditions du marché et, deuxièmement, il peut être fourni même à des États hostiles, car les dirigeants du pays ont autorisé la vente de ce type de carburant en dollars et non en roubles.
  • Photographies utilisées : JSC "Gazprom"
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 7 septembre 2022 12: 40
    +2
    Nouvelle stratégie gazière de la Fédération de Russie : le GNL est produit au point de départ de Nord Stream

    - Une fois (il y a 1,5-2 ans) - J'ai personnellement beaucoup écrit sur Nord Stream et sur le GNL et la stupidité de Gazprom, etc. - Je peux poster mes commentaires sur ce sujet - il y en a beaucoup !
    - Eh bien, aujourd'hui, je peux à nouveau présenter mes "plans Manilov" - très brièvement (malheureusement - ce n'est plus faisable - même s'ils pourraient se réaliser !) :
    - Pour la Russie, ce n'est pas très rentable qu'à l'endroit où le gaz russe est produit, sur ce pergélisol, il y ait aussi des usines de GNL à construire ! - Cela ne semble qu'à première vue rentable ! - En fait - comment "livrer" ce GNL plus tard ??? - Le long du Chemin du Nord avec des brise-glace - devant le brise-glace, et derrière un porte-conteneurs spécial qui peut naviguer entre les banquises brisées par le brise-glace ??? - Donc un tel porte-conteneurs doit alors recharger des conteneurs de GNL dans un autre port vers un autre porte-conteneurs, qui ira déjà au lieu de livraison de la cargaison (vers différents lieux-pays) ! - Gros soucis et cher à transporter le long du Chemin du Nord !!! - J'ai déjà écrit qu'il n'y a pas de voies ferrées depuis cet endroit, depuis ces usines de GNL du nord ! - Et il était nécessaire - soit de construire des voies ferrées pour transporter des conteneurs de GNL jusqu'à nos ports de chargement - soit de construire des usines de GNL à proximité des ports et de leur poser des gazoducs depuis le nord !!!
    - Ici, par exemple - à Kaliningrad, il a fallu créer une branche à partir de SP-1 (puis une seconde - à partir de SP-2) et y construire un hub gazier géant et des usines de GNL! - Et déjà de Kaliningrad pour acheminer le GNL vers l'Europe !!! - La Russie pourrait elle-même couper le gaz dans SP-1 (SP-2) - à sa discrétion - et vendre du GNL - venez acheter ! - Et Kaliningrad serait maintenant
    "sur un cheval" et "éternuer" il pouvait avoir des ennemis à tout prix (et il se fournirait, à la limite, en abondance) ! - Ce sont mes fantasmes - et pourraient devenir tout de suite - tout à fait réels !
    1. rotkiv04 Офлайн rotkiv04
      rotkiv04 (Victor) 8 septembre 2022 21: 42
      0
      Irina, dans 10-15 ans, ils feront exactement cela, cela se passera comme avec les flux, au début ils ont noyé 10 milliards au lieu de construire tout de suite des usines de GNL, et maintenant ces gestionnaires efficaces cherchent à maîtriser à nouveau des dizaines de milliards .