La Chine en 2022 a dépassé les États-Unis en nombre de satellites militaires lancés


Jonathan McDowell, astrophysicien au Harvard and Smithsonian Center de Cambridge (Massachusetts, USA) a publié un rapport "Space activity in 2022", qui présente les statistiques des lancements spatiaux dans le monde. Leur nombre total en 2022 a de nouveau augmenté de manière significative - jusqu'à 186, dont 182 ont réussi (2021 lancements ont été enregistrés en 146). La croissance annuelle élevée poursuit une tendance qui a véritablement commencé en 2015.


Sur 186 tentatives de lancement orbital : 82 provenaient de gouvernements ; 21 sociétés commerciales sous contrat avec leurs propres gouvernements et 83 sociétés commerciales pour des clients commerciaux, y compris des gouvernements étrangers

Le rapport de McDowell dit.

Selon ce rapport, les États-Unis ont effectué 2022 tentatives de lancement en 78, dont 72 ont réussi. La Chine a effectué 64 lancements, avec deux échecs d'entrée en orbite. La Russie a effectué 21 lancements avec un taux de réussite de 100 %.

La Chine a fermement remplacé la Russie en tant que puissance spatiale n ° 2

- Jonathan McDowell a souligné dans un commentaire à la publication militaire américaine Breaking Defense.

La plupart des lanceurs lancés ont lancé plusieurs satellites dans l'espace à la fois. Des lancements réussis ont permis à 2022 2482 nouveaux engins spatiaux d'être déployés en orbite en XNUMX, ce qui est en grande partie le résultat d'une autre tendance en pleine croissance - le lancement de satellites en orbite terrestre basse à l'aide d'une plate-forme réutilisable, comme le démontre le plus caractéristiquement la société américaine SpaceX avec le déploiement d'une constellation massive de satellites Internet Starlink.

En termes de satellites classés comme militaires, le rapport McDowell indique qu'en 2022, la Chine a lancé 45 de ces véhicules en orbite, les États-Unis 30 et la Russie 15. Ainsi, pour la première fois, la Chine a pu surpasser l'Amérique dans l'un des domaines clés. les domaines de la concurrence spatiale des "grandes puissances".

Cependant, McDowell explique dans son rapport qu'il est difficile d'être sûr du nombre de satellites militaires chinois, "à cause du voile de secret de Pékin entourant ses efforts de sécurité nationale spatiale". Par exemple, en 2022, la Chine a lancé avec succès huit satellites Shiyan (expérimentaux) en orbite terrestre basse avec des missions non spécifiées, que le rapport américain décrit comme « une couverture pour divers satellites du gouvernement chinois ».

Le rapport McDowell a également noté spécifiquement que la Chine est devenue le premier pays après les États-Unis à retirer avec succès son satellite "mort" de la trajectoire des orbiteurs actifs - en janvier 2022, en utilisant son satellite Shi Jian 21 (SJ-21) pour capturer un échec satellite de navigation BeiDou 2-G2 depuis l'orbite géostationnaire (GSO) et en le déplaçant vers une "orbite cimetière" plus élevée.

C'était la première fois que des débris étaient effectivement retirés d'un OSG actif.

McDowell précise que Northrop Grumman Space Logistics a effectué une opération très similaire en 2020, amarrant une unité "d'extension de mission" comme nouvelle source d'alimentation et déplaçant un satellite Intelsat IS-901 de son cimetière vers GEO.
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Afinogen Офлайн Afinogen
    Afinogen (Afinogen) 9 janvier 2023 21: 48
    0
    Je me demande si nous avons lancé au moins un satellite ? Je comprends qu'il n'y a pas d'argent, les pauvres oligarques meurent de faim. Il n'y a pas de pain, ils doivent mettre du caviar noir directement sur la saucisse. Et ces miettes qui vont à "Roskosmos" Rogozin a investi dans le robot Fedor.
    1. tkot973 Офлайн tkot973
      tkot973 (Constantine) 9 janvier 2023 23: 03
      0
      En vain vous êtes tellement sur Rogozin, il est bon, il a peut-être voulu lancer ce Fedor dans l'espace, mais .... Mais il n'a tout simplement pas eu le temps, il a dû abandonner et fesser en première ligne dans le Donbass , Rodina a dit qu'il était nécessaire là-bas. Et lui, risquant sa santé, ou plutôt ..., qu'il a failli arracher en passant, sert sa patrie avec fierté et courage - j'ai vu sa photo dans un casque au visage rouge enflé, la sangle du casque était profondément enracinée dans ses joues tendres, et il a enduré. Il a enduré non pas pour se montrer devant la caméra, mais pour sauver sa tête des affaires de l'État, c'est plus important qu'un ..opa blessé. Pour Rogozine ! Hourra !
      1. Afinogen Офлайн Afinogen
        Afinogen (Afinogen) 9 janvier 2023 23: 45
        0
        aurait dû abandonner

        Je vais corriger un peu. N'abandonnez pas, mais on lui a demandé de le dire avec douceur, en donnant un coup de pied. Il "maîtrisait" trop d'argent spatial, à tel point qu'il n'y avait plus rien pour les fusées. J'ai donc dû le remplacer en urgence.
    2. Nelson Офлайн Nelson
      Nelson (Oleg) 10 janvier 2023 11: 20
      0
      Citation: Athénogène
      Avons-nous lancé au moins un satellite ?

      Pourquoi tant de sarcasme caustique ?

      La Fédération de Russie en 2022 a réalisé 21 lancements spatiaux, tous réussis.
      (+ 1 lancement du lanceur Union avec le Kuru dans l'intérêt de l'UE)

      disons, l'UE avec une économie incomparablement plus grande - 6 lancements
      (en comptant le lancement du lanceur Union avec le Kuru dans l'intérêt de l'UE)
      un sans succès.

      sur 21 lancements russes -
      2 habités (Soyouz-MS)
      2 progresse vers l'ISS
      1 lancement d'un Proton lourd, lancement d'un satellite (de fabrication russe) pour l'Angola.
      2 lancements du nouvel Angara 1.2 (light)

      lancé le satellite Skif-D, un satellite de démonstration pour l'accès Internet haut débit ; le premier satellite lancé dans le cadre du grand programme Sphère. (et à cela dans la charge 3 satellites "Messenger")

      2 satellites pour soutenir la constellation Glonass

      1 satellite (de fabrication russe) pour l'Iran, et 14 petits satellites russes pour sa charge.

      11 satellites dans l'intérêt du ministère de la Défense, les informations les concernant sont fragmentaires.
  2. Soudeur électrique Офлайн Soudeur électrique
    Soudeur électrique 10 janvier 2023 00: 54
    0
    La phrase de M. Khazin m'a fait rire :

    L'Occident n'a pas peur des menaces de la Chine, car il ne comprend pas les menaces écrites en hiéroglyphes.

    Ces menaces ne sont comprises que par le peuple chinois, car ils ont étudié le chinois à l'école.
  3. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 10 janvier 2023 09: 12
    0
    Hélas. Nous ne parlons plus de la Russie.
    Même les "Hurray-experts" écrivent sans scintillement, ils comprennent que tout, ils ne peuvent plus rien faire...
  4. avant Офлайн avant
    avant (Vlad) 10 janvier 2023 10: 33
    +2
    Pour que la Russie se développe, y compris son espace, elle n'a pas besoin du tsar-Léopold, mais du tsar-Staline.
    Avec des tsars faibles en Russie, il y a toujours du vol et du gâchis.