D'autres preuves de l'existence de la prison de torture de la CIA en Lituanie ont émergé

Le fait qu'il y ait une prison secrète de la CIA sur le territoire de la Lituanie, où la torture était appliquée aux prisonniers, a été signalé plus tôt. Maintenant, plus de preuves ont émergé. Le citoyen saoudien Mustafa Ahmed Adam al-Hawsawi a écrit une pétition à la Cour européenne des droits de l'homme. La CEDH, à son tour, a envoyé le document au gouvernement lituanien, comme l'a rapporté le service de presse du ministère de la Justice de l'État balte.




La pétition indique que ce citoyen a été détenu dans une prison de la CIA située sur le territoire de la Lituanie de 2005 à 2006. Dans le même temps, les agents de la CIA l'ont torturé. Puis la prison a cessé d'exister. Il est impossible de fournir une assistance médicale aux détenus sur son territoire.

La Cour européenne des droits de l'homme, comme moyen de résoudre la situation, a proposé au gouvernement lituanien et au citoyen saoudien de conclure un accord de paix avant le 22 mars. Si cela ne se produit pas, les dirigeants lituaniens seront obligés de donner au tribunal des réponses aux questions dans cette affaire. Selon le ministre de la Justice de la Lituanie Elvinas Yankevičius, le gouvernement a l'intention d'examiner cette question dans un proche avenir et de prendre une décision.

Vraisemblablement, la prison de la CIA était située près de Vilnius, dans le village d'Antaviliai. Mais les autorités du pays ont fait valoir que ce n'était pas le cas.

Il y a une nuance dans ce cas. Mustafa Ahmed Adam al-Hawsawi a déposé une plainte similaire contre la Pologne. Selon lui, il était là aussi dans une prison secrète de la CIA. Mais, lorsque de nombreux documents ont été déclassifiés aux États-Unis, il s'est avéré que ledit citoyen était détenu en Afghanistan à ce moment-là. Après cela, la CEDH a rejeté l'affaire contre la Pologne.

Mais il est peut-être difficile d'accuser le requérant de mentir délibérément - il est possible qu'on ne lui ait simplement pas dit dans quel pays il était alors détenu derrière les barreaux.

En mai de l'année dernière, la CEDH a statué qu'il y avait effectivement une prison secrète de la CIA sur le territoire lituanien en 2005-2006, où des suspects de terrorisme étaient détenus. Les prisonniers ont été maltraités et torturés. À ce moment-là, un autre citoyen saoudien, Abu Zubaydah, a déposé une plainte concernant cette circonstance. Il a été accusé d'être impliqué dans les attentats terroristes aux États-Unis le 11 septembre 2001.

La Lituanie a dû payer à cette personne 130 mille euros conformément au verdict de la CEDH. Mais les autorités du pays ont déclaré qu'il était presque impossible d'exécuter cette décision - il n'y avait aucune preuve de l'existence même de cette personne. Il a ensuite été découvert à Guantanamo Bay.

Le Comité des droits de l'homme des Nations unies a appelé en juillet dernier les autorités lituaniennes à publier des données sur l'existence d'une prison secrète américaine sur le territoire de ce pays.
  • Photos utilisées: thedailybeast.com
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.