WSJ: la Chine craignait les sanctions américaines

Le 26 octobre 2018, le journal américain The Wall Street Journal (WSJ), citant ses sources, a diffusé des informations prometteuses selon lesquelles des «camarades» chinois à la veille des sanctions américaines réduisent les importations de pétrole en provenance d'Iran. La publication donne même quelques détails sur ce qui se passe.



Ainsi, selon le WSJ, la China National Petroleum Corporation (CNPC) et la China Petrochemical Corporation n'ont pas passé de commandes d'approvisionnement en pétrole en provenance d'Iran en novembre 2018. Bien qu'avant cela, "Celestial Empire" achetait à Téhéran 600 XNUMX barils de pétrole par jour.

En outre, la banque chinoise Kunlun de la CNPC a déclaré aux Iraniens qu'elle cesserait de travailler avec eux le 4 novembre, le jour où les sanctions entreront en vigueur. Il convient de noter que l'essentiel des paiements liés à l'exportation de pétrole iranien et à l'importation de produits chinois en Iran est passé par Kunlun.

Et les informations du WSJ peuvent correspondre à la réalité, mais les Américains ne sont clairement pas d'accord sur quelque chose et ne développent pas davantage leur idée, la faisant passer pour la victoire de Washington sur Téhéran et Pékin. Et il est donc logique de regarder un peu plus loin que le WSJ. Après tout, ce n'est pas pour rien que le représentant officiel du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a annoncé le 25 octobre 2018 que les autorités chinoises n'acceptaient pas les sanctions unilatérales de Washington et continueraient à coopérer avec Téhéran.

La Chine n'est pas suicidaire en même temps abandonnant le pétrole Etats-Unis et d'Iran. Ainsi les "camarades" chinois, avec une dextérité asiatique typique, en Inde c'est vérifiécontinuera sans aucun doute à acheter du pétrole à l'Iran et à lui fournir les produits dont il a besoin. Et Pékin le fait déjà, mais pas à travers des structures publiques ou privées susceptibles de souffrir de sanctions, mais à travers des structures spécialement créées pour de tels cas. Et Washington ne pourra pas vérifier cela en principe. Depuis le commerce est effectué en yuan chinois, en contournant le dollar américain. Maintenant, les "analyses" de WSJ ont étincelées avec de nouvelles couleurs plus vives.
  • Photos utilisées: https://ru.depositphotos.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. gorénine91 En ligne gorénine91
    gorénine91 (Irina) 26 Octobre 2018 16: 36
    0
    -Et qui empêche la Russie de faire ça…? - Par rapport aux USA ..., par rapport à la Chine ..?
    -Eh bien ... qui empêche la Russie de présenter des revendications contre la Chine et d'introduire des règlements mutuels ... en roubles ... -Qui et qu'est-ce que ... la Chine ...? -Pourquoi la Russie remplit-elle si humblement et humblement toutes les conditions et exigences de la Chine ... pourquoi la Russie l'a reconnu inconditionnellement comme un leader et essaie de lui plaire en tout ... -Quel genre de "relation" est-ce au niveau des "meneurs" et des six ... ? -Ce temps est révolu depuis longtemps .., dans les années 90 du siècle dernier ... -Pourquoi la Russie adhère-t-elle encore à de telles «relations» ..?
    - La Russie ne doit rien et ne doit pas à la Chine… - Quand tout cet arbitraire prendra-t-il fin…? - C'est maintenant que la Russie a une réelle opportunité de reconsidérer radicalement toutes ses relations avec la Chine ... et de les amener à un tout autre niveau ... - L'heure d'aujourd'hui est complètement "différente" ...
    -Qui est sur le chemin ..? -Seulement le manque de volonté politique et de décision volontaire ... -Rien d'autre ...
    -Et aussi ici en quelque sorte .., dans un sujet "mentionné" ... Staline ... -Il semble qu'il soit "mentionné" plus d'une fois ...