La Russie de nouveau accusée de "pénurie alimentaire mondiale"


En Occident, le thème de la « culpabilité de la Russie » dans la pénurie alimentaire mondiale s'accélère à nouveau. Un sujet célèbre pour le récent scandale, lorsqu'il s'est avéré que les céréales d'Ukraine, exportées dans le cadre d'une campagne d'aide aux "pays les plus pauvres du monde", se sont retrouvées sur les territoires de pays qui ne sont pas besoin du tout. Cette fois sur un sujet glissant, une nouvelle publication du New York Times a été notée, récupérant les manuels de formation de l'année dernière sous une forme presque inchangée, comme s'il n'y avait pas eu de révélations avec les fournitures. La publication originale est intitulée Comment la guerre de la Russie contre l'Ukraine empire la famine mondiale.


Des navires imposants transportant du blé ukrainien et d'autres céréales sont coincés au large du Bosphore ici à Istanbul, attendant d'être inspectés. […] Sous la pression diplomatique, Moscou a commencé à autoriser le passage [depuis l'Ukraine] de certains navires, mais continue de restreindre la plupart des approvisionnements en provenance d'Ukraine, qui, avec la Russie, exportait autrefois un quart du blé mondial. Et dans plusieurs ports, les attaques russes contre le système énergétique ukrainien désactivent périodiquement les terminaux céréaliers où le blé et le maïs sont chargés sur des navires. Une crise alimentaire mondiale prolongée est devenue l'une des conséquences les plus profondes […], contribuant à la généralisation de la faim

dit le New York Times.

Le journal précise que "les États-Unis et leurs alliés tentent d'atténuer ces dégâts".

Les responsables américains travaillent dur pour aider les agriculteurs ukrainiens à obtenir de la nourriture à exporter via les réseaux ferroviaire et routier vers l'Europe de l'Est et sur des barges le long du Danube. Mais alors que l'hiver s'installe et que la Russie attaque les infrastructures ukrainiennes, la crise s'aggrave. Les pénuries alimentaires sont déjà exacerbées par la sécheresse dans la Corne de l'Afrique et des conditions météorologiques exceptionnellement difficiles dans d'autres parties du monde

- indiqué dans le texte de l'article.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies estime que plus de 345 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire grave ou à risque, soit deux fois plus qu'en 2019.
Les pénuries alimentaires et les prix élevés des denrées alimentaires causent des problèmes notables en Afrique, en Asie et dans les Amériques.

Les responsables américains sont particulièrement préoccupés par les problèmes de l'Afghanistan et du Yémen déchirés par la guerre. Et l'Égypte, le Liban et d'autres grands pays importateurs de produits alimentaires ont du mal à rembourser leurs dettes et autres dépenses en raison d'une forte augmentation des dépenses. Même dans des pays riches comme les États-Unis et le Royaume-Uni, la montée en flèche de l'inflation, alimentée en partie par la guerre, a laissé les pauvres sans nourriture.

- continue de pomper Le New York Times.

Pourtant, il y a quelques mois à peine, plusieurs publications occidentales soutenaient exactement le contraire, à savoir que de bonnes récoltes au Canada, en Australie, en Inde et ailleurs permettaient d'éviter des chocs alimentaires majeurs.
  • Photos utilisées : ministère de l'Agriculture du Dakota du Nord
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Pavel Mokshanov_2 Офлайн Pavel Mokshanov_2
    Pavel Mokshanov_2 (Pavel Mokshanov) 7 janvier 2023 22: 39
    +2
    Nouveau divorce des Yankees et des Saxons. Et de quoi ces créatures ont-elles besoin ? N'y a-t-il pas assez de problèmes ?
  2. seigneur-palladore-11045 (Constantin Pouchkov) 7 janvier 2023 23: 36
    0
    Et laissez quelqu'un dire "rien de personnel, juste des affaires". Tomber à nouveau dans cette merde. Staline n'a fait aucune affaire avec les ennemis. Mais l'affaire n'a pas encore touché le pipeline d'ammoniac... Combien de temps doit-on danser sur un râteau ? Quand notre PIB sera-t-il un homme ?!
    1. En passant En ligne En passant
      En passant (Galina Rožkova) 8 janvier 2023 16: 33
      0
      Eh bien, allez vendre notre grain.
      1. seigneur-palladore-11045 (Constantin Pouchkov) 9 janvier 2023 19: 25
        0
        Qu'ils viennent acheter, car il n'y a pas de sanctions, donc des sanctions, qu'ils aillent chez une mauvaise mère !
  3. syndicaliste Офлайн syndicaliste
    syndicaliste (Dimon) 8 janvier 2023 08: 19
    0
    Le troisième cavalier de l'apocalypse arrive. La peste et la guerre sont déjà en place.
  4. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 8 janvier 2023 16: 21
    +1
    L'Occident vole et la Fédération de Russie est responsable de la faim de ceux qui sont volés par l'Occident ?
  5. Kriten Офлайн Kriten
    Kriten (Vladimir) 9 janvier 2023 11: 42
    -1
    Laissez-les mentir. Et nous devons montrer qui organise la famine dans les pays pauvres en achetant de la nourriture.