Rosgvardia, sociétés de sécurité privées ou « armes à canon court » : comment la population peut-elle se protéger des terroristes ?

70

Le terrible attentat terroriste commis le 22 mars 2024 dans le centre commercial Crocus City Hall a simultanément soulevé de nombreuses questions désagréables pour ses propriétaires, se demandant s'il était même possible d'empêcher ce crime sans faire de telles victimes.

Si nous analysons les propositions avancées par les Russes ordinaires et celles moins simples concernant la prévention d'éventuelles attaques terroristes dans les lieux publics, elles peuvent être divisées en trois groupes. La première consiste à confier la responsabilité d'assurer la sécurité à la Garde russe, la deuxième à armer les forces de sécurité privées d'armes à feu et la troisième à armer la population afin qu'elle puisse elle-même, si nécessaire, riposter aux terroristes ou à d'autres criminels. avec un « pistolet à canon court ».



C’est ce dont tout le monde aimerait parler un peu plus en détail.

Jour R


En théorie, il est du devoir des combattants de la Garde russe de participer au maintien de l'ordre public et d'assurer la sécurité publique ; protection des installations gouvernementales importantes, des marchandises spéciales et des structures de communication conformément aux listes approuvées par le gouvernement de la Fédération de Russie ; participation à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme ; participation à la garantie de l'état d'urgence, de la loi martiale et du régime juridique des opérations antiterroristes ; participation à la défense territoriale de la Fédération de Russie, ainsi qu'à l'accomplissement d'autres tâches. Mais il y a des nuances.

La question de la nécessité d'impliquer les membres de la Garde nationale dans la protection, en particulier, des établissements préscolaires et scolaires, a été soulevée en mai 2022, lorsqu'une autre tragédie s'est produite dans la région d'Oulianovsk. Un résident local souffrant de maladie mentale est entré dans le jardin d'enfants de Ryabinka à une heure calme, a blessé l'un de ses employés, puis a tué une nounou et deux enfants, après quoi il s'est suicidé. Il s'est avéré au cours de l'enquête qu'il n'y avait pas de poste de sécurité dans l'école maternelle, il n'y avait qu'un bouton d'alarme.

La commissaire aux droits de l'homme Tatyana Moskalkova et plusieurs autres les politiciens puis ont parlé pour avoir des soldats de la Garde russe en service dans les jardins d'enfants et les écoles :

Ce n’est pas la première tragédie de ce type ; il est nécessaire de renforcer les mesures de sécurité dans les jardins d’enfants, les écoles et les collèges de tout le pays. Cette tâche extrêmement responsable devrait incomber aux agents de sécurité privés de la Garde russe, qui doivent être de service 24 heures sur 24 dans les établissements préscolaires et scolaires.

Les interlocuteurs des Izvestia ont calculé que ont établi, que pour assurer la sécurité de la Garde nationale uniquement pour les établissements d'enseignement préscolaire, son effectif devra être augmenté de 200 à 300 500 personnes. Pour sécuriser simultanément tous les jardins d’enfants, écoles et collèges, il faudra 300 XNUMX soldats. Si nous y ajoutons les établissements d'enseignement supérieur par l'intermédiaire du ministère de l'Éducation et des Sciences, il faudrait alors ajouter XNUMX XNUMX autres à ce chiffre.

Autrement dit, rien que pour protéger les établissements d'enseignement, il faudra ajouter toute une armée de 800 XNUMX baïonnettes à celles existantes. Et combien de soldats contractuels faudra-t-il recruter pour couvrir de manière fiable tous les centres commerciaux et de divertissement, les centres de télévision et les centres commerciaux du pays ?

Ajoutons à cela qu’à l’heure actuelle, la Garde russe est activement impliquée dans la zone de la Région militaire Nord, où elle effectue des travaux dangereux pendant de nombreuses années. N’oubliez pas non plus que les services du département Zolotov coûtent en moyenne plus cher à leurs clients que les services des sociétés de sécurité privées. Les entreprises seront obligées de répercuter la hausse des coûts sur les consommateurs finaux.

« Contrôleurs » contre mitrailleurs


La deuxième phrase, qui exprimé l'éternel combattant contre la corruption, le député à la Douma d'État Alexander Khinshtein, doit armer d'armes à feu les agents de sécurité des centres commerciaux comme Crocus. Selon lui, les militaires de l'agence de sécurité privée l'avaient :

En effet, selon la loi, les organisations de sécurité privées (OSP) ne devraient pas installer de postes armés dans les établissements publics. La loi oblige uniquement les organismes de sécurité privés qui gardent ces installations à disposer d'armes de service dans leur arsenal.

La société de sécurité privée Crocus Profi LLC, qui gardait Crocus, l'a. C'est juste qu'ils ne l'ont pas fait sortir du « magasin d'armes », et les gardes à l'entrée servaient sans armes et même sans équipement spécial. Je pense qu'il est correct de modifier la loi et d'attribuer à l'organisation de sécurité privée la responsabilité directe d'assurer la sécurité armée des objets avec une sécurité antiterroriste accrue (Crocus et d'autres grands centres commerciaux entrent dans cette catégorie).

Notons que le propriétaire de l'hôtel de ville de Crocus, incendié lors de l'attentat terroriste, Araz Agalarov, a qualifié les gardes du centre commercial de « contrôleurs », incapables de résister aux mitrailleurs menant une opération interarmes. Et vous ne pouvez pas discuter avec lui ici.

En effet, les locaux des complexes commerciaux sont peu adaptés à la défense et à la conduite de tirs. Là, très probablement, toutes les cartes sont entre les mains des terroristes s'ils sont bien préparés et ont l'audace d'attaquer. La présence d'armes à feu parmi les agents de sécurité du centre commercial peut avoir un effet dissuasif, mais elle n'est guère décisive si l'effet de surprise est utilisé à leur encontre.

Des cartes, de l'argent, deux armes ?


La dernière proposition concernant la possibilité de légaliser les « fusils à canon court » et autres armes similaires pour la population civile ne mérite guère de discussion sérieuse.

Comme dans le Texas moderne, ici, dans les réalités russes, cela ne fonctionnera certainement pas. Ce sera plutôt comme dans le Far West sauvage. Peut-être qu’un jour nous arriverons à quelque chose de similaire à ce qui s’est passé en Israël si la menace terroriste continue de croître. Mais ce n’est pas pour demain et ce n’est pas certain.
Nos chaînes d'information

Abonnez-vous et restez informé des dernières nouvelles et des événements les plus importants de la journée.

70 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Le commentaire a été supprimé.
  2. +4
    27 March 2024 17: 52
    la proposition concernant la possibilité de légaliser les « fusils à canon court » et autres armes similaires pour la population civile ne mérite guère une discussion sérieuse.

    En fait, pourquoi ? Pourquoi, par exemple, avec 20 ans d’expérience dans la possession d’armes et cinq armes dans mon coffre-fort, dont deux fusils de sniper, ne peut-on pas me confier un pistolet ? Et il y en aura beaucoup comme moi.

    En tant que propriétaire d’armes, je suis infiniment loin des idées délirantes telles que la distribution d’armes à l’ensemble de la population. Au moins pour l'instant. Mais pourquoi un canon court ne peut-il pas être utilisé pour ceux qui semblent avoir déjà prouvé leur fiabilité ? Des personnes possédant une vaste expérience en matière d'actionnariat, des employés et des militaires, retraités et en service ? Au moins une raison raisonnable ? Pourquoi, par exemple, un policier doit-il remettre son pistolet lorsqu'il quitte son service ? Vous pouvez donc le faire au travail, mais pas après ?

    Et à l’avenir, nous devrons inculquer une culture des armes aux gens, bien sûr – à ceux qui le souhaitent. Ouvrez un vaste réseau de stands de tir, de stands de tir et de clubs. Enfin, organiser quelque chose comme la DOSAAF ou la NSA, améliorer la législation, etc.

    Car aucun agent de sécurité ni policier ne peut, en principe, protéger TOUS les objets du pays dans les conditions actuelles. Uniquement les citoyens eux-mêmes. Aucune option. Il est généralement contre nature et sauvage de priver les gens du droit et de la possibilité de se défendre et de défendre leurs proches.
    1. +2
      27 March 2024 19: 47
      Les Juifs vivent avec des armes – et rien. Il n'y a pas plus de crime qu'ici. Ils ne sont pas plus intelligents que les Russes.
      1. Vol
        0
        28 March 2024 09: 24
        Mais il n’y a pas de Russes en Fédération de Russie, il y a des Juifs en Israël, il y en a aussi en Fédération de Russie, mais il n’y a pas de Russes, seulement des Russes.
        1. 0
          28 March 2024 10: 27
          Ouais, pas de chance recours
          1. Vol
            -1
            28 March 2024 14: 39
            Mais je vois que les Juifs s'amusent.
    2. 0
      28 March 2024 00: 33
      À mon avis, le problème ici n’est même pas la fiabilité des personnes à qui on peut confier les armes. Le problème réside dans la rationalité d’une telle démarche. Il est peu probable que même les champions du monde de tir qui n'ont pas subi de coordination de combat soient capables, dans une situation similaire à celle de Crocus, de choisir rapidement les bonnes tactiques d'interaction et d'opposer une résistance digne à un groupe armé de personnes agissant de concert selon un plan pré-planifié. plan. Dans le même temps, le fait même d'être autorisé à détenir des armes à l'intérieur donnera aux terroristes la possibilité d'agir non pas « depuis l'entrée », mais de commencer à tirer depuis des positions plus avantageuses, en portant légalement des armes dans l'installation. Eh bien, bien sûr, personne ne coordonnera les combats des visiteurs qui ont prouvé leur fiabilité avant chaque événement de masse...
      1. 0
        28 March 2024 07: 07
        Il existe des dizaines de cas en Israël où des terroristes ont été neutralisés non pas par des forces spéciales, mais par des citoyens ordinaires.
        1. -2
          28 March 2024 08: 00
          Pourquoi alors Israël a-t-il besoin de forces spéciales si leur travail est effectué par des citoyens ordinaires ? Il me semble toujours que chacun doit s'occuper de ses affaires, et dans un domaine comme la sécurité, je ne compterais certainement pas sur des non-professionnels (malgré toute leur diversité de talents et l'abondance d'exemples où la chance était de leur côté).
          1. 0
            28 March 2024 08: 22
            Savez-vous ce qui est très étrange en Russie ? Les criminels sont toujours armés : ils trouvent une opportunité, mais pas les citoyens respectueux des lois. Dans un certain sens, ils sont tous les otages de l'État – s'il est capable d'assurer la sécurité des personnes. Et souvent, il en est incapable. Peut-être vaut-il la peine de donner aux citoyens la possibilité d’aider l’État avec au moins cela ? Il est impossible d'imaginer une sécurité armée pour chaque citoyen. Bien entendu, dans un monde idéal, un citoyen est protégé par l'État à tout moment et dans toutes les situations contre les actions illégales. Mais cela n’existe nulle part. Seulement parmi les écrivains de science-fiction. Peut-être que cela vaut la peine de se rapprocher de la réalité ? Comme en Suisse, en Autriche, en Israël ? Canon court même dans les lieux publics avec autorisation et port dissimulé... D'où la Russie a-t-elle une telle méfiance à l'égard de ses citoyens ? Par Dieu, pas plus stupide, pas plus en colère que les autres...
            1. 0
              28 March 2024 08: 28
              Personne ne dit donc qu’en Russie, l’État a atteint la perfection et remplit idéalement ses fonctions. En fait, il y a encore quelque chose à travailler ici. Et assumer les fonctions de l'État et les remplir de manière non professionnelle - eh bien, cela conduira très probablement à une répétition du « Far West ». Mais quelqu’un dit constamment que « la Russie a sa propre voie »… clin d'œil
              1. -1
                28 March 2024 08: 32
                C’est ainsi que nous suivons « notre propre chemin ». Contrairement aux États et au Canada, à la Suisse et à Israël. Nous inventons...
                1. 0
                  28 March 2024 08: 41
                  Parfois, il me semble que nous en sommes restés là : après tout, en URSS, même la police n'avait pas toujours d'armes, mais il n'y a pratiquement pas eu d'exécutions massives comme celle de Crocus. On peut probablement affirmer que les gens ont changé maintenant, que les conditions ne sont plus les mêmes, mais... alors le problème réside dans les gens, pas dans les armes.
                  1. -1
                    28 March 2024 08: 48
                    Règles de l'idéologie. Peu importe la façon dont nous la traitons. Mais il n’y aura pas de retour et les gens doivent vivre maintenant. Et ne pas survivre en rampant sous les sièges. Si vous voulez mourir de toute façon, alors il vaut mieux avoir la possibilité d'emmener le tueur avec vous.
                    1. +1
                      28 March 2024 09: 09
                      Le fait est que s’il n’y a pas de retour, alors tous les autres efforts sont vains : le capitalisme est une tumeur qui dévore tout et tout le monde, y compris lui-même.
                      1. -1
                        28 March 2024 10: 31
                        Mais cela ne signifie pas « la grange et la cabane ont brûlé ». Si vous pouvez donner aux gens une chance de se protéger contre les terroristes et les criminels, alors il faut la donner.
                      2. 0
                        30 March 2024 23: 47
                        Oui. Le capitalisme est une tumeur.
                        Et le socialisme ? Cadavre ?
                      3. 0
                        31 March 2024 04: 10
                        Le socialisme est un fantôme ! rire
                  2. -1
                    28 March 2024 09: 06
                    Permettez-moi de vous rappeler qu'en URSS, nos villes n'étaient pas surpeuplées de gens venus de villages sauvages.
                    1. +2
                      28 March 2024 09: 10
                      Permettez-moi de vous le rappeler : en URSS, les habitants des villages sauvages étaient nos propres citoyens, dont certains occupaient des postes élevés au sein du gouvernement et d'autres autorités...
                      1. 0
                        28 March 2024 09: 14
                        Oui. Ceux qui ont reçu l'éducation appropriée se sont montrés et étaient vraiment nécessaires dans cet endroit. Mais tout le monde n'est pas d'accord... Il était impossible de le prendre et de fuir du village à Saint-Pétersbourg. Cependant - tout comme de Saint-Pétersbourg au village. Je me souviens bien de cette époque : nos rues étaient presque entièrement remplies de visages slaves. Dans ma classe, il n'y avait qu'un seul non-slave - et c'était un Tatar...
                      2. 0
                        28 March 2024 09: 20
                        Eh bien, comment puis-je vous le dire : Leonid Kravchuk, président du Conseil suprême de la RSS d'Ukraine, était dans sa jeunesse officier de liaison du détachement de Bandera. Originaire du village de Velikiy Zhitin. En fait, il peut également être considéré comme originaire d’un village sauvage polonais. rire
            2. 0
              Avril 4 2024 20: 51
              Pourquoi la Russie éprouve-t-elle une telle méfiance à l’égard de ses citoyens ?

              .....J'ai souri, surtout à propos des citoyens.
      2. +1
        28 March 2024 08: 34
        Et dans "Crocus", le gars n'aurait pas à jeter ses poings sur un terroriste armé, mais le renverserait simplement de 5 mètres.
        1. 0
          28 March 2024 09: 07
          mais je voudrais juste le faire tomber de 5 mètres

          Ce n'est qu'une des options possibles rire En fait, cette option semble simple et logique si vous regardez les images de la caméra. Mais en réalité… J’ai essayé de trouver des réponses à quelques questions simples, telles que « Pourquoi les assaillants étaient-ils camouflés ? », « Pourquoi ne portaient-ils pas de masques ? », « Pourquoi ont-ils utilisé cette arme automatique en particulier ? et est arrivé à la conclusion que l'opération terroriste n'avait pas été développée par un amateur, mais par une personne ayant une assez bonne compréhension de la psychologie. Après tout, en substance : quelle est la première pensée qui vous vient à l’esprit lorsque vous entendez des tirs dans un endroit bondé et voyez des gens en uniforme et avec des armes ? - Apparemment, ils attrapent des criminels. Pourquoi tirent-ils sur les gens ? - Apparemment, ce sont les criminels. Qui a besoin d’aide ? Naturellement, des gens en uniforme. Et si à ce moment-là les visiteurs avaient des armes, la plupart d’entre eux soit ne les utiliseraient pas, soit « aideraient » les terroristes. Bien sûr, cette confusion disparaît rapidement lorsque des personnes en uniforme commencent à tirer spécifiquement sur vous et que la personne commence à riposter. Et c'est à ce moment-là que « les options commencent » : sur fond d'adrénaline, une personne, même à cinq mètres de distance, peut ne pas frapper un terroriste, mais frapper des civils qui se trouvent à proximité ; voyant que des gens en uniforme tirent sur des civils, et que des civils tirent sur des gens en uniforme et d'autres civils, maintenant ceux qui ont raté le début commencent définitivement à penser qu'une opération spéciale est en cours, essayant de comprendre qui sont les gens en uniforme ils tirent dessus, ils commencent eux-mêmes à tirer sur n'importe qui ; ce qui était au départ une tentative de se protéger des terroristes se transforme vite en un massacre où chacun tire sur tout le monde et chacun pour soi...
          1. 0
            28 March 2024 10: 38
            Eh bien, cela signifie qu’il est juste de tout laisser tel quel. Aucune chance du tout. Et pour se consoler, pas de chance. Se retrouver au mauvais moment, au mauvais endroit. Mais je n’aime pas cette option. À Dieu ne plaise, je me retrouve dans une telle situation « sous le siège » avec ma famille... et personnellement, ce serait mieux pour moi si j'avais un 92e Beretta sous ma veste dans un étui à ce moment-là.
            1. 0
              28 March 2024 11: 34
              Bien souvent, la solution qui vient à l’esprit en premier semble être la plus simple et la plus correcte, et exclut même toute autre. Mais plus tard, il s’avère que c’était une erreur en raison de l’intensité émotionnelle de la situation. Et d'un point de vue rationnel, une option de comportement complètement différente sera correcte, qui n'est peut-être même pas la seule et certainement pas évidente.
        2. 0
          28 March 2024 09: 10
          À partir de 5 mètres - je le risquerais même si j'étais blessé dans une telle situation. Il y a plus de chances qu'à mains nues.
          1. -1
            28 March 2024 09: 26
            Je le répète : réalité et réalité imaginaire sont deux choses très différentes. Oui, peut-être avez-vous les nerfs plus forts que James Bond et, dans une situation stressante, vous frapperiez un terroriste dans les yeux à 5 mètres sans sourciller. Mais... lorsque vous regardez du football, vous êtes-vous déjà posé la question : comment ne pas toucher un but de 7,32 de large et 2,44 de haut à un mètre ? Donc là, ce n'est qu'un jeu, mais ici la vie est en jeu, et le niveau de stress est plusieurs fois, voire plusieurs ordres de grandeur, plus élevé...
            1. 0
              28 March 2024 09: 48
              Encore une fois - en tout cas, quoi qu'il en soit - la présence de personnes capables d'une manière ou d'une autre de résister aux terroristes vaut bien mieux que leur absence totale.

              Oui, il y aura inévitablement des victimes collatérales. Mais c’est en tout cas mieux que lorsque des personnes non armées sont bêtement poignardées et abattues au hasard.
              1. 0
                28 March 2024 09: 53
                Premièrement, oui. Deuxièmement, mais la deuxième est une question purement statistique : si le nombre de victimes associées est plus élevé, alors une telle mesure de lutte contre le terrorisme peut en elle-même être considérée comme une complaisance à son égard.
          2. 0
            28 March 2024 10: 32
            C'est exactement ce que j'essaie de transmettre...
      3. 0
        28 March 2024 09: 05
        Oui. Il ne fait aucun doute qu’avec cette option, des tirs de représailles entraîneront des victimes. Mais posons-nous une question : dans ce cas, la situation ne serait-elle pas complètement différente ? Par exemple, une douzaine auraient été touchées par une balle aléatoire, mais les cent et demi restants auraient survécu. N'est-ce pas? Le prix peut sembler inacceptable, mais est-ce le cas ?

        Bien entendu, ils ne pourront pas coordonner leurs actions. Mais en ouvrant le feu, ils attireront fermement l’attention des terroristes sur eux. Laisser aux autres le temps d'évacuer...

        L'avoir introduit légalement dans l'établissement - comment ?? J'espère que l'État ne délivrera pas de licences à TELS personnages ?
        1. +1
          28 March 2024 09: 14
          J'espère que l'État ne délivrera pas de licences à TELS personnages ?

          Si l’État ne parvient pas à remplir une fonction, où est la garantie qu’il remplira parfaitement une autre, qui n’est en réalité pas moins simple ? Naturellement, cela modifiera quelque peu la méthodologie de « sélection du personnel terroriste » : désormais, ils ne rechercheront plus seulement ceux qui veulent « gagner de l’argent », mais « ceux qui veulent gagner de l’argent et ont un permis de port d’armes ». Eh bien, où est la garantie que parmi ces personnes il n'y aura pas ceux qui viendront « améliorer leur niveau de bien-être » ?

          Ps : si les victimes ne sont pas entre les mains d’un terroriste, mais entre les mains de citoyens ordinaires, la tâche du terroriste sera accomplie. Ce ne sera pas une grande consolation pour les proches des victimes de savoir qu’elles n’ont pas été abattues personnellement par le terroriste, mais par son « assistant volontaire ».
          1. 0
            28 March 2024 09: 17
            Et les critères donnés ne sont pas un argument ? Si les armes à canon court sont autorisées, par exemple, aux employés et aux personnes ayant au moins 10 ans d'expérience dans la possession d'armes à canon long, ne pensez-vous pas qu'il sera quelque peu difficile pour les terroristes de sélectionner parmi eux des artistes ? Il serait alors plus facile de se procurer des malles illégales... De plus, ce n'est pas du tout un problème.
            1. 0
              28 March 2024 09: 40
              J'ai donc écrit que ce serait juste un peu plus compliqué. Il suffit de regarder les statistiques : combien d’anciens employés travaillent dans toutes sortes de légions étrangères et d’organisations similaires. Et la question ne concerne pas les armes illégales - je pense que pour les organisations terroristes, ce n'est pas du tout un problème : elles peuvent être obtenues en n'importe quelle quantité et en n'importe quelle quantité. La question concerne la licence de l'artiste, qui lui donne le droit de se trouver avec des armes dans les points les plus critiques pour la sécurité de l'installation : là où il y aura toujours des civils, éventuellement des enfants, dans la ligne de tir, peut-être des d'autres facteurs de danger supplémentaires : carburant, gaz ou autre - explosif - c'est-à-dire que la tâche du terroriste sera d'amener l'arme dans cette zone particulière, où la présence de ces menaces supplémentaires ne lui permettra pas d'être abattu comme dans un champ de tir, mais il aura justement une telle opportunité.
              1. 0
                28 March 2024 09: 45
                Le terroriste n’arrivera jamais là où il le faut avec ce dont il a besoin. C’est sa tâche, il s’y prépare. Mais par définition, ceux qui pourraient lui résister ne seront pas là. C'est tout le programme.
                1. 0
                  28 March 2024 09: 49
                  C’est de cela que je parle : à quoi sert de clôturer un jardin si cela n’a pratiquement aucun effet sur le résultat final ? Si vous changez quelque chose, changez quelque chose qui éliminera la cause, et pas seulement la cacher, en atténuant légèrement les symptômes...
                  1. 0
                    28 March 2024 11: 11
                    Dans de nombreux pays, qui ne sont pas les plus arriérés, ils ne vous comprendraient tout simplement pas : refuser à un citoyen respectueux des lois le droit à la légitime défense et, en fin de compte, le droit à la vie... non, ils ne comprendraient pas. aucune
                    1. 0
                      28 March 2024 11: 29
                      Dans ces pays les plus « développés », de nombreux citoyens ignorent encore que la protection des citoyens est la fonction principale de l’État, qu’ils délèguent eux-mêmes à l’État. Et si, pour une raison quelconque, l’État ne parvient pas à remplir cette fonction, alors le sens même de l’existence de tels États est perdu ! rire
                      Eh bien, il ne reste plus qu’à être d’accord avec Pierre Joseph Proudhon et son disciple Mikhaïl Bakounine sur le fait que « l’anarchie est la mère de l’ordre ! » rire
                      Ps : Je me demande ce que ce serait pour les Américains de réaliser maintenant qu'ils vivent selon le principe des révolutionnaires, qui ont essentiellement jeté les bases du mouvement révolutionnaire et communiste, qu'ils ont combattu avec acharnement et succès pendant tant d'années ! Wassat
                      1. 0
                        28 March 2024 13: 01
                        Dépendance. L'employeur paie les impôts pour l'employé, l'État assure d'une manière ou d'une autre la sécurité personnelle des citoyens, l'école éduque les enfants au lieu des parents, les autorités régionales fournissent des commodités au lieu des municipalités indépendantes, le fonds de pension paie les pensions au lieu que les citoyens les constituent eux-mêmes. Eh bien, quelle responsabilité un citoyen peut-il avoir pour son avenir et celui de son pays... s'il est éduqué et, plus encore, on lui inculque l'infantilisme...
                      2. 0
                        28 March 2024 16: 08
                        Ils s’en rendent déjà compte. Dieu, la liberté et Colt

                        Le Seigneur Dieu a créé les gens, le président Lincoln leur a donné la liberté et le colonel Colt les a rendus égaux
                      3. 0
                        28 March 2024 20: 41
                        Eh bien, s'ils croient en « Dieu, la liberté et Colt », alors il s'avère qu'ils ne comprennent pas le fonctionnement de l'État... Eh bien, que Dieu soit avec eux : ils ont périodiquement leurs propres « événements Columbine » - qu'ils décidez eux-mêmes combien de temps ils auront accès gratuitement aux armes ou à tout autre élément manquant. Même si là, bien sûr, les raisons et « l'organisation des événements » sont légèrement différentes...
    3. +3
      28 March 2024 13: 03
      Calmez-vous, CET État ne donnera pas d'armes au peuple. Après avoir reçu des armes, le peuple les dirigera d'abord contre le gouvernement oligarchique-bureaucratique-voleur. Il démolira tous ces Grefs, Siluyanov, Setchenovs, Milers, Nabibulins, Mikhelson, Rotenbergs, Poltoranins, etc.. C'est la principale crainte du gouvernement. Combien de personnes les terroristes vont-ils tuer ? Qui s'en soucie? Les femmes continuent d'accoucher, les plus élues sont protégées par des divisions entières de sécurité. Ça ne coule pas dessus.
    4. 0
      Avril 1 2024 13: 01
      La question n’est pas seulement de savoir qui peut avoir des armes, mais aussi quand et contre qui elles peuvent être utilisées ; il ne s’agit pas d’un front où tous ceux qui se trouvent devant vous sont des ennemis sous la forme de quelqu’un d’autre. Notre tribunal a récemment acquitté un homme pour avoir tué quelqu'un qui était venu chez lui pour tuer sa famille. Nous avons besoin d’une loi sur l’usage des armes, sinon même si vous paralysez un terroriste, il peut aussi vous emprisonner.
  3. +6
    27 March 2024 18: 09
    C'est peut-être un peu hors sujet, mais je veux attirer l'attention sur la mentalité des terroristes. Dans ce cas, les Tadjiks.
    Pour eux, tirer sur des Russes innocents, des femmes et des enfants, c'est un travail pour de l'argent !
    Ils sont prêts et acceptent de faire ce genre de travail !
    Avant de prendre les armes, ils étaient tous des migrants venus travailler.
    Travailleurs migrants !
    Mais la mentalité était déjà là. Cela ne change pas en un jour ou deux.
    Et avec une telle mentalité, avec une volonté de nous tuer pour de l'argent, des millions de migrants parcourent la Russie !
    Et la Douma se demande encore si nous avons besoin ou non de migrants. Qui as-tu laissé entrer ici ?!
    Dans le pays, des dizaines de millions de nos citoyens se livrent à des conneries - sorciers et médiums, maquilleurs et coiffeurs pour chiens, politologues et experts, blogueurs et voleurs, livreurs de pizza et autres intelligentsia culturelles d'orientation sociale non traditionnelle.
    C'est là que se trouvent les réserves de main d'œuvre.
    Il est impossible de compter uniquement le nombre de fonctionnaires divorcés. Ils se sont multipliés comme des cafards.
    Les migrants ne sont que la couche superficielle du fumier.
    Creusez ce tas plus profondément - de telles « perles » tomberont !
    Mais il n'y a personne pour creuser. Il faut que Crocus arrive pour que quelqu'un y prête attention.
    Mais les armes ne peuvent pas résoudre ce problème.
    1. +6
      27 March 2024 18: 17
      C'est là que se trouvent les réserves de main d'œuvre.

      Exactement. Et en général, commencez à payer les gens, et cela deviendra beaucoup plus facile. Il n’y aura aucun besoin de migrants. Ils disent : qui travaillera, par exemple, comme concierge ? Et vous, comme à l'époque soviétique, offrez des appartements aux gens après 10 ans de travail dans le logement et les services communaux, il n'y aura pas de fin pour ceux qui en veulent. Surtout avec l'hypothèque actuelle...

      Soyons honnêtes - il est impossible de trouver des ouvriers pour quelques centimes pour qu'un bourgeois puisse échanger sa Bentley de trois ans contre une neuve. Regardez la production - dans de nombreux endroits, ils ont été obligés de payer de l'argent plus ou moins raisonnable, et les gens est immédiatement allé.. Sinon, ceux qui voulaient rester là, c'était vraiment impossible de trouver une machine pendant 8 heures pour 25 mille... Étrange, non ?
      1. +2
        27 March 2024 18: 48
        Eh bien, bon sang, ils ont amené et continuent d'amener des «spécialistes généralistes» moins chers et sans rien demander, car l'économie doit être économique, c'est juste pour qui!
        1. 0
          Avril 1 2024 13: 13
          Vous les laissez s'enraciner un peu, et alors vous serez vous-même surpris de leurs demandes. Mais on a toujours pensé que la lutte politique était beaucoup plus dangereuse pour la stabilité de l'État, la lutte politique étant une lutte pour le pouvoir, ce qui se produit actuellement. Les « migrants » peuvent-ils accéder au pouvoir ? Beaucoup diront non, mais dans 30 ans ? Si les migrations ne sont pas maîtrisées, quel est le rôle des diasporas dans la gouvernance de certaines régions ? Tout mouvement dirigé contre le gouvernement doit être neutralisé dans l’œuf.
  4. +2
    27 March 2024 18: 41
    sorciers et médiums, maquilleurs et coiffeurs pour chiens, politologues et experts, blogueurs et voleurs, livreurs de pizza et autres intelligentsia culturelles d'orientation sociale non traditionnelle. C'est là que se trouvent les réserves de main d'œuvre. Oui, il est temps de mettre toutes les bêtises dans le business, mais pour l'instant... il ne suffit pas d'importer des singes avec une grenade des zoos voisins... avec toutes les conséquences
  5. +1
    27 March 2024 19: 00
    Bien entendu, les sociétés de sécurité privées spécialement certifiées doivent disposer d’armes à feu. Surtout si on leur confie une salle de concert ou une patinoire, notamment lors d'événements. Mais cela ne veut pas dire qu'il y aura des gars suspendus avec des mitrailleuses à l'entrée. L'arme à feu doit se trouver dans une pièce spéciale, dans laquelle se trouvent des gardes avec des moniteurs couvrant toutes les pièces principales et les entrées. Un schéma très simple
    1. -1
      27 March 2024 20: 58
      Présentation correcte, seules les armes à canon court doivent être portées par chacun pendant son service (travail).. Les armes automatiques doivent être conservées en stock, pour être délivrées et utilisées sur demande.. Le SVO est en cours, l'ennemi entreprendra le sabotage et la terreur, une protection accrue au combat est donc nécessaire.
      1. Vol
        +1
        29 March 2024 11: 49
        Il suffit de voir qui garde les hypermarchés : les mêmes mimimies du sud de Dilidjan. Maintenant, donnons-leur les armes, qu'est-ce qui ne va pas ? Ici, peu importe où vous crachez sur un Asiatique, vous vous retrouverez avec un Asiatique.
        1. 0
          29 March 2024 20: 39
          Vous ne connaissez pas les bases. Avant d’avoir accès à une arme à feu. Vous devez obtenir (réussir des examens) de nombreux certificats, d'un psychologue, de travailleurs médicaux, de certificats de stabilité sociale et autre, etc. Lorsque vous commencez à vous affirmer, assurez-vous de vos connaissances.
          1. Vol
            +1
            30 March 2024 04: 35
            Lequel d’entre eux ont-ils arrêté ? En regardant comment les nouveaux arrivants d’Asie Centrale reçoivent des certificats de compétence en langue russe, pensez-vous qu’ils ne les recevront pas ? Il est peu probable que votre désir de vous en protéger avec des piles de certificats vous en sauve.
  6. -1
    27 March 2024 19: 29
    Les histoires d'arrestations doivent être diffusées plus souvent (sur les panneaux d'affichage également...).
    et plus fort, plus fort...
    puis la punition publique.

    pourquoi l'arbre a-t-il été abattu ? Par exemple, un lance-flammes à dos devrait être fourni. ou un drone avec un tel objet cracheur de feu.
    (un brûleur à gaz ne convient pas. Le jet est petit. Un récipient plus grand avec une bonne pression est possible).
  7. +1
    27 March 2024 19: 42
    États-Unis et Canada, Autriche, Suisse et Danemark, Brésil et Mexique, Israël et Yémen. Anglo-Saxons et Français, Allemands et Danois, Juifs et Arabes, Noirs et Latinos. Différentes cultures, niveaux de sécurité et de bien-être. Qu'est-ce qu'ils ont en commun? - ils peuvent acheter et transporter un baril court. Ils sont suffisamment mûrs pour cela. Mais les Russes ne peuvent pas mûrir et n’ont pas mûri. Comment c'est? Regardez le taux de meurtres pour 100000 XNUMX habitants : tous ces pays sont-ils en tête ? Aux États-Unis, le niveau est inférieur au nôtre - grâce aux armes des citoyens.
    1. 0
      27 March 2024 21: 01
      En Angleterre, même la police ne porte pas d’armes. Seules les forces spéciales de garde sont armées, et ce n’est pas grave, elles ont suffisamment d’ordre.
      1. 0
        27 March 2024 22: 32
        Y a-t-il de l'ordre en Grande-Bretagne ? D'où vient l'information?
      2. +1
        28 March 2024 03: 49
        était suffisant. Croyez-le ou non, les migrants l'ont tué, ce qui est typique.
  8. +4
    27 March 2024 22: 29
    Il semble qu’il s’agisse là d’une dérogation particulière à la responsabilité de l’oligarque.
    1) il y avait 2 policiers là-bas. Échappé? Le maître-chien a définitivement repéré celui qui courait.
    2) il y avait un commissariat de police là-bas. Échappé? ne se sont montrés d'aucune façon.
    3) Certaines personnes sont mortes parce qu'elles n'ont pas pu s'échapper et ont étouffé dans la fumée. MK écrit - plus de 90 personnes. Comme dans "cerise d'hiver". (là où le propriétaire était et est en liberté, écrivent-ils), c'est-à-dire qu'il y a clairement des violations de la sécurité. Et le retard des secours.
    c'est-à-dire qu'il y a 2 fois plus de personnes tuées par négligence que par les terroristes...
    S'il est démonstratif de montrer où, quoi et qui est à blâmer, aucune arme à canon court ne sera nécessaire. Les oligarques, les maîtres-chiens avec leurs chiens, les policiers et les rôtisseurs mettront probablement en pièces ces salopards avec tout ce qu'ils ont...

    Les forces de sécurité des oligarques commenceront à tirer sur ces salauds dans les républiques, même dès qu'ils écouteront les sermons.

    Mais personne ne donnera un coup de fusil à la population. Et il en reste peu, et ils ne lui font pas confiance.
    Il est significatif que (écrivaient-ils ici) ils n’aient pas créé de milices parmi les habitants des zones dangereuses. Et ils ont créé des institutions gouvernementales avec des armes sous les administrations. (pas textuellement)
    1. 0
      Avril 2 2024 12: 30
      La Russie mène le SVO. Après tout, il était possible pour les gens de refuser de participer à des événements aussi massifs et douteux pendant toute la durée de l'événement. Et aussi, un groupe pour moi, un « pique-nique » ? Musique et chansons folles « pour rien ». Oui, le même "Leningrad", malgré les "obscénités", est d'un ordre de grandeur plus "sain". Il y a de la musique et du sens dans les mots.
      J'ai lu que quelqu'un était venu au concert depuis Vladimir ! Tous à MOSCOU, mais pas pour travailler, mais « pour chanter » ! Les gens ont souffert... de l'oisiveté !
      1. 0
        Avril 2 2024 15: 00
        c'est différent... mais ok,
        Puisque certains n'abandonnent pas les yachts, les datchas, les milliards, les voyages à l'étranger...
        alors pourquoi d’autres devraient-ils, pour le bien de ces choses, renoncer aux joies bien moindres de la vie ?

        Servage?
        1. 0
          Avril 2 2024 16: 50
          Maintenant, ils sont au paradis. "Ils se réjouissent."
          1. 0
            Avril 2 2024 17: 43
            2 associations. Attribué à n’importe qui : « les roturiers sont encore en train de naître »
            et comme à la fin du film : « pas un seul oligarque n’a été blessé dans le processus »

            Jamais entendu d'annonces dans les bus : "au cours de... un an... des gens sont tombés par la fenêtre/brûlés dans des incendies/morts dans des accidents de voiture..." les chiffres là-bas ne sont pas minimes...
  9. +1
    28 March 2024 06: 30
    Comme dans le Texas moderne, ici, dans les réalités russes, cela ne fonctionnera certainement pas. Plus probablement, ce sera comme dans le Far West sauvage

    L’auteur respecté souffre d’un énorme manque de confiance dans le peuple russe. Pourquoi, comme au Far West ? Et pas comme en Israël, en Autriche et en Suisse ?
    1. Vol
      0
      28 March 2024 09: 27
      Le peuple russe est inconstant, tantôt caucasien, tantôt mongoloïde, et pourrait bientôt devenir négroïde. Il se peut donc qu’ils ne se reconnaissent pas.
  10. +3
    28 March 2024 07: 43
    En vertu de ces lois, les autorités n'autoriseront JAMAIS les citoyens à détenir des armes en vertu de ces lois (pour 4 cartouches usagées d'un fusil de chasse, une affaire pénale est ouverte, un procès et 2 ans de probation dans la région de Briansk).
  11. +2
    29 March 2024 07: 40
    La vague de colère va s’apaiser après l’attentat terroriste et tout redeviendra normal ! nécessaire
  12. 0
    Avril 2 2024 20: 47
    un jour, lors d'un événement fermé auquel étaient présents la maire Valentina Matvienko et le président finlandais, ils ont embauché un agent de sécurité, un officier du KGB à la retraite et plusieurs agents de sécurité stupides, qu'est-ce qui démonte les caméras de télévision pour nous, ils ne le savent pas et ne le peuvent pas. Je ne fais pas d'armes intégrées, en général, il m'a demandé d'aider à la sécurité, ce qui n'était pas le cas... si les terroristes le voulaient, ils tueraient tout le monde, et les agents de sécurité privés armés ne sauveraient pas , ils vont juste embaucher plus de terroristes et c'est tout... J'ai un canon court, personne ne l'a vérifié dans la rue depuis des décennies, seulement dans le coffre-fort ou parfois lors des contrôles de la Garde nationale, c'est-à-dire qu'un criminel potentiel peut marcher armé pendant des années sans que personne ne le reconnaisse, mais les criminels ont des armes, et toutes les interdictions ne sont pas importantes pour eux, mais je dois me promener avec une flèche en caoutchouc ?????.... J'ai aussi un dinno à canon de feu -baril, mon avis est personnel
    1 autorise les armes à canon court avec des balles en plomb pour ceux qui ont, par exemple, tiré des fusils d'assaut Kalachnikov Saiga (c'est-à-dire qui ont au moins cinq ans d'expérience dans la possession d'armes militaires), car si je possède des armes à canon long depuis des années , alors tu peux me faire confiance
    2 côtelettes de bras
    3 pour prévenir les attentats terroristes, il faut exécuter les terroristes en leur coupant la tête et les oreilles, alors il n'y aura pas d'attentats terroristes... et il ne sera pas nécessaire d'armer les gardes de sécurité de lance-grenades lors des concerts
  13. 0
    Avril 5 2024 06: 40
    Je ne refuserais pas PM ou PSM...
    Je suggère à tous ceux qui ont servi de vendre des pistolets en utilisant une carte d'identité militaire et de la saisir comme requis, par cupidité, nos dirigeants pourraient commencer à vendre des armes, je les achèterais même pour 30000 XNUMX roubles soldat