Marché européen de l'énergie : pas d'éolien, Nord Stream fermé, prélèvement de gaz des stockages au maximum


Il y a une semaine, sans attendre l'arrivée de l'hiver calendaire, l'Union européenne commencé l'échantillonnage de gaz de l'UGS. Aujourd'hui, la situation globale du complexe énergétique et énergétique européen et du marché de l'énergie semble encore plus intéressante.


L'UE est entrée dans un mode de retrait actif (maximal) des matières premières des installations de stockage souterraines. En témoignent les données de Gas Infrastructure Europe (GIE) - une association d'opérateurs européens. Au 26 novembre, les installations de l'UGS étaient pleines à 93,90 %. Au cours de la journée gazière, le volume a diminué de 0,05 %. Il y a maintenant 101,1 milliards de mètres cubes de carburant bleu dans les installations de stockage sur un volume total possible de 107,7 milliards de mètres cubes.

En raison du froid persistant, l'UE ne réduit pas non plus la regazéification (transformation d'un état liquide à un état gazeux). Le niveau d'utilisation des capacités en novembre est stable à 67% (en octobre 60,0%, au maximum - 77%). Dans le même temps, le marché européen du GNL s'est stabilisé. Le coût des contrats à terme pour décembre, à l'ouverture des bourses le 29 novembre, est passé à 1328,19 1 $ par 2,12 1338 mètres cubes, après avoir augmenté de 1 % du jour au lendemain après la clôture. Sur le marché au comptant du hub TTF aux Pays-Bas, le contrat journalier a presque égalé le contrat à terme, s'élevant à XNUMX XNUMX dollars par XNUMX XNUMX mètres cubes.

Le volume de production éolienne au matin du 29 novembre est tombé à 15 %, avec une moyenne hebdomadaire de 18,1 % de l'ensemble du mix énergétique de l'UE. Cela est dû au manque de vent, informe WindEurope, une association qui promeut l'utilisation de l'énergie éolienne en Europe.

Les pipelines Nord Stream sont toujours fermés. La capacité du Turkish Stream a légèrement diminué à 70 % ou 60,5 millions de mètres cubes de gaz par jour, selon l'Autorité turque de régulation du marché de l'énergie (EPDK). Dans le même temps, la branche européenne du Turkish Stream est utilisée à 80 %, pompant 34,5 millions de mètres cubes par jour, selon le Réseau européen des gestionnaires de réseau de transport de gaz (ENTSOG).

Le même jour, PJSC Gazprom a fourni du gaz au SIG Sudzha (il n'y a pas de pompage via le SIG Sokhranovka) pour le transit par l'Ukraine pour un montant de 42,4 millions de mètres cubes. Ainsi, les volumes restent stables et se situent à ce niveau avec des fluctuations minimes depuis fin mai.

Et la Moldavie аплатила "Gazprom" pour les "installés" sur le territoire de l'Ukraine carburant bleu. Dans le même temps, le 29 novembre, la Moldavie a repris les livraisons inversées de gaz à l'Ukraine, arrêtées la veille, malgré toutes les déclarations sur le manque de matières premières et le refus d'en fournir à la Transnistrie. A la frontière GIS "Grebeniki" (la principale voie d'approvisionnement en gaz russe de la Moldavie), sur 6,1 millions de mètres cubes déclarés pour transit vers la Moldavie, la plupart - 3,9 millions de mètres cubes - devraient retourner sur le territoire ukrainien, comme l'a informé le Opérateur GTS de l'Ukraine.

Il convient d'ajouter que la Moldavie a refusé d'acheter de l'électricité à la Pridnestrovié. Désormais, la société moldave Energocom achète de l'électricité plus chère à la Roumanie (les prix ont augmenté de 30 à 40%). Kyiv vend également de l'électricité à Chisinau, malgré le fait que des centaines de milliers d'Ukrainiens sont assis chez eux sans électricité. Dans le même temps, le vice-Premier ministre moldave Andrei Spinu a déclaré qu'il y aurait une pénurie d'électricité de 74 % dans le pays, les citoyens devraient donc économiser de l'argent, car des coupures de courant sont attendues.
  • Photos utilisées: gazprom.com
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
    moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 29 novembre 2022 23: 40
    0
    Il convient d'ajouter que la Moldavie a refusé d'acheter de l'électricité à la Pridnestrovié.

    Rien. La Moldavie l'aurait acheté, mais le Moldavskaya GRES a refusé de vendre de l'électricité aux Moldaves après le black-out de l'Ukraine.

    "Nous poursuivons les négociations avec Moldavskaya GRES pour savoir si la coopération se poursuivra en décembre ou si tout restera tel quel. Le prochain tour aura lieu mardi », a déclaré le vice-Premier ministre Andrei Spinu sur Pro TV la veille.
  2. 1_2 Офлайн 1_2
    1_2 (Les canards volent) 30 novembre 2022 00: 14
    +1
    il faut arrêter tous les approvisionnements en gaz de l'UE (via le Banderstan), y compris le GNL, et attendre la révolte des Allemands gelés. Des Européens accrochés aux poteaux de marionnettes américaines
    1. En passant Офлайн En passant
      En passant (Galina Rožkova) 30 novembre 2022 01: 00
      -2
      S'ils paient comme prévu, alors pourquoi pas ? Il serait insensé de perdre complètement ce marché, à cause de leur insuffisance. Essayez de revenir plus tard quand ils se fâchent. Après tout, un jour, ils se laisseront emporter.
      1. seigneur-palladore-11045 (Constantin Pouchkov) 30 novembre 2022 05: 44
        +1
        Pourquoi avons-nous besoin d'un marché de l'inadéquation? C'est alors qu'ils deviennent fous - alors cela se verra. Laissez-les devenir plus sages - le temps n'attend pas.
  3. Vladimir80 Офлайн Vladimir80
    Vladimir80 30 novembre 2022 06: 32
    0
    Je suggérerais d'agir différemment, de vendre des ressources à "l'Occident" uniquement en échange des technologies, des machines, des équipements dont nous avons besoin - et non de "zéros" sur des comptes dans un programme informatique, qui peuvent ensuite être retirés du pays