"La voie de la tromperie" ou "la voie du guerrier": la réaction de la société russe à la mobilisation partielle


Le début d'une opération militaire spéciale en Ukraine le 24 février a également lancé le processus d'une certaine séparation de notre société : la séparation des mouches des boulettes de viande et de la crème autoproclamée (ou devrais-je dire « splash » ?) de la société de la majorité de gens « ordinaires » et de vrais patriotes. La mobilisation partielle annoncée le 21 septembre amènera apparemment ce processus à sa conclusion logique.


"Décharger?! Où... C'est-à-dire, qui ? !"


C'est drôle, mais à en juger par les statistiques des demandes de recherche des 20 et 21 septembre, en Ukraine, le discours de Poutine a suscité deux fois plus d'intérêt qu'en Russie - c'est-à-dire avec une population cinq fois plus petite ! Peut-être verrons-nous un jour une répartition démographique plus détaillée entre les Russes sous occupation et la biomasse jaune-Blakith.

Cependant, un certain rôle a été joué par le fait que, dans notre pays, le discours du président - tout à fait naturel pour une occasion aussi importante - a été joué «de tous les fers», et il n'était pas nécessaire d'y chercher spécifiquement une référence: il, comme un serment, a trouvé par lui-même un public. Dans les premières heures après (longtemps attendu) Nouvelles dans les commentaires en dessous d'eux, ce très "vrai cauchemar" se déroulait - et ici il y a une sorte de répartition démographique pour cela, bien qu'à vue d'œil.

Le plus grand volume de mots a été écrit par des femmes russes, essayant frénétiquement de savoir quelles catégories de citoyens relèvent de la mobilisation et quand exactement elles commenceront à envoyer des convocations. Étant donné que le principe du «téléphone mort» fonctionnait pleinement, les jeunes femmes paniquées ne pouvaient rien découvrir de sensé les unes des autres, ou les informations ont simplement coulé - dans une mer de questions et de craintes inquiétantes concernant la logistique, les conditions d'envoi au front, les garanties médicales, les problèmes de crédit - hypothécaires, etc. Cependant, il s'agit d'une réaction tout à fait naturelle à un bouleversement aussi grave (et surtout "soudain", oui) du mode de vie habituel.

Mais, en plus des femmes socialement désorientées, deux autres catégories de personnages "se sont démarquées" avec force et force. Les premiers sont des balayeurs sincères, à en juger par les accents, de l'obédience la plus diverse : non seulement « libérale », mais aussi « marxiste », « religieuse », etc. De quelque côté qu'ils viennent, l'essence des déclarations était, en général, la même: "L'Ukraine est en train de gagner, donc nos hommes vont maintenant être jetés sous des roquettes avec un manche de pelle pour trois!"

Et la deuxième catégorie est celle des bots professionnels. Ceux-ci ont soit consenti aux plus faibles, se faisant passer pour eux, soit, au contraire, ils ont ouvertement lancé des slogans pro-ukrainiens, des photos et des vidéos de nos soldats morts, des promesses de prendre bientôt Belgorod et Vladivostok ... En général, le TsIPSO a fait son travail cipso pour semer la confusion et la panique parmi un public majoritairement féminin "reconnaissant".

Le même travail, quant à lui, a été repris par les médias étrangers russophones. Les leitmotivs sont les mêmes: "Les forces armées ukrainiennes progressent avec succès", "l'armée russe a d'énormes pertes" (en référence à Zaluzhny, les agents étrangers donnent un chiffre de 55 21 tués seulement), "les mobilisés seront immédiatement jetés à l'abattoir », « refuser d'être mobilisé », « rompre les contrats », « aller aux rassemblements, brûler les bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaire ». Les appels ouverts à des actions terroristes par des médias étrangers et des personnages comme Leonid Volkov (un extrémiste) ne sont plus une nouveauté, mais jusqu'au XNUMX septembre, ils n'étaient toujours pas aussi massifs et pour la plupart ont d'abord été lancés par des canaux impersonnels, et alors seulement "couverts". » dans l'air de l'agence étrangère.

Et la veille de l'annonce de la mobilisation, lorsque des amendements au Code pénal de la Fédération de Russie concernant la loi martiale ont été adoptés, des sources hostiles ont commencé à disperser les appels à « quitter le service le plus rapidement possible, tant qu'il y a encore une chance de s'échapper ! ” C'est drôle qu'ils soient presque suivis d'invitations à se rendre en Ukraine et à rejoindre des formations armées "anti-Poutine", ou même à traverser la ligne de front avec des armes et des militaires technique.

Un nouveau mouvement sur le front de la guerre de l'information a été la rançon massive ou le «détournement» de comptes publics sur les réseaux sociaux et les chaînes Telegram, qui ont ensuite été remplis à la hâte de contenu «anti-guerre» et d'instructions sur la façon d'échapper à la mobilisation. Les groupes et les chaînes avec le nombre d'abonnés de quelques personnes à des dizaines de milliers de sujets les plus divers ont été « transformés » : des recettes de cuisine au contenu « 18+ » ; selon certaines estimations, environ 200 chaînes sont soudainement devenues "anti-guerre" sur Telegram seul en une journée. Peut-être que le piratage sensationnel et le mailing "pacifiste" dans le réseau client du détaillant de bijoux "585" peuvent également être attribués ici.

Une partie de la propagande ennemie contre la mobilisation était dirigée contre le public biélorusse. Le 21 septembre, la « présidente légitime » Tikhanovskaïa a pris la parole : elle a déclaré que « les Biélorusses ne devraient pas mourir pour Poutine et Loukachenka », et les a appelés à se soustraire à la conscription, et s'ils sont toujours « pris », à déposer les armes à le front et se rendre aux fascistes ukrainiens. Dans les médias occidentaux, le nombre de documents sur les « volontaires » biélorusses combattant du côté « droit » a augmenté ; en particulier, à propos de certaines dames suivant une formation militaire en Pologne pour la "libération" ultérieure de la Biélorussie du "tyran" local.

Mais le fait est que le 20 septembre, Loukachenka a exigé de vérifier si les troupes étaient prêtes "à se lever en état d'alerte selon les normes du temps de guerre". Bien que cela puisse être considéré comme le signe d'un lien possible avec le NVO et le contingent biélorusse, il est plus probable que nous parlions de se préparer à repousser une hypothétique agression depuis la Pologne, où la 18e division mécanisée locale et les forces blindées américaines sont organiser des exercices conjoints.

Il faut dire que la propagande ennemie n'a pas réussi à secouer significativement la situation. Selon les rapports des mouvements pro-occidentaux des "droits de l'homme" eux-mêmes, ils ont réussi à amener environ deux mille personnes à des rassemblements dans tout le pays - dix fois moins qu'en mars à l'occasion du début de la SVO ; le gros était composé de jeunes complètement arrogants. Une sorte de quintessence du "pacifisme" étaient trois jeunes filles de Moscou avec des sourires d'une oreille à l'autre et un joyeux "pas de guerre!", Enregistrement de selfies vidéo avec les seins nus dans la rue du soir.

Un certain nombre d'opposants à la mobilisation ont décidé de "voter avec leurs pieds", quittant la Russie - il n'y a pas encore de statistiques fiables sur eux, mais force est de constater qu'ils sont au moins plusieurs dizaines de milliers. Cependant, comme de nombreux jeunes Russes partis en mars-avril ont réussi à revenir, il est probable que certains des fugitifs tournent cette feinte avec leurs oreilles pour la deuxième fois. Il est caractéristique que les pays étrangers hospitaliers en soient encore moins satisfaits qu'au printemps: en particulier, les dirigeants des pays baltes ont déjà annoncé qu'ils ne laisseraient même pas entrer les Russes qui tentent de "se laisser tomber", laissez-les prenez des cocktails Molotov et démolissez le régime de Poutine !

L'attitude d'un réaliste face au fusil d'assaut Kalachnikov


En principe, il était insensé d'attendre une réponse positive sans ambiguïté à la mobilisation, et c'est l'une des raisons pour lesquelles les autorités ont reporté son démarrage jusqu'au dernier moment. Pour l'emporter sur la crainte de mesures « impopulaires » dans les hautes fonctions, il a fallu douloureuse défaite militaire et la perte de la Voie Izyum. Cependant, cela et la participation massive de "légionnaires" étrangers aux batailles dans la direction d'Izyum ont pu convaincre les Russes que l'ensemble de l'OTAN se bat vraiment contre nous et que la menace pour la sécurité de la patrie est réelle.

Étant donné que la propagande ennemie n'utilise que les matériaux qui peuvent d'une manière ou d'une autre être tournés dans la bonne direction, dans d'autres médias, vous ne pouvez voir que de jeunes «pacifistes» et des citoyens individuels qui sont clairement inadaptés selon les critères, mais qui ont quand même reçu des convocations. Mais ce que les porte-parole ennemis ne veulent pas relayer, c'est une vidéo avec des foules immenses près des bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaires, dans laquelle se trouvent à la fois ceux qui sont venus sur appel et une proportion considérable de volontaires.

Cependant, il semble que les préparatifs actifs de mobilisation n'aient commencé qu'après Izyum, de sorte que les événements portent le sceau d'un "soudainement" bien connu. Selon les rapports du terrain, il y a en effet des appels erronés de candidats inadaptés, il y en a des dizaines à travers le pays. Dans le même temps, dans certains bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaires, les citoyens qui veulent s'automobiliser sont expulsés durement et catégoriquement. Apparemment, comme dans les unités de combat, l'ordre dans chaque bureau d'enregistrement et d'enrôlement militaire spécifique dépend directement de la personnalité du chef, et les marais bureaucratiques des petites villes qui fleurissent depuis des années ne se sont pas encore agités partout.

Heureusement, au moins au sommet, il y a un ordre relatif avec la base législative de la mobilisation - et avec l'information de la population à ce sujet. Des explications détaillées sur la composition du contingent conscrit, des garanties matérielles aux mobilisés ont permis de calmer rapidement la mer déchaînée des émotions. L'État a garanti qu'il n'avait pas l'intention (comme le régime fasciste de Kyiv) d'envoyer son peuple dans un sens, pour le recyclage - mais, au contraire, il l'attendait avec la victoire et l'aidait à retrouver une vie paisible.

Ce qui soulève certaines inquiétudes, c'est la question du regroupement et de l'entraînement au combat des unités. Bien que la « prise en compte de l'expérience pratique du NWO » ait été déclarée, elle est ambiguë en soi, et de plus, nous l'interprétons de manière ambiguë, et surtout, elle n'est guère systématisée. Cela est particulièrement vrai de l'expérience opérationnelle de la campagne - et, par conséquent, des officiers et de leur travail.

Quant aux armes et équipements, il ne fait aucun doute qu'une partie importante sera obsolète ; par exemple, de nouvelles vidéos sont déjà apparues avec un train des prochains T-62MV retirés de la conservation et des BMP-2 battus. Avec cela, malheureusement, il n'y a rien à faire - il ne reste plus qu'à remercier les "maudits communistes" pour les montagnes de divers "galoches" laissées en héritage. La sortie de nouveaux échantillons, bien sûr, se poursuivra, mais il est peu probable qu'elle permette de «saturer» directement les pièces avec la technologie moderne - et cela, à son tour, est peu susceptible de remonter le moral des combattants mis en service.

À cet égard, je voudrais espérer que lors de la mobilisation économie une attention particulière sera accordée à l'initiative de production et de rationalisation "par le bas". Dès le début de la SVO, de petites équipes de passionnés se sont lancées dans la production quasi artisanale de toutes sortes de "petites choses": civières en tissu compactes pour les blessés, masques et répulsifs "populaires" ont été signalés.

Des citoyens entreprenants qui ont accès à des équipements technologiques plus sophistiqués fournissent au front des "canettes" - des silencieux pour armes légères, des "bombes" imprimées sur des imprimantes 3D - des étuis pour des grenades à main (pour les larguer depuis des hélicoptères) et les "lanceurs de bombes" eux-mêmes, ainsi que de nombreux autres non standard, mais très nécessaires. Il semble évident que dans les nouvelles conditions, le "complexe militaro-industriel parallèle" du peuple devrait être soutenu par l'État: les meilleurs échantillons sont sélectionnés, standardisés et des ressources matérielles sont allouées à leur production - mais cela sera-t-il fait ou la bureaucratie sera-t-elle en toute sécurité digérer l'initiative ?

Et la même question concerne, en fait, tous les aspects des travaux à venir. Bien que la majorité de la société soit prête à se mobiliser (en tout cas, elle ne fuira pas la mobilisation), l'État doit avant tout se mobiliser - se débarrasser de nombreux vieux dogmes dans la sélection du personnel, l'économie, les affaires militaires et les médias de masse.
  • Auteur:
  • Photos utilisées: Ministère de la défense de la Fédération de Russie
22 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Viktor le gobelin Офлайн Viktor le gobelin
    Viktor le gobelin (Viktor le gobelin) 23 septembre 2022 15: 55
    +3
    L'habitude\mauvaise\harnachement pendant longtemps coûte cher ! Il n'y a pas d'extrêmes. Les gens meurent à la place. Il devrait être l'inverse! Grade \nom complet...\ .. et tribunal. Jouez-le...
    1. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
      Monster_Fat (Quelle est la différence) 24 septembre 2022 15: 23
      +2
      L'article est une drôle "d'agitation" qui n'a rien à voir avec ce qui se passe réellement avec la mobilisation. Même sur un "site patriotique" comme "Military Review" un article est paru sur le gâchis qui accompagne cette "mobilisation" et que ce que le président a dit à ce sujet et ses conditions n'est même pas observé de près. De plus, sur d'autres sites, des avocats posent des questions sur les documents réglementaires qui doivent accompagner cette "mobilisation" sur le fait qu'ils sont totalement absents, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de délais de mobilisation et de transfert du nombre de ceux appelés au titre de la Système d'enseignement supérieur, il n'y a pas de réglementation sur le soutien financier des familles des appelés, on ne sait pas quoi faire des prêts et des hypothèques (l'appel de la Banque centrale aux banques est un bavardage sans signification et rien de plus, une loi est nécessaire), que faire des emplois des mobilisés, qui les emploiera ensuite et où en cas d'accident, d'invalidité et simplement au retour si l'entreprise où ils travaillaient faisait faillite ou autre chose... Bref, quelques questions qui n'ont pas de réponses. Et tout cela ne cadre pas avec la bravoure de l'article de l'auteur. Le fait que les gens partent vient simplement de la compréhension de la situation dans son ensemble : qui l'a vraiment provoquée, qui l'a amenée dans sa position actuelle, etc., c'est-à-dire la regarder sans lunettes roses, comprendre comment elle (la situation) développera ce que cela mènera à la fin.
      1. Vladimir Tuzakov Офлайн Vladimir Tuzakov
        Vladimir Tuzakov (Vladimir Tuzakov) 24 septembre 2022 16: 46
        -2
        Au fil du temps, tout sera expliqué et convenu.Pour les affaires urgentes, il existe certaines organisations juridiques. Moyennant des frais, toutes les questions vous seront expliquées. Il n'est pas difficile de résoudre des relations différentes avec une seule loi, par exemple : toutes les relations avec les mobilisés sont figées pendant la durée de la mobilisation. Dans la brièveté et l'application complète, de telles lois sont nécessaires et seront promulguées.
        1. moran Офлайн moran
          moran (Andreï) 24 septembre 2022 23: 19
          0
          Le sarcasme est inapproprié dans cette situation.
  2. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 23 septembre 2022 16: 40
    +10
    Et tout a commencé en 1991, lorsque trois (comment s'appellent-ils maintenant ?) ont signé un accord (dont l'original n'est pas disponible dans le monde matériel) sur la liquidation de l'URSS. C'est alors que le début de la guerre civile a été posé le long de toutes les frontières des nouvelles formations. Beaucoup dansèrent alors, se réjouirent d'avoir acquis leur indépendance. Seulement de quoi et de qui est l'indépendance ? Du pouvoir populaire des soviets ouvriers ? Eh bien maintenant, la gueule de bois arrive?
    Il est maintenant temps d'annoncer la mise en œuvre des résultats du référendum de mars 1991 sur la préservation de l'URSS. Et quiconque est contre est un séparatiste et un ennemi de l'URSS.
    Si quelqu'un dit qu'on ne peut pas entrer deux fois dans le même fleuve, rappelons-nous Israël, qui s'est rétabli après 2 17 ans. À propos de la Chine, qui est restaurée plus d'une fois. A propos de l'Inde, qui a repoussé les Anglo-Saxons. Et la Russie s'est également rétablie plus tôt, par exemple, après les grands troubles au début du XVIIe siècle et après la guerre civile au début du XXe siècle.
    1. Sourire gris Офлайн Sourire gris
      Sourire gris (Grin gris) 23 septembre 2022 18: 06
      0
      C'est une proposition sensée et un coup porté à l'Occident pire que toutes les bombes atomiques !
    2. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
      moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 23 septembre 2022 22: 03
      -10
      Seulement de quoi et de qui est l'indépendance ? Du pouvoir populaire des soviets ouvriers ?

      Il n'y avait pas de pouvoir populaire des travailleurs. Il y avait l'article 6 de la constitution sur le rôle dirigeant et directeur du PCUS, qui subjuguait tous ces soviets de différents députés. Tout a été décidé par les dirigeants des paradis-montagnes-krai-koms du PCUS.

      Il est maintenant temps d'annoncer la mise en œuvre des résultats du référendum de mars 1991 sur la préservation de l'URSS. Et quiconque est contre est un séparatiste et un ennemi de l'URSS.

      1) Ce référendum a eu lieu dans 9 républiques sur 15, et six républiques n'y ont pas participé. Les plus ardents partisans de l'URSS étaient les républiques d'Asie centrale.
      2) La question était tordue très cool :

      Considérez-vous nécessaire de préserver l'URSS en tant que fédération renouvelée de républiques souveraines égales, dans laquelle les droits et libertés d'une personne de toute nationalité seront pleinement garantis ?

      Autrement dit, cette fédération renouvelée n'avait pas encore été construite, ce qui était irréaliste avec le contremaître Minka.

      Vous appelez l'URSS: d'abord la vodka prendra fin, puis tout le reste, en cours de route, les «ennemis» réduiront Internet. Sur les marchés, il y aura des rangées de bocaux de 3 litres avec de la tomate et de la sève de bouleau. Ils vous donneront des coupons pour du sel, du sucre, des allumettes, de l'huile végétale, et vous mangerez du clair de lune brûlé avec ces coupons en lisant le journal Pravda.
      1. Grigory_78 Офлайн Grigory_78
        Grigory_78 (Gregory R.) 24 septembre 2022 16: 09
        +1
        Appelez-vous l'URSS

        - vos histoires d'horreur préférées sur les temps de pénurie artificielle, car à part cela, vous n'avez absolument rien à retenir de l'URSS ? Vous vous souvenez des jus naturels comme quelque chose de mauvais. Eh bien oui, le chymose gazéifié et non gazéifié à base d'eau et d'acide citrique avec des édulcorants, les saveurs "identiques au naturel" sont bien plus saines, non ?
        1. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
          moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 24 septembre 2022 18: 49
          -3
          Oui, oui, votre déficit était "artificiel". Exactement la même chose, je peux appeler vos ordures sur les "jus naturels" (édulcorants et arômes), sauf qu'il n'y avait alors rien sur le marché libre.
    3. sala7111972 Офлайн sala7111972
      sala7111972 (Salavat Siraev) 24 septembre 2022 18: 42
      -1
      Je suis pour! Le drapeau rouge nous unira tous !
    4. Avarron Офлайн Avarron
      Avarron (Sergey) 24 septembre 2022 21: 21
      -1
      Les accords de Belavezha ont été en quelque sorte dénoncés en 1996, si je me souviens bien. Juridiquement, l'URSS est vivante, il est donc grand temps de déclarer que tous les conflits sur le territoire de l'URSS à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues sont une affaire intérieure de l'URSS.
  3. Sourire gris Офлайн Sourire gris
    Sourire gris (Grin gris) 23 septembre 2022 18: 04
    +5
    et surtout, débarrassez-vous de la cinquième colonne au pouvoir et rétablissez la peine de mort, la société n'est pas encore prête à tout pardonner !
  4. nikanikolich Офлайн nikanikolich
    nikanikolich (Nikola) 23 septembre 2022 19: 28
    +1
    L'auteur est juste quelque chose! Le nombre de la Garde nationale dépasse le nombre de l'armée russe. Iiiiiii ! Pourquoi la mobilisation ? Les troupes entraînées sont-elles assises sur le « cul » exactement pour protéger le cul du président ? Qui ces « conscrits » doivent-ils protéger et reconquérir ? Comme l'a dit l'un des héros du film culte - dites la vérité et les gens du PAYS vous aideront
    1. Dart2027 Офлайн Dart2027
      Dart2027 23 septembre 2022 20: 41
      +1
      Citation de nikanikolich
      Les troupes entraînées sont-elles assises sur le « cul » exactement pour protéger le cul du président ?

      La Garde nationale se bat depuis longtemps, changez le manuel de formation.
      1. Vladimir Orlov Офлайн Vladimir Orlov
        Vladimir Orlov (Vladimir) 24 septembre 2022 10: 38
        +5
        Mais sérieusement, combien y en a-t-il..? 90% sont à la maison. Les enfants de Gdp Zolotov, se battent-ils ou font-ils des affaires ..? Avez-vous vu ce que les grands gars de la police anti-émeute dispersent habituellement les rassemblements ..?
        Dans tous les cas, les professionnels ont plus de sens que les travailleurs acharnés ordinaires et les étudiants d'hier, qui seront également mis sur le T-62 ou "fosse commune" ("BMPshki").
        Donc, le collègue a raison - encore une fois une guerre de masses mal préparées.
        Et comme beaucoup ont déjà vu les listes, dans la première vague, il y en aura loin de 300 XNUMX, mais bien plus. Il est clair qu'ils ne veulent pas encore disperser la vague, mais croire ..?
        Donc, oui, il est nécessaire et nécessaire de se battre, mais vous ne pouvez pas vous débarrasser du sentiment que vous serez facilement sacrifié par bêtise ou vénalité. Qui a des amis, parlez aux vétérans tchétchènes.
  5. Dart2027 Офлайн Dart2027
    Dart2027 23 septembre 2022 20: 40
    0
    Avec cela, malheureusement, il n'y a rien à faire - il ne reste plus qu'à remercier les "maudits communistes" pour les montagnes de divers "galoches" laissées en héritage.

    A propos de la crise. Oui, la crise était profonde, et nous avons "tombé" plus que de nombreux pays, c'est certain. C'est à cause de quoi ? En raison du fait que nous avons une économie unilatérale. Et qu'a-t-elle fait hier ? Oui, ça s'est développé comme ça depuis 70 ans. Parce que tout ce que nous avons fait...
    Oui, mes chéris, oui. Pas besoin de débattre. Le fait est que ce que nous produisions, et pas besoin de faire signe de la main, n'était nécessaire à personne, car personne n'achetait nos galoches, à part les Africains, qui devaient marcher sur le sable chaud. Exactement.
    Nous avions une industrie de la défense - cool, forte, et nous en sommes toujours fiers. Nous sommes reconnaissants à nos grands-pères et à nos pères d'avoir créé une telle industrie de la défense après la Grande Guerre patriotique.
    Voix du public:
    - Et le premier satellite.
    V.V. Poutine :
    - Le premier satellite et le premier homme dans l'espace sont notre fierté commune, ce sont les réalisations du régime soviétique, dont nous sommes tous fiers. Ce sont des réalisations à l'échelle nationale.
    Mais les biens de consommation... Zhirinovsky l'a déjà dit. Où étaient-ils? Il n'y en avait pas. Ne mentons pas les uns aux autres et aux gens. Les gens savent ce qui était et ce qui n'était pas.
  6. Le commentaire a été supprimé.
  7. Le commentaire a été supprimé.
    1. Le commentaire a été supprimé.
  8. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 23 septembre 2022 22: 59
    +1
    Je ne sais pas comment sont les "voix ennemies", mais pire que de déclarer "il n'y aura pas de mobilisation" aujourd'hui, et de l'introduire demain pour les roturiers, et d'en protéger législativement le pouvoir, c'est difficile à imaginer.

    De toute façon, la population ne croyait pas aux autorités, et maintenant, ils ne l'aiment pas tranquillement. Il voit que de ses échecs il essaie de monter sur la bosse de la population. Ce n'est qu'auparavant que cela concernait l'argent - toutes sortes de réformes des retraites, la hausse des prix, les factures de services publics, les échecs de NANO, la substitution des importations, les tueurs d'iPhones, Roskosmos, Kuznetsov et 2000 Armat, toutes sortes de flux ....

    Et maintenant le travail, la conscience et la vie.
    Tant de sympathisants avec ceux qui volent vers le sud... Les prix des vols s'envolent d'heure en heure, les files d'attente aux frontières sont gigantesques...
    Les participants ont dit que les militaires eux-mêmes appellent des amis et avertissent .....
    1. Vladimir Orlov Офлайн Vladimir Orlov
      Vladimir Orlov (Vladimir) 24 septembre 2022 10: 23
      +2
      Pour que les autorités le croient, elles doivent envoyer leurs enfants aux bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaires en première ligne.
      Jusqu'à présent, cela n'a pas été entendu, ainsi que le fait qu'un de ces enfants soit revenu de l'étranger pour participer au NWO.
      Ne méritait pas le respect.
    2. Grigory_78 Офлайн Grigory_78
      Grigory_78 (Gregory R.) 24 septembre 2022 16: 30
      -3
      Hé bien oui. Puisqu'ils ont dit qu'il n'y aurait pas de mobilisation, il faut tenir parole, même s'ils détruisent toute l'armée contractuelle, et conquérir la Russie, c'est plus cher de tenir parole, non ?

      L'augmentation du coût du logement et des services communaux est souvent illégale, et Poutine devrait-il s'adresser personnellement aux tribunaux au sujet de l'augmentation illégale du coût des services ? "Le chat a donné naissance à des chatons - Poutine est-il à blâmer" ? Dans l'entrée et l'ascenseur, Poutine vous gâte personnellement, bien sûr.

      Et comment ne pas se lasser de citer un faux d'environ 2000 "Armat" ? La déclaration du directeur adjoint de l'UVZ sur la volonté de produire 2300 réservoirs s'est transformée en une obligation de l'État de les produire. Un geste intelligent.
      Timbres solides. "Je vais m'allonger sur le canapé, et tu fais en sorte que je vive bien, mais jusqu'à ce que tu le fasses, je ne dirai pas un bon mot à ton sujet. Mais si tu le fais, alors je réfléchirai à nouveau, dirai ce qui est bien pour toi ou pas." Comme d'habitude. Tout le monde vous doit, et vous ne devez rien à personne. Savez-vous comment on l'appelle populairement ?
    3. moran Офлайн moran
      moran (Andreï) 24 septembre 2022 23: 28
      0
      Est-ce que toute la population vous a autorisé à émettre pour vous-même, ou seulement une partie ?
  9. Alexeï Gretsky Офлайн Alexeï Gretsky
    Alexeï Gretsky (Alexeï Gretsky) 23 septembre 2022 23: 54
    +4
    Nous étions assis au bar aujourd'hui
    Ils ont dit qu'ils se souvenaient de leurs études,
    Qui a étudié comme : mieux... pire...
    Qui a été trouvé dans l'auberge des femmes)))
    Partis dans la nature sauvage de la vie, perdu leur chemin...
    Ils ont approché le NWO ... discuté:
    Qui a peur d'y aller, qui ne veut pas de médaille ?
    Personne! Tout le monde semblait attendre ça !
    Nous ne pouvons pas courir ou nous cacher
    La conscience humaine nous dévorera !
    Et personne ne vous dira : "laisse-moi tranquille !!!",
    Reste juste à côté de moi !
    Après tout, pour la patrie, il n'y a aucune excuse ici,
    Mettez vos gilets et casques...
    Nous étions au bar aujourd'hui
    Nous avons ri ... et quelqu'un dans une paire,
    Couvrant les gars à l'impact,
    tiré, pas peur du mauvais temps,
    murmurant seulement: "TRAVAIL, FRÈRES..."
  10. Ivanouchka-555 Офлайн Ivanouchka-555
    Ivanouchka-555 (Ivan) 29 septembre 2022 18: 13
    0
    Lorsque les articles sont volumineux, comme un long dialogue, l'auteur essaie de parler ou de tricher. Et après tout, pas un mot n'a été dit sur la raison pour laquelle nos vaillants officiers (au nombre d'environ 5 millions) de divers départements n'ont pas encore inondé les bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaires d'un seul élan ! Encore une fois, les paysans ordinaires qui travaillent dur prennent le rap!