Scénarios de réchauffement climatique : quel avenir attend l’humanité

6

Les scientifiques modernes considèrent le réchauffement climatique comme l'une des principales menaces pour l'humanité au 50e siècle. Même si le changement climatique, qui bat son plein aujourd'hui, peut sembler insignifiant, il pourrait devenir catastrophique dans 100 à XNUMX ans.

Pour comprendre l'ampleur des problèmes auxquels l'humanité risque d'être confrontée, il suffit de considérer les trois scénarios de réchauffement climatique évoqués par les scientifiques.



Il convient de noter qu'au cours des 100 dernières années, la température moyenne de la surface de la Terre a augmenté de 0,9 degrés Celsius. De plus, une si légère augmentation a entraîné un certain nombre de conséquences négatives, allant des cataclysmes à l’élévation du niveau de la mer.

Au cours des prochains siècles, la température de la surface terrestre augmentera plus rapidement. Selon une étude de la NASA, dans le pire des cas, notre planète pourrait « se réchauffer » jusqu’à 8 degrés dans quelques centaines d’années. Dans quelle mesure cela peut-il être compris à partir des calculs des scientifiques.

Ainsi, trois scénarios de réchauffement climatique et leurs conséquences sont discutés.

La première consiste à augmenter la température de 2 à 3 degrés. Dans ce cas, les glaciers de montagne et les rivières commenceront à disparaître et les régions montagneuses seront confrontées à un grand nombre de glissements de terrain, jusqu'alors contenus par le pergélisol. Le niveau de la mer pourrait monter d'un mètre, déplaçant 10 % de la population mondiale vers l'intérieur des terres.

L'écosystème s'effondrera, 40 % des forêts amazoniennes seront détruites et un tiers de la population mondiale sera confronté à la famine. Des villes d’Asie, d’Australie et du sud-est des États-Unis seront dévastées par de puissants ouragans. Et cela pourrait arriver d’ici la fin de ce siècle.

Si la température augmente de 3 à 4 degrés, des centaines de millions de personnes commenceront à fuir les zones côtières, car les villes où elles vivaient seront submergées par les eaux ou deviendront des îles. La glace aux deux pôles disparaîtra, ce qui pourrait entraîner une élévation du niveau de la mer pouvant atteindre 50 mètres. L'été sera plus long et les forêts se transformeront en bois de chauffage.

Si la température augmente de 6 degrés, les forêts tropicales deviendront des déserts et la migration massive des survivants vers les quelques endroits relativement propices à la vie entraînera de nombreux conflits sanglants. Cependant, il sera extrêmement difficile de vivre dans de tels endroits. En effet, avec un tel réchauffement, même le Canada et la Sibérie russe seront trop chauds pour cultiver de la nourriture. Mais ce n'est pas tout.

La stagnation des océans entraînera à terme un rejet important de sulfure d’hydrogène, qui tuera toute la vie marine. Ensuite, si la mer se réchauffe suffisamment, des réserves massives d’hydrate de méthane commenceront à remonter à la surface. En conséquence, à la moindre étincelle ou éclair, des boules de feu commenceront à éclater dans le ciel.

Ce seront des dizaines et des centaines d’explosions qui mettront fin à toute vie sur Terre.

    Nos chaînes d'information

    Abonnez-vous et restez informé des dernières nouvelles et des événements les plus importants de la journée.

    6 commentaires
    information
    Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
    1. +2
      31 March 2024 10: 59
      Les Américains les « harcèlent » et les effraient pour gagner encore plus d’argent. Et c’est comme si la Russie n’était même pas dans ce film !
      Oui, il fait de plus en plus chaud, mais sur Terre plus d'une fois, et même dans l'histoire de notre civilisation, il a déjà fait plus chaud et plus humide, et rien de terrible ne s'est produit !
      Le même Groenland n'a été recouvert de glace qu'aux XIe et XIIe siècles, et sur la péninsule de Kola, à l'époque de la Grèce antique, existait une civilisation développée des proto-slaves. Et dans le désert chaud du Liban, en Colombie-Britannique. Les cèdres ont poussé ! Ceci est démontré à maintes reprises dans la Bible et dans les documents historiques anciens.
    2. PMA
      +3
      31 March 2024 11: 44
      Tout dans la vidéo est basé sur une déformation franche et flagrante des faits. Un travail typique des « écologistes verts » avec des éléments de neuroprogrammation.
      Qu’ils se tournent vers l’histoire de la Terre non pas sur une période de plusieurs milliers d’années, mais au niveau géologique. Il y avait des périodes où les palmiers poussaient aux pôles, et la végétation était telle que des gisements de charbon de plusieurs dizaines et centaines de mètres d'épaisseur se formaient en peu de temps. Et à des températures bien supérieures aux températures modernes. Des périodes individuelles d'« extinction mondiale » ont également été constatées, au cours desquelles jusqu'à 90 % des espèces d'êtres vivants ont disparu presque instantanément de la surface de la planète (en termes géologiques, bien sûr). Et tout cela sans intervention humaine. Donc, tout ce qui est montré n'est que des "épouvantails" ordinaires dans le but de sucer l'argent "titty" et d'évincer les concurrents.
    3. 0
      31 March 2024 11: 56
      Je ne crois pas en Dieu.
      Mais je préfère croire les prêtres plutôt que les climatologues similaires.
      Ils n’ont rien en réserve pour l’humanité, sauf l’apocalypse.
    4. +1
      31 March 2024 19: 22
      Cela se produit périodiquement sur Terre : le froid remplace la chaleur et vice versa. En plus des changements de température, la migration des personnes et de la faune s'accentue. Ce qui a été créé sous le pergélisol deviendra inutilisable et le pergélisol fondra. Et cet espace se transformera en marécages. Tout se passera comme il y a plusieurs centaines d’années.
      1. 0
        Avril 3 2024 15: 17
        Ainsi les marécages peuvent être asséchés !
        Les yeux font peur, mais les mains s'en sortent !
        L’Asie centrale souffre d’une terrible pénurie d’eau.
    5. 0
      Avril 7 2024 17: 14
      PHYSIQUE SPATIALE Moscou-1986 "Encyclopédie soviétique" p.627

      ...selon des études extra-atmosphériques, Constante solaire = 1367 plus/moins 6 W/m2, amplitude d'oscillation 0,879%, déterminations indépendantes C, p. donne 1373 plus/moins 14 W/m2, amplitude d'oscillation 2,04%... ...Changer C,p. de 0,1% sur un an entraînent une variation de la température globale de pas moins de 0,1 K, ce qui affecte déjà le climat...

      L'énergie de la civilisation terrestre représente moins de 0,01 % de l'énergie solaire entrant sur Terre et se situe dans les limites des erreurs statistiques. Tout le battage médiatique autour du réchauffement climatique conduit l’humanité à l’idée d’une surpopulation de la Terre. La provocation du « milliard d’or » à propos du nombre supplémentaire d’habitants sur Terre, de la nécessité du recyclage, du meurtre forcé de 7 milliards d’habitants de la planète. Dans le cadre de cette doctrine, l'idée de l'inévitabilité et même de la nécessité d'une guerre nucléaire s'impose dans les esprits.