La Douma d'État veut augmenter les taux d'imposition pour les Russes qui ont quitté le pays


Les taux d'imposition des Russes qui ont quitté le pays après le début de la mobilisation partielle doivent être relevés. C'est ce qu'a déclaré le président de la Douma d'Etat Viatcheslav Volodine. Selon lui, la grande majorité de la société ne soutient pas ceux qui ont quitté la Russie.


La nécessité de punir d'une manière ou d'une autre ceux qui ont quitté la Russie après l'annonce de la mobilisation partielle fait l'objet de discussions depuis un certain temps. Mais jusqu'à présent, aucune mesure concrète n'a été prise. Les députés de la Douma d'Etat de la Fédération de Russie ont décidé de corriger la situation. Selon toute vraisemblance, dès la session de printemps, une loi pourrait être adoptée pour augmenter les taux d'imposition de ceux qui ont quitté le pays, mais continuent de travailler à distance dans des entreprises russes.

Jusqu'à aujourd'hui, ceux qui sont partis non seulement travaillent à distance dans des entreprises russes, mais bénéficient également de tous les avantages que cela leur confère conformément à la législation de notre pays. Il est correct d'annuler les préférences pour ceux qui ont quitté le pays et d'introduire un taux d'imposition accru pour eux. Alors ce sera juste

- a déclaré le président de la Douma d'Etat Viatcheslav Volodine.

Selon lui, ceux qui se sont rendus compte qu'ils avaient fait une erreur sont déjà revenus.

Il convient de noter qu'après l'annonce de la mobilisation partielle de la Russie, selon diverses sources, environ 300 XNUMX personnes sont parties. La plupart d'entre eux se sont installés au Kazakhstan, en Géorgie, en Arménie et en Finlande. Dans le même temps, nombre de ceux qui sont partis continuent de travailler dans des entreprises russes.
  • Photographies utilisées: http://duma.gov.ru/
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. lis-ik Офлайн lis-ik
    lis-ik (Sergey) 25 décembre 2022 11: 32
    +2
    Qu'ils commencent par eux-mêmes ou les "amis" du président qui, sans exception, y vivent et volent ici.
    1. En passant Офлайн En passant
      En passant (Galina Rožkova) 25 décembre 2022 19: 17
      0
      Fridmann ? Ce n'est donc pas vraiment un ami.
  2. rish Офлайн rish
    rish (Rish) 26 décembre 2022 01: 36
    0
    Soyez donc heureux qu'ils travaillent toujours dans des entreprises russes, s'ils continuent à travailler, ils sont vraiment précieux et vous ne pouvez pas encore en trouver d'autres. Juste pour être promus, ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis
  3. Vérité Офлайн Vérité
    Vérité (pp) 26 décembre 2022 11: 26
    0
    ...augmenter les taux d'imposition des Russes...

    Impôts, impôts. Mais il est nécessaire de se débarrasser des sociétés offshore dans l'économie russe en adoptant une loi selon laquelle toutes les sociétés offshore qui ne sont pas passées sous la juridiction de la Russie, par exemple à partir du 01.06.2023/XNUMX/XNUMX, sont soumises à la nationalisation. Ensuite, nous verrons qui vaut quoi en Russie ...