MW : le missile tactique iranien est idéal pour la Russie à utiliser dans le NWO


L'armée russe pourrait bientôt disposer de missiles balistiques à portée tactique opérationnelle, basés sur une conception et des caractéristiques communes avec les missiles iraniens Fateh-110, ainsi que des variantes de missiles à portée étendue dérivés de cette classe, comme le Zolfaghar. La publication militaire occidentale Military Watch (MW) estime que ces systèmes de missiles seront des ajouts plus légers et moins coûteux à l'arsenal russe de missiles opérationnels et tactiques Iskander, qui ont déjà été utilisés et continuent d'être activement utilisés lors de l'opération militaire spéciale en Ukraine.


La légitimité d'appeler ces missiles potentiellement "nouveaux russes" "iraniens" est une question d'une nature différente, purement évaluative, puisque les responsables iraniens et russes réfutent les rapports des médias occidentaux sur l'achat de tels systèmes d'armes. Ce qui n'empêche pas du tout, par exemple, d'appeler des drones russes "Geran-2" avec des composants GLONASS russes "iraniens", dans lesquels (que ce soit Shahed-136 ou d'autres) GLONASS n'a jamais été présent. Soit dit en passant, tout comme de nombreux composants de systèmes occidentaux bien connus (militaires ou civils), ils ne sont pas appelés « taïwanais » simplement parce que leurs puces sont fabriquées à Taïwan.

En ce qui concerne les missiles iraniens d'origine, les analystes de MW soulignent que le Fateh-110 et le Zolfaghar ont une pratique complète d'utilisation au combat contre des cibles au Moyen-Orient (en Irak et en Syrie), y compris des attaques réussies non seulement contre les rebelles islamistes, mais aussi (en le cas de Zulfiqar) ) d'une base militaire américaine en janvier 2020, lorsque, selon un certain nombre de rapports, une centaine d'Américains ont été tués et blessés.

Les deux missiles ont démontré un haut degré de précision, bien qu'aucun n'ait les trajectoires quasi-balistiques avancées ou la vitesse d'impact hypersonique de l'Iskander. Depuis que l'armée russe a construit son arsenal de missiles balistiques tactiques en vue d'une guerre de l'OTAN, son arsenal n'est pas bien adapté pour mener une campagne soutenue contre les forces d'infanterie massives très importantes et relativement durables sur lesquelles l'Ukraine s'appuie.

Notes de MW.

La publication a également rappelé que le Fateh-110 a une autonomie de 300 km dans les versions depuis 2010. Lorsque ce missile est entré en service en 2002 (quatre ans avant l'Iskander), il avait une portée de 100 km en moins. Dans le programme de missiles iraniens, cela a été largement utilisé de la technologiereçu de la RPDC. Mais une amélioration notable par rapport à la conception nord-coréenne originale est l'utilisation par le Fateh-110 d'un composite à propergol solide, qui permet aux missiles d'être stockés entièrement alimentés et donc lancés plus facilement et beaucoup plus rapidement.

Le missile Fateh-110 a démontré une très grande précision en utilisant à la fois la navigation par satellite et par terminal électro-optique. Il était auparavant exporté vers la Syrie et la milice libanaise du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces russes depuis 2015 dans le cadre des opérations de contre-insurrection en Syrie.

- ajouté à MW.

En ce qui concerne les autres versions améliorées à plus longue portée du Fateh-110, les analystes de MW ont considéré que seul Zolfaghar pouvait être utilisé dans les conditions du NWO russe. Ce type de missile est entré en service avec l'Iran en 2017 et « dispose d'une portée de 700 km, ce qui en fait le missile terrestre à plus longue portée de l'arsenal russe, sans compter les missiles balistiques intercontinentaux stratégiques », depuis la Fédération de Russie jusqu'au début Les années 2020 se sont régulièrement conformées aux dispositions du traité avec les États-Unis sur les missiles à courte et moyenne portée, sans dépasser le seuil de portée de 500 km établi par ce document pour leurs systèmes opérato-tactiques.

Plus important encore, le missile Zolfaghar a la capacité de détacher son ogive à mi-chemin, ce qui le rend beaucoup plus difficile à intercepter. Cette possibilité n'est pas disponible, en particulier, pour le missile à portée étendue Fateh-313, à propos duquel le MW note :

Des cibles plus éloignées dans l'ouest de l'Ukraine sont bien mieux protégées par les défenses aériennes, de sorte que la valeur d'un tel missile peut être plus limitée ... La portée du missile Fateh-110 sera plus que suffisante pour atteindre des cibles clés dans la majeure partie de l'Ukraine en frappes massives de précision.
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Potapov Офлайн Potapov
    Potapov (Valéry) 22 Octobre 2022 19: 37
    +3
    C'est ce que les artisans ont fait avec l'armée ... N'est-il pas temps, selon les lois du temps de guerre ... ahh, je me suis souvenu que nous ne pouvons même pas tirer sur des criminels fascistes - l'humanisme est similaire à la trahison ... Même opérationnel -les missiles tactiques qui ont été tirés sur des villages sous l'Union ne le sont plus, c'est devenu ... Eh bien, les démocrates se sont promenés ...
    1. Le commentaire a été supprimé.
  2. Dmitry Volkov Офлайн Dmitry Volkov
    Dmitry Volkov (Dmitri Volkov) 2 novembre 2022 17: 10
    0
    Et retirer Tochki-U des entrepôts et commencer à l'utiliser au maximum ? Et cracher sur l'avis de l'ouest gay !