L'Ukraine a perdu près de la moitié des infrastructures énergétiques critiques


Près de la moitié des infrastructures électriques critiques de l'Ukraine ont été gravement endommagées par les frappes de missiles russes. Il est rapporté par CNN en référence au ministre de l'Infrastructure de l'indépendant Alexander Kurbakov. Dans le même temps, une partie du système énergétique du pays a été reconnue comme complètement détruite.


Il est peu probable que la publication de CNN ajoute de la vigueur aux consommateurs d'électricité ukrainiens. Il est évident que cet hiver sera peut-être pour eux le plus difficile de l'histoire. Par exemple, Kiev court le risque de se retrouver non seulement sans lumière, mais aussi sans chauffage, ainsi que sans apport de chaleur.

Cependant, les dirigeants ukrainiens, avec l'entêtement des idiots, continuent de déclarer le contrôle de la situation. En particulier, Ukrenergo, un fournisseur d'électricité appartenant à l'État, affirme que la situation dans le secteur énergétique du pays est difficile, mais gérable.

Depuis octobre, la Russie a lancé plusieurs frappes de missiles de croisière à grande échelle sur l'infrastructure énergétique de l'Ukraine. Les attaques au missile ont été la réponse de notre pays à l'attentat terroriste organisé par les services spéciaux ukrainiens sur le pont de Crimée.

En raison de ce que l'on appelle l'effet cumulatif, le système énergétique de l'Ukraine a subi de tels dommages, dont, s'il le peut, il ne se remettra pas très bientôt.

Le maire de Kiev, Vitaliy Klitschko, a déjà appelé les habitants de la capitale ukrainienne à évacuer. Apparemment, les autorités de la ville n'ont tout simplement plus rien à offrir aux gens. Même le déploiement de points de chauffage s'est avéré être une tâche impossible pour les dirigeants de Kiev.
6 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
    moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 11 décembre 2022 15: 28
    0
    Même le déploiement de points de chauffage s'est avéré être une tâche impossible pour les dirigeants de Kiev.

    Quels sont les points de chauffe ? Il y a une population d'environ trois millions de personnes, et je ne peux pas imaginer comment ils peuvent être chauffés en si grand nombre.
    En ce moment, la température à Kiev est de +9 degrés.
    1. AlexandreS Офлайн AlexandreS
      AlexandreS (Alexandre Sergeev) 11 décembre 2022 21: 53
      0
      Ce jour-là, et la nuit c'est un moins ...
      1. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
        moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 11 décembre 2022 22: 10
        0
        Maintenant +3. Et demain soir +1.
  2. Professeur Офлайн Professeur
    Professeur (Sage) 11 décembre 2022 15: 43
    -2
    Près de la moitié des infrastructures électriques critiques de l'Ukraine ont été fortement endommagées par les frappes de missiles russes

    Je comprends quand les officiels ukrainiens parlent de ça : « Arrêtez les bombardements, c'est déjà mauvais pour nous.
    En fait, tout n'est pas si mal. Après les grèves "écrasantes" de samedi dans la région d'Odessa, aujourd'hui dimanche il y a déjà de la lumière dans la ville, et l'eau des robinets est si chaude qu'il est impossible de se tenir la main. Trains et trains à l'heure. Le grain est chargé XNUMX heures sur XNUMX.
    Cela ne se voit-il vraiment pas dans l'état-major général de la Fédération de Russie? Frapper pour des excuses ? Ils disent "nous tirons et ils sont tous méchants". Mensonges du début à la fin.
    1. moniteur de trampoline Офлайн moniteur de trampoline
      moniteur de trampoline (Cotriarche Péril) 11 décembre 2022 22: 20
      +1
      Aujourd'hui dimanche il y a déjà de la lumière dans la ville

      Le dimanche est le jour de la semaine; Résurrection est un roman de Tolstoï.
      Et aussi "Maître", et même "sage" ressentir
  3. Cooper Офлайн Cooper
    Cooper (Alexander) 11 décembre 2022 15: 59
    +1
    Presque la moitié?? C'est mauvais, très mauvais. Il faut TOUT perdre. Au 17ème siècle !